Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Carlos Lavado

Champion du monde 250cc en 1983 et 1986

Un style de pilotage à double tranchant

Pilote de légende : Carlos LavadoCarlos Lavado naît le 25 mai 1956 à Caracas, capitale du Vénézuela. Admirateur depuis sa plus tendre jeunesse du pilote Johnny Cecotto, lui aussi né à Caracas, Carlos Lavado n’a qu’une seule idée en tête ; suivre la voie de son idole.
Il se lance très jeune dans la compétition et se fait vite remarquer par son style de pilotage spectaculaire. En 1976, il remporte ses premières courses sur circuit dans le cadre du championnat vénézuelien sur une Yamaha mais c’est véritablement au cours de l’année 1978 qu’il marque les esprits. Prenant part à son premier Grand Prix, il s’élance en catégorie 250 et livre une performance des plus remarquables face aux ténors de la discipline en terminant second, juste derrière Kenny Roberts.

Débuts en championnat du monde

Pilote de légende : Carlos Lavado (photo : DR)En 1979, il est à nouveau sur la ligne de départ du Grand Prix du Vénézuela et confirme l’étendue de son talent en écrasant littéralement la concurrence. Une concurrence pourtant rude avec notamment Walter Villa ou encore le futur champion du monde 350, Kork Ballington.
Face à ces résultats hors du commun, l’importateur vénézuelin Yamaha décide de soutenir le jeune Lavado et lui permet dès la saison suivante de s’engager en catégorie 250 et 350 du championnat du monde.
Malgré une victoire à Assen, Lavado chute à de nombreuses reprises lors des courses suivantes en raison d’un style de pilotage pour le moins incisif. Il connait en outre quelques problèmes mécaniques et ne se classe qu’en sixième position en fin de saison en 250 et pointe à la treizième place en 350.

La fureur de vaincre

Pour la saison 1981, Lavado tente de freiner ses attaques pour adopter une nouvelle approche. La stratégie s’avère payante mais quelques chutes viennent encore ternir ses performances. C’est finalement au pied du podium qu’il échoue en 250 ainsi qu’à la cinquième place en 350.
L’année 1982 voit une fois encore Lavado échapper de peu au podium final puisqu’il se classe cinquième aussi bien en 250 qu’en 350 tandis que le Français Jean-Louis Tournadre est sacré champion du monde 250.

Pilote de légende : Carlos Lavado (photo : DR)La catégorie 350 étant supprimée en 1983, Lavado n’a d’autre choix que de se concentrer sur le championnat 250. Sur sa Yamaha YZR 250, il marque quatre victoires et accumule les points. A la fin de la saison, il totalise 100 points et devient par la même occasion de la nouveau champion du monde de la discipline au nez et à la barbe de Christian Sarron. Lavado vient de réaliser son rêve, marcher dans les traces de son modèle, Johnny Cecotto.

Déclin et retour

Pourtant, en 1984, Sarron compte bien reprendre la main sur le championnat. Vicotorieux sur le circuit d’Assen, Lavado ne parvient toutefois pas à revenir truster les premières places et doit se contenter d’une troisième place au championnat tandis que Sarron est couronné champion du monde.
La saison 1985 ne marque pas non plus le grand retour du Vénézuelien qui finit une fois encore troisième du championnat derrière Freddie Spencer et Anton Mang.

Au cours de l’année 1986, Lavado revient en grande forme au guidon de sa Yamaha YZR 250 OW82 officielle. Sur un total de douze courses, le Vénézuelien franchit huit fois la ligne d’arrivée dont six fois en remportant la victoire. Avec 114 points en fin de saison, il est de nouveau couronner champion du monde 250.

La chute inexorable

Pilote de légende : Carlos Lavado (photo : DR)Après cette belle remontée vers le sommet du championnat, Lavado connait une période de déclin puisqu’en 1987, il ne monte qu’une seule fois sur le podium et termine dixième du mondial. Les déceptions ne cessent alors de s’accumuler avec une onzième place en 1988.
Pour la saison 1989, Lavado change de monture et opte pour une Aprilia, une machine qui ne lui réussit pas et au guidon de laquelle il dégringole en 17ème position du mondial.

Bien loin de ses coups d’éclat passés, Lavado ne parvient plus à convaincre. Successivement à la 15ème puis 14ème place du championnat en 1990 et 1991, Carlos Lavado décide de se retirer à la fin de la saison 1992.

Palmarès de Carlos Lavado en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoiresPodiumMotoClassement
1992 250cc 13 0 0 Gilera 19
1991 250cc 10 0 0 Yamaha 14
1990 250cc 10 0 0 Aprilia 15
1989 250cc 7 0 0 Aprilia 17
1988 250cc 13 0 1 Yamaha 11
1987 250cc 12 1 1 Yamaha 10
1986 250cc 11 6 8 Yamaha 1
1985 250cc 12 2 6 Yamaha 3
1984 250cc 12 1 5 Yamaha 3
1983 250cc 11 4 6 Yamaha 1
1982 350cc 4 1 2 Yamaha 5
1982 250cc 4 2 2 Yamaha 5
1981 350cc 5 0 3 Yamaha 5
1981 250cc 5 0 5 Yamaha 4
1980 350cc 2 0 0 Yamaha 13
1980 250cc 4 1 1 Yamaha 6
1979 350cc 1 1 1 Yamaha 14
1978 250cc 1 0 1 Yamaha 17

Plus d'infos sur Carlos Lavado