Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Anton Mang

5 fois champion du monde en 250 et 350cm3

Du skibike aux superbikes

Pilote de légende : Anton Mang (photo : DR)L’Allemand Anton Mang est né le 29 septembre 1949 à Inning am Ammersee. Il goûte pour la première fois aux joies de la moto alors qu’il n’a que onze ans au guidon d’une DKW RT 125. Cependant, c’est sur un skibike qu’il excelle. Il devint même champion national au championnat allemand de skibike mais aussi champion européen junior de la discipline à ses seize ans.

L'appel des circuits

Toutefois, l’appel de l’asphalte le mène à prendre part à des courses moto deux ans plus tard. En catégorie 50cc, il prend le guidon d’une Kreidler mais doit vite abandonner pour des raisons techniques.
En 1970, Anton Mang rejoint le team du champion du monde 125cc Dieter Braun en tant que mécanicien. Avec l’aide de Sepp Schloegl et Alfons Zender Mang, il développe la « Schloegl Mang Zender », une machine avec laquelle il remporte sa première victoire à Augsburg.
Sa carrière prend véritablement son envol en 1975, année durant laquelle il décroche le titre au championnat allemand sur une Yamaha 350. Cette même année, il prend part à son premier Grand Prix en Autriche dans le cadre du championnat du monde.

La première victoire en GP

Pilote de légende : Anton Mang (photo : DR)La saison suivante, il participe plus activement au championnat du monde en courant quatre courses en catégorie 125cm3. Il parvient d’ailleurs à décrocher sa première victoire au Grand Prix d’Allemagne avec une Morbidelli. Il termine l’année au cinquième rang mondial.
En 1977, il court en catégorie 125, toujours sur Morbidelli, mais aussi en 500cc sur une Suzuki. Si il parvient à réitérer les efforts de la saison précédente en 125cc en terminant une fois encore au cinquième rang mondial, il n’en va pas de même pour la catégorie 500cc où il échoue à la 25ème place après avoir participé à deux courses seulement.

Une place chez Kawasaki

Ses résultats encourageants en 125cc l’amène à obtenir une place chez Kawasaki en 1978 dans les catégories 250 et 350cc. Jusqu’en 1980, il mène une carrière de pilote sans grands éclats mais parvient à se maintenir dans le top 10 des pilotes de la discipline. Finalement, en 1980, Anton Mang voit ses efforts couronnés en 250cc. Sur un total de 10 courses, il monte dix fois sur le podium dont quatre fois sur la marche la plus haute et devient ainsi le nouveau champion du monde de la catégorie 250. Quant à la catégorie 350cc, ses efforts ne sont pas vains puisqu’il repart à la fin de la saison avec le titre de vice-champion du monde.

Aux débuts des années 80, le pilote allemand est au sommet de sa carrière et compte bien poursuivre son bonhomme de chemin sur la voie du succès. En 1981, il finit la saison en apothéose en décrochant deux titres mondiaux, celui de la catégorie 350 et 500cc. Un nouveau sacre mondial suit en 1982 en 350cc tandis qu’il se classe second en 250cc.

Accident de ski et retour sur le devant de la scène

Pilote de légende : Anton Mang (photo : DR)Puisque la catégorie 350cc a été abolie en 1982, Anton Mang monte en 500cc avec une Suzuki en 1983. Cependant, un sévère accident de ski l’empêche de courir en début de saison et  il doit se résigner à rétrograder à la 18ème place mondiale.
Il marque son retour en catégorie 250 la saison suivante au guidon d’une Yamaha privée. Il remonte doucement mais sûrement vers le haut du classement en s’octroyant la cinquième place mondiale. En 1985, il met les bouchées doubles sur une Honda pour faire face à la concurrence acharnée du pilote américain Freddie Spencer qui finit par rafler le titre mondial, laissant Mang monter sur la seconde marche du podium.

Un dernier sacre et puis s'en va

La saison 1986 ne sera hélas pas synonyme de sacre mondial puisqu’il revient occuper le quatrième rang mondial tandis que sa collaboration avec Sepp Schloegl prend fin.
Tout change en 1987, poussé par un désir de revanche, Anton Mang revient occuper le peloton de tête et avec huit victoires consécutives, il est de nouveau sacré champion du monde en 250cc. Agé de 38 ans, il devient en outre le plus vieux champion du monde de l’histoire du MotoGP.

Enfin, en 1988, il entame sa dernière saison de Grand Prix avec une victoire mais des blessures dues à un accident lors du Grand Prix de Yougoslavie le contraignent à se retirer de la compétition. S’en est fini de sa carrière de pilote mais l’Allemand n’a pas pour autant dit son dernier mot puisqu’il devient le sponsor d’une écurie 125cm3 au sein de laquelle court Marcel Schrötter.

Palmarès en Grand Prix d'Anton Mang

SaisonCatégorieCourseVictoiresPodiumMotoClassement
1988 250cc 10 1 3 Honda 8
1987 250cc 15 8 8 Honda 1
1986 250cc 10 1 4 Honda 4
1985 250cc 12 2 10 Honda 2
1984 250cc 12 1 2 Yamaha 5
1983 500cc 4 0 0 Suzuki 18
1982 350cc 7 1 6 Kawasaki 1
1982 250cc 10 5 8 Kawasaki 2
1981 350cc 8 5 7 Kawasaki 1
1981 250cc 11 10 11 Kawasaki 1
1980 350cc 5 2 4 Kawasaki 2
1980 250cc 10 4 10 Kawasaki 1
1979 350cc 7 0 3 Kawasaki 4
1979 250cc 8 0 2 Kawasaki 6
1978 350cc 3 0 0 Kawasaki 16
1978 250cc 8 1 2 Kawasaki 5
1977 500cc 2 0 0 Suzuki 25
1977 125cc 7 0 3 Morbidelli 5
1976 125cc 4 1 1 Morbidelli 5
1975 350cc 1 0 0 SMZ 26

Plus d'infos sur Anton Mang