Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Jean-Louis Tournadre

Champion du monde 250cc en 1982

Une carrière éclair, un talent foudroyant

Pilote de légende : Jean-Louis Tournadre (photo : Yamaha)Né à Clermont-Ferrand le 17 novembre 1959, Jean-Louis Tournadre deviendra l’un des noms incontournables du sport moto en étant le premier Français à remporter le titre de champion du monde 250.

Sa carrière de pilote débute en 1977, année au cours de laquelle il participe à la coupe Motobécane. Ce n’est pourtant qu’en 1979 que Tournadre décroche son premier titre avec un sacre de Champion de France 750.
La saison suivante, Tournadre se jette dans le bain du championnat du monde de vitesse dans les catégories 350 et 250. Malgré un talent certain, l’auvergnat doit se frotter à des ténors de la discipline dont Patrick Pons, Michel Rougerie ou encore Jean-François Baldé et ne parvient pas vraiment à sortir du lot. C’est sur une trente deuxième place en 250 avec un seul point au compteur qu’il termine en 1980 avec sa Yamaha-Bimota tandis qu’en 350cc il se classe vingtième sur une Rieju.

Le réveil du volcan auvergnat

Yamaha TZ250 pilotée par le champion du Monde Jean-Louis Tournadre en 1982, un bicylindre en ligne Bien que cette première année en championnat de monde se soit montrée décevante, Jean-Louis Tournadre reprend le guidon pour une seconde saison. Cette fois-ci, il s’engage en catégorie 250cc avec une Yamaha  et compte sur son expérience pour marquer davantage de points. Pointant régulièrement dans le top 10, Tournadre parvient même à monter sur la troisième marche du podium en Tchéquoslovaquie. Avec une septième place au classement mondial en fin de saison, le Français devient l’un des grands noms de la discipline.

C’est pourtant en 1982 que l’auvergnat connait sa meilleure saison. Alors que la première course du championnat se déroule en France sur le circuit de Nogaro, de nombreux pilotes, dont Anton Mang, décident de boycotter l’épreuve en raison de la dangerosité du tracé. C’est donc en l’absence des ténors de la discipline que Jean-Louis Tournadre décroche la victoire. Une victoire largement contestée. Mais le Français fait taire tous les sceptiques en remportant une seconde place sur le podium lors du Grand Prix suivant.
Tout au long de l’année, Tournadre fait preuve d’une grande régularité et monte à plusieurs reprises sur le podium. En tête du classement face à Anton Mang, le titre se joue lors du dernier Grand Prix à Hockenheim.

Sacre et déclin

Pilote de légende : Jean-Louis Tournadre (photo : Yamaha)Terminant sur une quatrième place, Tournadre est sacré champion du monde 250. Une première couronne en poche, le Français dispose désormais d’une machine officielle aux couleurs de Sonauto Yamaha mais le début de la saison 1983 est pour le moins décevant. Sur la piste, c’est un autre Français qui s’illustre, un certain Christian Sarron qui obtient cette saison le titre de vice-champion du monde.
Sentant son déclin venir, Tournadre décide de mettre un terme à sa carrière de pilote en championnat du monde.

Palmarès de Jean-Louis Tournadre en Grand Prix

SaisonCatégorieCourseVictoire

Podium

MotoClassement
1986 250cc 8 0 0 Yamaha
1983 250cc 9 0 0 Yamaha
1982 250cc 12 1 8 Yamaha 1
1981 250cc 5 0 1 Yamaha 7
1980 350cc 2 0 0 Rieju 20
1980 250cc 1 0 0 Yamaha 32

Plus d'infos sur Jean-Louis Tournadre

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5