Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai pneu Continental Road Attack 3

Plus de grip sous la pluie et plus de longévité : le meilleur des deux mondes ?

Quotidien, balades et rallye routier : un pneu testé sur 6.500 km

Vue avant/arrière Continental Road Attack 3Continental a fait évoluer sa gamme de pneumatiques sport-touring avec le ContiRoadAttack 3, successeur du ContiRoadAttack 2 Evo, sorti en 2014. Comme tous les manufacturiers, l'objectif à chaque évolution est d'améliorer grip/comportement sous la pluie tout en améliorant la longévité. Le nouveau Conti n'échappe pas à la règle.

Technologies

Le ContiRoadAttack3 a évolué au niveau des technologies, intégrant Multigrip, TractionSkin, EasyHandling, Raingrip et ceinture 0°.

Le mélange lui-même comprend un taux de silice plus important pour une montée en température plus rapide. Ce taux de silice plus important contribue également à augmenter la longévité du pneu par rapport au modèle précédent.

Le MultiGrip permet de proposer des épaulements plus tendre, offrant un comportement plus homogène lors de la mise sur l'angle. L'EasyHandling offre plus de vivacité. La ceinture en acier à 0° améliore la stabilité en évitant la déformation du pneu sous l'action des forces centrifuges.

Le nouveau dessin avec de nouvelles sculptures veut accroitre le drainage de l'eau, avec un travail de concert entre le pneu avant et arrière.

Le choix

Pour cet essai routier, longue durée, nous avons testé le pneu dans toutes les conditions, du quotidien à la balade jusqu'à l'extrême, en rallye, avec deux critères principaux en tête : la qualité de tenue de route et ce, dans toutes les circonstances, ainsi que la longévité. Et on a choisi une Yamaha MT-09 Tracer, sachant que le pneumatique va aussi bien sur les sportives de type BMW S1000R... au bout du segment Sport-GT. Et oui, sportive ne veut pas dire obligatoirement SportAttack3.

Le Continental Road Attack 3

Le premier bénéfice de ce nouveau pneu saute aux yeux : c'est un pneu qui est instantanément prêt à l'emploi, même neuf. Car le Traction Skin, le procédé Continental consistant en une bande de roulement microrugueuse sur la surface de la bande de roulement, offre ici deux avantages : d'abord, il n'y a plus de paraffine issue du démoulage et donc le pneu peut donner tout de suite son potentiel, ensuite, il s'est avéré que le temps de chauffe était quasiment inexistant et que là aussi, on est tout de suite en confiance, dès les premiers virages.

Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ?

Le pneu a donc été utilisé sur un week-end dans les Vosges ainsi qu'un Rallye Routier (les Volcans, en Auvergne, où il a permis de faire les liaisons et les spéciales sur plus de 420 kilomètres).

Dans les deux cas, l'usage a été proche avec un rythme de roulage relativement soutenu. Une fois de plus, le faible temps de chauffe est vraiment appréciable, notamment au départ d'une spéciale où l'on doit attendre trop longtemps avant de s'élancer, parce que le mec d'avant s'est cartonné. Là, on se retrouve en confiance dès le début et c'est appréciable.

Nous avons pu mettre le Conti à l'épreuve pendant un rallye

Par contre, le pneu avant a un profil assez arrondi qui n'aide pas la machine à tomber en virage rapidement, lorsque l'on a un pilotage un tantinet incisif. Du coup, par rapport à des montes plus sportives, la machine laisse un petit sentiment de lourdeur à l'inscription en courbe. Rien de dramatique cependant, car le ContiRoadAttack3 possède une autre qualité : celle d'offrir un ressenti parfait sur les conditions d'adhérence et le travail du train avant. A titre de comparaison, cette machine avait aussi été montée avec des Michelin Pilot Road 4 auparavant et le retour d'information est bien meilleur avec le Conti qu'avec le Michelin.

