Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote de légende : Barry Sheene

La légende anglaise

Double champion du monde en 500cm3

Pilote de légende : Barry Sheene (photo : DR)Le Britannique Barry Sheene est né le 11 septembre 1950 dans la banlieue de Londres. Il est encore très jeune lorsque son père, mécanicien, l’initie à la mécanique et aux motos en lui construisant une petite Ducati de 50cm3. Prenant successivement le guidon d’une Triumph, d’une Bultaco puis d’une Derbi, Sheene s’imprègne du monde de la compétition et devient mécanicien pour le compte du pilote Tony Woodman.

Mécanicien et pilote

Peu de temps après, son père le pousse à prendre le départ de sa première course. Barry Sheene démontre un potentiel certain bien qu’il ne puisse pas franchir la ligne d’arrivée en raison de problèmes mécaniques. Mordu par le virus de la compétition, il reprend le guidon pour une seconde épreuve la même journée et se hisse à la troisième marche du podium. Ce premier succès en engendre de nombreux autres puisqu’il finit par remporter deux courses quelques jours seulement après s’être lancé pour la première fois sur la piste. Dès lors, tous les regards se portent sur ce nouvel espoir du sport moto et bientôt le pilote Lewis Young lui propose de devenir son mécanicien.

Les débuts en championnat du monde

En 1969, Barry Sheene prend part au championnat britannique en 125cm3 et se classe deuxième derrière un certain Chas Mortimer. L’année suivante, il décide de passer aux choses sérieuses et remporte le championnat britannique tout en s’engageant en championnat du monde dans la catégorie 125. Sur une Suzuki d’usine Sheene enchaine les exploits et montre qu’il est capable de se frotter aux plus grands malgré une 13ème place en fin de saison.
Pour l’année 1971, Sheene est engagé en 50, 125 et 250cc tout en participant au championnat britannique. Montant à plusieurs reprises sur le podium, il est sacré vice-champion du monde en 125.

Kenny Roberts et Barry Sheene ont piloté cette Yamaha 500 OW 53Suzuki lui propose une place en 500cc en 1972 tandis qu’il pilote en championnat 250 au guidon d’une Yamaha d’usine. Des problèmes mécaniques l’empêchent de briller et il finit par chuter à Imola où il se brise la clavicule.
Les saisons qui suivent sont moins brillantes pour le pilote Anglais qui participe activement au développement de la nouvelle quatre cylindres Suzuki. Il passe d’ailleurs l’ensemble de l’année 74 à essayer la machine avant de revenir sur les podiums en 1975. Alors que la saison semble bien partie pour le pilote, Sheene est victime d’une chute spectaculaire à Daytona en raison du blocage de sa roue arrière. Lancé à plus de 250km/h, il se relève avec de multiples fractures et doit subir plusieurs semaines de rééducation. A peine remis, il remonte en selle et parvient même à vaincre l'indétrônable Agostini à Assen. Finalement, il obtient une sixième place au championnat du monde 500.

La consécration

Pilote de légende : Barry Sheene (photo : DR)Véritable combattant, Sheene est prêt à en découdre pour la saison 1976 qui reste la plus belle année de sa carrière. Au guidon de sa Suzuki, il remporte cinq Grands Prix et monte sur la première marche du podium en 500 et est couronné champion du monde. La machine à gagner est en marche et le Britannique réitère l’exploit l’année suivante avec un second sacre mondial.
En 1978, un rude concurrent fait son entrée dans la course et va donner du fil à retorde à Barry Sheene. Il s’agit de l’américain Kenny Roberts qui s’empare du titre mondial mondial, laissant Sheene monter sur la seconde marche du podium.

Le déclin

Face à cet adversaire redoutable, Sheene semble perdre sa fougue et passe sous les couleurs Yamaha avec qui il ne rencontre guère de succès. Dès 1980, il rétrograde à la 15ème place du championnat et malgré une remontée à la quatrième place en 1981, Sheene ne fait plus des étincelles.
En 1982, il est de nouveau impliqué dans un accident sur le circuit de Silverstone et l’année suivante, il se brise un genou. C’en est fini de la domination anglaise et il finit par se retirer de la compétition en 1985.

Fin de carrière

Pilote de légende : Barry Sheene (photo : DR)A la fin des années 80, Sheene déménage en Australie où il devint commentateur pour les sports moto tout en participant occasionnellement à quelques courses classic. Atteint d’un cancer, il s’éteint le 10 mars 2003 en Australie, laissant la Grande-Bretagne orpheline de son plus grand champion motocycliste aux côtés de Mike Hailwood.

Un hommage lui fut rendu lors de la reconstruction du circuit de Brands Hatch au Royaume-Uni où une section porte désormais le nom de Sheene’s corner.

Pour la petite histoire, plusieurs anecdotes tournent autour de son personnage excentrique. Certains affirment ainsi que Sheene serait le père du fameux "V", ce salut typiquement motard, mais aussi qu'il disposait d'un casque muni d'un trou afin de pouvoir fumer sans le retirer. Plus étonnant encore, d'aucuns avancent qu'il serait l'inventeur de la protection dorsale, ayant lui-même conçu un prototype.

Palmarès de Barry Sheene en Grand Prix

SaisonCatégorieCoursesVictoiresPodiumMotoClassement
1984 500cc 12 0 1 Suzuki 6
1983 500cc 10 0 0 Suzuki 14
1982 500cc 6 0 6 Yamaha 5
1981 500cc 11 1 3 Yamaha 4
1980 500cc 5 0 0 Yamaha 15
1979 500cc 11 3 6 Suzuki 3
1978 500cc 11 2 7 Suzuki 2
1977 500cc 9 6 7 Suzuki 1
1976 500cc 6 5 6 Suzuki 1
1975 500cc 3 2 2 Suzuki 6
1974 500cc 3 0 2 Suzuki 6
1972 250cc 2 0 1 Yamaha 13
1971 250cc 1 0 0 Derbi 33
1971 125cc 9 3 9 Suzuki 2
1971 50cc 2 1 1 Kreidler 6
1970 125cc 1 0 1 Suzuki 13

Plus d'infos sur Barry Sheene