Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Jack Findlay

Vice champion du monde 500cc en 1968

Figure emblématique du Continental Circus

Pilote de légende : Jack Findlay (photo : DR)Cyril Jack Findlay voit le jour le 5 février 1935 à Mooroonpa en Australie. Il débute la moto à 15 ans mais c’est le dans le secteur bancaire qu’il choisit de travailler à sa sortie de l’école. Toutefois, son rêve de courir à moto lui démange les doigts et il décide de quitter son Australie natale pour venir poser ses valises en Angleterre en 1958. Il y décroche un poste dans l’usine BSA à Birmingham et s’engage en Grand Prix 350 sur une Norton Manx. L’année suivante, il prend le départ de son premier Tourist Trophy sur la mythique Ile de Man.

Un succès tardif

Le succès tarde quelque peu à venir et il doit attendre 1961 pour obtenir de premiers résultats concluants. En 1963, il se classe huitième au championnat du monde 500cc au guidon d’une Matchless en ayant préalablement décroché une deuxième place au Grand Prix d’Italie. Findlay progresse doucement et sûrement et s’accapare la septième place du championnat du monde en 500cm3 en 1965.
Finalement, ses efforts s’avèrent payants en 1966 puisqu’il parvient à monter sur la troisième marche du classement final derrière Agostini et Mike Hailwood.

Pilote de légende : Jack Findlay (photo : DR)Sa meilleure saison reste l’année 1968 où il décroche le titre de vice-champion du monde 500cc sur sa Matchless, encore une fois derrière l’indétrônable Agostini. Les saisons qui suivent ne sont malheureusement pas aussi brillantes pour l’Australien mais il reste néanmoins bel et bien présent dans les dix premiers pilotes du championnat. L’usine Suzuki lui fournit un guidon au début des années 70. Au guidon des japonaises, Findlay refait sensation et il se classe troisième du championnat du monde en 750cc en 1973 tout en remportant entre temps le Tourist Trophy Senior.

Le pilote privé

Pilote de légende : Jack Findlay (photo : DR)Pour la saison 1974, il remonte sur la troisième marche du podium mondial en 750cc et contribue au développement de la RG500 avec Barry Sheene et Paul Smart. Son contrat avec Suzuki prend fin en 1975 et il décide de concourir en tant que pilote privé au guidon d’une Yamaha.

Un accident le pousse à se retirer de la compétition en 1978. Côté vie privée, il épouse Nanou, la veuve de George Monneret et vient s’installer en France où il élève son fils Grégory. Il occupe un temps les fonctions de directeur technique des Grand Prix auprès de la FIM.

En 2007, Jack Findlay tire sa révérence à l’âge de 72 ans, rejoignant Barry Sheene, Mike Hailwood et tant d’autres au Panthéon des légendes motocyclistes.

Palmarès en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoirePodiumMotoClassement
1978 500cc 4 0 0 Suzuki
1977 500cc 6 1 1 Suzuki 16
1976 500cc 7 0 1 Suzuki 8
1976 350cc 1 0 0 Yamaha 32
1975 500cc 7 0 2 Yamaha 10
1974 500cc 9 0 0 Suzuki 5
1973 500cc 6 1 2 Suzuki 5
1972 500cc 7 0 2 Jada 8
1972 350cc 3 0 0 Yamaha 9
1971 500cc 9 1 2 Suzuki 5
1971 350cc 1 0 0 Yamaha 32
1970 500cc 7 0 0 Seeley 8
1970 350cc 2 0 0 Yamaha 20
1969 500cc 9 0 1 Norton 13
1969 350cc 5 0 1 Yamaha
1969 250cc 1 0 0 Yamaha
1968 500cc 10 0 6 Norton 2
1968 350cc 1 0 0 Aermacchi
1968 250cc 3 0 0 Yamaha
1967 500cc 5 0 3 Matchless 5
1967 250cc 1 0 0 Bultaco
1966 500cc 8 0 3 Matchless 3
1966 250cc 5 0 0 Bultaco
1966 50cc 1 0 0 Bridgestone 13
1965 500cc 9 0 0 Matchless
1965 125cc 1 0 0 Honda
1964 500cc 6 0 0 Matchless
1963 500cc 5 0 1 Matchless
1963 250cc 1 0 0 Mondial
1962 500cc 5 0 0 Norton
1961 500cc 5 0 0 Norton
1960 500cc 4 0 0 Norton
1959 500cc 1 0 0 Norton
1958 500cc 1 0 0 Norton

Plus d'infos sur Jack Findlay