Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Fin des 100 ch : le décret enfin signé !

Signature du décret autorisant la rétroactivité du débridage des motos de plus de 100 ch

Dernière étape : la publication au Journal Officiel

Fin des 100 ch : le décret enfin signé !Les choses auraient dû être réglées il y a plus de 4 mois, mais elles ont traîné en longueur. Mais cette fois, c'est enfin fait, le décret autorisant la rétroactivité du débridage des motos de plus de 100 chevaux immatriculées avant le 1er janvier 2016 a enfin été signé par les 4 ministres concernés. La Fédération Française de Motocyclisme (FFM), la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et la branche moto du Conseil National des Professions de l'Automobile (CNPA) ont travaillé conjointement pour débloquer une situation qui perdure depuis le début de l'année. Un premier pas avait été fait il y a moins de dix jours avec la validation du texte par le Conseil d'Etat.

Un débridage sous condition

Attention tout de même, ce débridage des motos d'avant 2016, communément appelé rétrofit, n'est toutefois possible que sous deux conditions sine qua non. La première est de disposer d'une moto homologuée aux normes de dépollution Euro 3, donc immatriculée après le 1er janvier 2006. Autre condition, que la moto concernée soit équipée d'un système de freinage ABS. Bref pour les motos anciennes ou pour les plus récentes dépourvues d'ABS, le débridage demeure interdit. Vous pouvez retrouver la liste des motos concernées par un éventuel débridage sur notre site.

Une bouffée d'oxygène pour les concessionnaires

La signature de ce décret donne enfin de l'air à de nombreux concessionnaires qui se retrouvaient avec des motos qu'ils ne pouvaient vendre sur les bras. Tout récemment, le constructeur autrichien KTM s'est même excusé d'une situation qui bloquait le fonctionnement de tout un réseau de distribution et pénalisait les clients.

Parmi les quatre ministres concernés par la signature du décret sur le rétrofit, c'est le paraphe de la Ministre de l'Environnement Ségolène Royal qui a tardé à se joindre à ceux de ses collègues. Ce retard a poussé certains concessionnaires dans des situations radicales leur interdisant de livrer des motos vendues à leurs clients car celles-ci étaient en avance sur le calendrier législatif de l'Etat.

Publication au Journal Officiel dans une dizaine de jours

La signature du décret sur le rétrofit doit être suivie d'une parution au Journal Officiel sous dix jours. A partir de là et à la condition de disposer d'une moto Euro 3 équipée de l'ABS, il sera possible de faire débrider une machine de plus de 100 chevaux.

La nouvelle de la signature du décret sur le rétrofit devrait ravir de nombreux motards. Ceux-ci sont néanmoins appelés à participer aux manifestations organisées les 16 et 17 avril prochains pour protester contre le nouveau projet d'instauration du contrôle technique moto.

Plus d'infos sur les actions du CNPA

Suzuki