english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Ducati ST4S

Essai motard : Jean-Michel

Ducati ST4SChez Ducati, ST veut dire Sport-Tourisme. J'ai acheté ma Ducati ST4S neuve en décembre 2002. Elle a remplacé une TRIUMPH 900 Sprint de 1996 qui m'a donné entière satisfaction en solo et en duo. Je passe toutes mes vacances d'été en moto avec femme et bagages. Nous parcourons environ 3.500 kms sur 2 semaines.

Pourquoi une Ducati ST4S ?

Extérieurement, cette moto a un look sympa, surtout en rouge. Biien finie, elle dispose d'un équipement parfait et de bonne qualité.

On s'installe facilement dessus et l'on est tout de suite bien calé. La position de conduite est agréable et légèrement incliné (je fais 1,85m). La selle est un peu dure mais on s'y fait trés vite.

Le démarrage est typique Ducati çà vibre un peu à froid et le bi-cylindre ronfle bien surtout si on équipe la bête avec des pots adéquats et un K.N qui lui dégage les bronches. Le seul reproche à la sono provient de cet embrayage à sec qui claque au ralenti, assorti d'une poignée un peu dure !

Les premiers tours de roues incitent à la prudence : la bête est nerveuse et les montées en régime sont impressionnantes. Cça pousse fort, trés fort sur chaque rapport et loin dans les tours.

La boite de vitesse se révèle trés douce à l'usage. Le tableau de bord est bien lisible et complet. La jauge à essence sur cadran à cristaux liquides est hyper pratique et juste.

La ST4 n'aime pas trop la ville; elle broutte un peu en-dessous des 2500 tours et les changements de rapports soivent être fréquents. Par contre, sur route, c'est un régal, même en duo. Avec ses 210 kilos, ses 106 chevaux et le moteur de la 996, elle est hyper légère et à l'aise partout.

Les pneus d'origine (Pirelli) accrochent bien sur sec et mouillé. Quand aux suspensions avant et arrière, elles sont parfaites et offrent de nombreux réglages.

Puissante et rapide sur l'autoroute, la ST4S devient assez fatigante par manque de protection efficace comme beaucoup de motos de ce genre. Ma taille y est également pour quelque chose. Que ce soit en ville, sur route ou autoroute, le passager est toujours confortablement installé, grace à une position des repose-pieds, une inclinaison de la selle et des poignée de maintiens bien placées. La moto garde toutes ses qualités routières.

J'ai parcouru mille kilomètres en un mois à son guidon et sous un temps pourri. Ma consommation moyenne tourne à 6.5 litres aux 100 kilomètres.

Aprés avoir essayé des modèles d'autres marques, j'estime qu'elle n'a pas de réelle concurrente dans le style sport touring.

Points forts Points faibles
  • look,
  • moteur bi-cylindre injection,
  • confort,finition,
  • nNombreux rangements sous la selle
  • embrayage à sec,
  • freins AR inexistant donc prévoir plaquettes plus tendres
  • prix : 12.900 euros
La fiche technique

Un essai réalisé par Jean-Michel

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Ducati ST4S? Devis en ligne

Commentaires

Raphaël ROBERT

Je viens d'en acquérir une , de 2004, et je confirme ces dires, elle a un sacré caractère si on tire dessus, et peut être souple sur route en cas de balade. Il est vrai qu'en ville, difficile de tenir en 2nde si dos d'ânes ou petits ronds points, à cause du régime moteur qui se complaît à 4000 tr/min, mais en même temps ce n'est pas son terrain de chasse.
Son bruit est top (échappement idem origine), et j'ai la chance que la mienne ne claque pas trop au ralenti avec l'embrayage à sec.
Bref, je m'éclate depuis 1 mois !

13-04-2017 17:36 
gillot

salut,

J'ai une Ducati ST2 depuis 8 ans, et je connais bien ce modèle (la ST4 n'a que quelques différences avec la ST2, notamment le monoamortisseur qui est un Ohlins au lieu d'un Showa ou Sachs - Showa sur la mienne, et bien sûr le moteur).

Pour l'embrayage à sec, il existe maintenant un système permettant de limiter le bruit au point mort. Ducati vous en dirait plus que moi sur ce point. De toutes façons, lorsque ça fait trop "clac clac", c'est qu'il faut envisager de changer les disques. L'embrayage à sec est certes plus bruyant qu'un embrayage à bain d'huile, mais aussi plus efficace.

Pour la souplesse moteur, beaucoup remplacement le PSB de 15 dents par un 14, paraît-il que ça améliore.

Pour le monoamortisseur arrière, n'hésitez pas à le recycler, les Ohlins sont fabuleux, mais nécessitent un reconditionnnement plus fréquent pour être au top.

En ce qui concerne la finition, c'est très correct, mais ça reste italien. Les clignotants avant sont plus que légers et les garnitures de compteur fragiles.

En 8 ans, seuls problèmes rencontré : le renvoi kilométrique de compteur rongé jusqu'a la moelle à remplacer.

Cette moto est Jubilatoire à conduire, profitez bien.

Gillot.

11-05-2018 11:24 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous