english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Des hauts-fonctionnaires à la sécurité routière dans chaque ministère

Edouard Philippe veut un "État exemplaire" en matière de sécurité routière

Application des directives gouvernementales, mise en place d'un baromètre de l'accidentalité, formations...

Des responsables à la sécurité routière dans les ministèresDepuis quelques années la Délégation à la Sécurité Routière incite les entreprises à agir auprès de leurs salariés pour favoriser les bons comportements sur la route, que ce soit avec la signature d'une charte ou avec les Journées de la Sécurité Routière au Travail.

Mais voilà, alors que la circulaire du 10 mai 2017 incitait les ministères et organismes publics à signer la charte et à rejoindre le mouvement, seuls les ministères de l'Economie et des Finances et celui des Armées, ainsi que Pole Emploi et l'ENA répondaient présent. Aussi, le 21 février dernier, le Premier Ministre décidait suite au CISR de nommer un haut-fonctionnaire chargé de la sécurité routière dans chaque ministère.

La mesure est désormais officiellement en place alors que l'Etat veut se montrer "exemplaire" sur ce plan. Il faut dire que les messages de prévention ont plus de mal à passer quand un Ministre se fait prendre en grand excès de vitesse alors même que le gouvernement fait de ce point son cheval de bataille pour la répression.

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a ainsi officiellement lancé les travaux avec les sept premiers haut-fonctionnaires nommés dans les ministères de la Transition écologique et solidaire, de l'Éducation nationale et Jeunesse / Enseignement supérieur et Recherche, de la Justice, des Finances, de la Santé et des Affaires sociales, des Armées et de l'Intérieur.

Ces derniers sont nommés par le secrétaire général de leur ministère et chargés d'établir un plan d'action pour engager les services de son administration à adhérer aux 7 engagements de la charte, de mettre en place un baromètre de l'accidentalité routière et d'un suivi de risque, de s'assurer de la bonne mise en place des directives du Premier ministre et de veiller à la mise en place des modules de formation "sécurité routière".

Un point d'étape sera réalisé d'ici la fin de l'année pour constater l'avancement des travaux dans chaque ministère.

Les 7 engagements en faveur de la sécurité routière

  1. Limiter aux cas d'urgence les conversations téléphoniques au volant
  2. Prescrire la sobriété sur la route
  3. Exiger le port de la ceinture de sécurité
  4. Ne pas accepter le dépassement des vitesses autorisées
  5. Intégrer des moments de repos dans le calcul des temps de trajet
  6. Favoriser la formation à la sécurité routière des salariés
  7. Encourager les conducteurs de deux-roues à mieux s'équiper

Plus d'infos sur la sécurité routière

Commentaires

dood


Ben déjà ils ont foiré les pictogrammes sur l'infographie pour les points 2 & 3...
applaudissement

y'a un stagiaire qui va se faire engueuler... hum

20-06-2019 15:17 
nicoxj900

il devait être bourré

20-06-2019 15:57 
ludo51

Encore un hochet du gouvernement qui ne servira strictement à rien , sinon à payer grassement à ne rien faire , des supposés hauts fonctionnaires dont les moyens d'action sont nuls .....

20-06-2019 16:40 
CLEW

Quand je vois ce que font certains hiérarques (potentats ?) locaux avec leur chauffeur... il y a loin de la coupe aux lèvres... faire lever un chauffeur à 6h00 tous les jours pour se faire récupérer à son domicile et couché à plus de 23h00 parce que le même chauffeur la ramène...

21-06-2019 09:10 
c@ssoulet

Clemenceau disait que pour enterrer un problème il fallait nommer une commission. Aujourd'hui on met en place un baromètre.

22-06-2019 00:40 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Nolan