Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire pilote : Hubert Rigal

Double vainqueur du Tour de France moto

Pilote moto et auto, responsable logistique pour le Paris-Dakar

Histoire pilote : Hubert Rigal (photo : DR)Né le 10 décembre 1948, Hubert Rigal vit sa passion pour les deux-roues motorisés depuis les premières heures de sa jeunesse. En 1965 , il passe son permis moto au guidon d’une Sunbeam avant de tomber en admiration devant une Honda CB 72 avec laquelle il aime vadrouiller le week-end en compagnie de ses amis dont un certain Jean-Claude Olivier.

En 1968, il descend sur la côté d’azur, acquiert une BMW R69 attelée à un side Steib S500 et participe à des concentres aussi célèbres qu’exigeantes tels que les Elephants de Nurburgring. Puis en 1970, il pense sérieusement à entamer une carrière en compétition à l’instar de son ami Alain Renouf. Après avoir acheté une Norton Commando S, il s’engage au championnat de Provence des courses de côte et remporte le titre. La même année, il prend part aux Trophées d’hiver à Magny-Cours où il termine huitième au général et premier en national. C’est désormais certain, Hubert Rigal sera pilote.

Les débuts avec Kawasaki

Histoire pilote : Hubert Rigal (photo : DR)Pour se donner plus de chance, il monte à Paris et fait la rencontre de Jean-Paul Passet, pilote et concessionnaire Kawasaki. Ce dernier décide de laisser une chance au jeune Rigal et lui confie une 750 H2 pour la saison 1972. Une décision qui s’avère payante puisque Rigal décroche la victoire sur le circuit Paul Ricard et rencontre Xavier Maugendre, l’importateur Kawasaki français qui se laisse lui aussi convaincre par le talent prometteur de ce jeune pilote.

Pour la saison 1973, Hubert Rigal roule en Kawasaki mais Jean-Paul Passet vend la machine après trois courses seulement. Qu’à cela ne tienne, Xavier Maugendre lui prête une nouvelle H2 et c’est Eric Offenstadt qui s’occupe de lui pour la saison .
Au cours de cette année 1973, Hubert Rigal remporte de nombreuses compétitions dont la Coupe des quatre saisons. Il se classe en outre second au Critérium 750, sixième au Bol d’Or et troisième au Tour de France Moto.

Le Bol d'Or avec Jacques Luc, les titres au Tour de France Moto

Histoire pilote : Hubert Rigal (photo : DR)A la fin de l’année 1973, il quitte définitivement son travail dans le domaine de la parfumerie pour devenir pilote professionnel à temps complet. En 1974, ne disposant pas des fonds nécessaires pour concourir en vitesse à l’international, il préfère se consacrer à l’endurance. Pour le Bol d’Or il a pour coéquipier Jacques Luc mais manque de peu la victoire.
Ce n’est que partie remise puisque l’année suivante, Hubert Rigal décroche le titre au Tour de France Moto sur une BMW. Il en profite pour revenir courir en championnat de vitesse où il se classe sixième de la manche française du championnat d’Europe 750cm3.

En 1976, Rigal obtient un guidon sur une Honda officielle en endurance et remporte une fois de plus le sacre au Tour de France Moto. La saison qui suit, grâce à sa rencontre avec le directeur de TOTAL, il peut se lancer dans l’arène du championnat du monde 750 sur une 700 Yamaha. Huitième lors de sa première course à Imola, il termine troisième dès la seconde course. A l’issue d’une saison marquée par de belles places derrière les légendes de l’époque tels qu’Agostini, Steve Baker ou encore Christian Sarron, il se classe au sixième rang mondial.

Entrée chez Sonauto

Histoire pilote : Hubert Rigal (photo : DR)Au cours des années qui suivent, il peut compter sur l’aide de son vieil ami Jean-Claude Olivier, désormais à la tête de Yamaha France. Malgré les performances des 750 Yamaha prêtées par Sonauto, Rigal ne peut faire mieux qu’une dixième place en 1978 et neuvième place en 1979.
Parallèlement, Jean-Claude Olivier lui propose un poste de responsable de la logistique au Paris Dakar pour le compte de Sonauto. Engagé pour une période de quatre mois, il y reste finalement dix ans.
Au sein de Sonauto il occupe ensuite diverses responsabilités dont celle de logisticien compétition, assistant service presse, responsable de la communication Yamaha, pilote officiel Mitsubishi sur les Rallye-raids et même pilote automobile dans le cadre de la coupe Porsche.

Carrière automobile et reconversion professionnelle

L’année 1982 sonne la fin de la carrière moto d’Hubert Rigal qui est victime d’un grave accident au Grand Prix de France. Il passe alors aux quatre roues avec tout autant de succès : deux victoires à la Baja Espagnole, une troisième position au Dakar en 1986 ainsi que cinq victoires de spéciales sur le Dakar avec Mitsubishi.
En 1988, il quitte ses fonctions à Sonauto pour monter sa propre agence de communication. Il devient également responsable de la logistique des grands reportages de Paris Match, court en tout-terrain avec Toyota France et s’octroie quatre victoires aux 24 heures de Paris Tout-Terrain ainsi que le titre de champion de France d’Endurance Tout-Terrain.

Par la suite, il devient dénicheur de motos rares et prestigieuses pour une société Suisse et continue d’arpenter les circuits en tant qu’invité d’honneur lors de nombreuses manifestations moto.

Plus d'infos sur Hubert Rigal