Essai du Continental Road Attack 3 sur petite route

Sur le mouillé, il est aussi très satisfaisant, à la fois par le grip et là encore, par le retour d'informations ; à la limite et sur la même moto, j'ai toutefois trouvé que le Michelin Pilot Road 4 permettait toutefois d'aller un peu plus loin dans les prises d'angle même si le Conti remonte mieux les informations préalables.

Essai du pneu Continental Road Attack 3

Constance et durabilité

Continental annonce une durabilité allongée de son ContiRoadAttack3 : force est de constater que le pneumaticien allemand dit vrai. Surtout, le ContiRoadAttack3 voit son comportement rester constant dans la durée. Ses formes d'usures sont régulières, il ne s'aplatit pas même en multipliant les trajets quotidiens en Ile de France et cela permet d'utiliser ses qualités jusqu'au bout.

Le Road Attack 3 au montage

Neuf, il a été mesuré avec 0,7 cm de gomme. Après 4000 km, comme le montre la photo ci-dessous, il lui en reste 0,4 cm et le niveau d'usure est parfaitement homogène. Après 6500 km, il reste 0,3 cm de gomme.

De fait, d'après des calculs fort savants (une bonne règle de trois, en fait), l'arrière devrait tenir 10 000 km, ce qui n’est pas mal du tout sur une machine coupleuse comme la MT-09 Tracer. L'avant, lui, tiendra probablement 20 000 kilomètres au vu de son niveau d'usure actuel mais on mettra à jour ces informations au fur et à mesure de l'essai... qui continue.

Le Road Attack 3 après 4.000 km

Le Road Attack 3 après 6.500 km

Dimensions et tailles disponibles

Avant

  • 110/70 ZR 17 54W TL AV
  • 120/60 ZR 17 55W TL AV
  • 120/70 ZR 17 58W TL AV
  • 100/90 R 18 56V TL AV
  • 110/80 ZR 18 58W TL AV
  • 120/70 ZR 18 59W TL AV
  • 110/80 R 19 59V TL AV
  • 120/70 ZR 19 60W TL AV

Arrière

  • 130/80 R 17 65V TL AR
  • 150/70 R 17 69V TL AR
  • 150/70 ZR 17 69W TL AR
  • 160/60 ZR 17 69W TL AR
  • 170/60 R 17 72W TL AR
  • 170/60 ZR 17 72W TL AR
  • 180/55 ZR 17 73W TL AR
  • 190/50 ZR 17 73W TL AR
  • 190/55 ZR 17 75W TL AR
  • 130/80 R 18 66V TL AR
  • 160/60 ZR 18 70W TL AR

Le Conti se décline dans de nombreuses tailles avec des prix vus sur le web entre 105-120 euros pour l'avant et 130-150 euros pour l'arrière, soit un train complet variant entre 235 et 270 euros.

Conclusion

Voilà donc un pneu qui tient ses promesses et qui, même s'il se définit comme Sport-GT, permet en plus d'aller mettre du gaz en spéciale (sans avoir besoin de passer au SportAttack3) et de se faire plaisir, tout en rentrant par la route, sous la pluie, dans une belle combinaison de sécurité et de longévité.

Points forts

  • Aucun temps de chauffe
  • Excellent retour d'information
  • Bon grip sur le mouillé
  • Longévité kilométrique
  • Pas de dégradation du comportement au fil des kilomètres

Points faibles

  • Profil un peu plus difficile à mettre sur l'angle que d'autres pneus

Conditions d’essais

  • Itinéraire : 6.500 km d'essai avec du quotidien en Ile de France, une grande virée dans les Vosges et la participation à un Rallye Routier
  • Problème rencontré : aucun

Caractéristiques du pneumatique Continental ContiRoadAttack 3

  • Technologie EasyHandling
  • Technologie RainGrip
  • Nouvelle conception des sculptures
  • Pneumatique pré-rodé avec la technologie TractionSkin
  • Technologie MutliGrip
  • Technologie ZeroDegree (enroulement longitudinal)
  • Fabrication en Allemagne à Korbach