english

Chili : Code de la route

Une conduite plus apaisée que dans les autres pays sud-américains

Chili : Code de la route - crédit photo : SastognutiBordé à l'Est par la Cordillière des Andes et à l'Ouest par l'Océan Pacifique, le Chili est une destination offrant une grande diversité. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le rallye Dakar y a posé ses valises dès son arrivée en Amérique du Sud.

Avant de se lancer à l'assaut du désert de l'Atacama ou de la route australe, il ne faudra pas oublier de prendre avec soi son permis international en plus du permis de conduire français. Si certaines agences de location ne le demandent pas, il reste indispensable lors d'un contrôle.

Les deux principales routes du pays, la Panaméricaine et la Route Australe, sont dans un bon état. Celui des pistes est également assez bon. Cependant, il conviendra de ne pas s'aventurer n'importe où sans un véhicule adapté un trail voir un cross plutôt qu'un custom et un 4x4 plutôt qu'une petite voiture et d'emporter une réserve de carburant pour éviter la panne sèche.

Limitations de vitesse

La vitesse est légèrement plus élevée qu'en France en ville puisqu'il est possible de rouler jusqu'à 60 km/h. Hors agglomération il faut respecter un maximum de 100 km/h tandis que les usagers peuvent rouler jusqu'à 120 km/h sur les autoroutes. L'amende en cas d'excès de vitesse débute à 45 € environ.

Alcool

Contrairement à la France, les restrictions en matière d'alcool au volant ou au guidon sont plus strictes. Ainsi, il ne faut pas dépasser un maximum de 0,3 gramme d'alcool par litre de sang.

Autres règles et usages

Le port du casque à moto et de la ceinture de sécurité en voiture est obligatoire pour le conducteur et son passager.

A la différence de bien des pays sud-américains, le Chili est beaucoup plus proche de nos habitudes en terme de conduite. Les comportements sont relativement respectueux du code, ce qui n'empêche pas les dépassements par la droite et autre déboitements sans clignotant.

Il ne faudra pas non plus s'étonner de voir des piétons utilisant la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute comme un trottoir. Animaux errants et charrettes peuvent également y être croisés. Il est donc vivement déconseillé d'y rouler la nuit.

La police aussi est bien différente. Pas question ici de sortir un billet pour passer tranquillement, ce serait la pire chose à faire. Les agents sont stricts quant à l'application du code mais restent justes, sans chercher à faire grimper la note.

Plus d'infos sur le Chili

MotoblouzMotoblouzMotoblouz