english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Cagiva

Le groupe à la tête de l'industrie moto fondé par deux néophytes

Cagiva née des cendres d'Aermacchi

Histoire constructeur : CagivaA la fin des années 70, Harley-Davidson, qui avait racheté 50% des parts du constructeur italien Aermacchi pour développer son offre européenne de petites cylindrées, revend l’usine italienne. L’affaire est reprise par deux néophytes qui n’ont à priori aucune connaissance de l’industrie moto, les frères Castioglioni. Ils décident alors de lancer leur propre marque, Cagiva.

Le rachat de Ducati

L’entreprise débute par la fabrication en masse de petites cylindrées. Très vite, la production monte à 40.000 motos fabriquées par an. Prospère, la firme envisage de s’orienter vers des machines plus puissantes et se fournit alors en motorisation auprès de Ducati. Cependant, le constructeur Ducati connait de graves difficultés financières et c’est finalement Cagiva qui rachète la marque. Ce n’est que le début d’une période faste pour le groupe qui finit par s’emparer de MV Agusta, Moto Morini, Husqvarna ou encore CZ.

Un succès déclinant

MCagiva Elefantalgré tout, les machines signées Cagiva ne rencontrent pas un franc succès à l’exception des Elefants, des gros trails qui surfent sur le succès de la BMW GS.

Toutefois, les petites cylindrées ne sont pas oubliées et Massimo Tamburini va donner naissance à l’un des plus beaux modèles de la firme, la Cagiva Mito 125. Il sera plus tard également le créateur de la Ducati 916.

Pour ce qui est des moyennes cylindrées, Cagiva ne renoue avec le succès qu’en 1995 avec la Canyon qui se décline peu de temps après en une version 900 cm3, la Grand Canyon.

En cette même année 1995, Cagiva délaisse le monde de la compétition, faute de trésorerie. Texas Pacific Group entre alors dans le capital avant d’engloutir la totalité du groupe en 1998. Cagiva revient alors sous les traits d’une autre marque, celle de MV Agusta pour laquelle Tamburini dessine la célèbre F4.

Malgré tout, la société connait une période difficile et la production cesse quelques temps en 2003 avant de reprendre grâce à l’investissement d’une banque italienne. Aujourd’hui, ne sont produites et commercialisées sous le nom Cagiva que la Raptor et la Mito.

Plus d'infos sur Cagiva