english

Zhumeurs : annulation des 24h et du Bol

Les épreuves d’endurance 24h et Bol sont toujours en sursis et risquent d'être annulées, ça vous fait quoi ?

La Rédac vous donne son avis sur la question

Z'humeurs : annulation des 24h et du Bol
  • Alexis

    Alexis, Journaliste

    Ce sont des épreuves mythiques et ça fait bizarre de se dire qu'elles peuvent être absentes, d'autant que les conséquences pourraient être lourdes à terme, le championnat souffrant déjà de la défection de plusieurs teams emblématiques ces dernières années, l'annulation des deux manches qui portent cette compétition serait à mon sens catastrophique.

  • David

    David, Rédac'

    Seuls les événements de moins de 5.000 personnes sont autorisés pour l'instant, d'où la reprise de nombreuses compétitions mais le sursis des plus importantes. Plus de moyens ni de sponsors pour engager une moto, plus de congés pour venir en tant que bénévole... l'endurance va avoir du mal à se remettre du Covid en France et c'est triste. Mais le Bol est toujours confirmé et les 24h attendent une dérogation; rien n'est encore joué.

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    Peut-être est-il temps de créer une course des 24 Heures sur des motos A2 : moins ça coûte cher, plus il peut y avoir de participants. Or, les disciplines sportives vont être confrontées à des contraintes budgétaires comme elles n'en ont jamais connu. Mais cela ne marchera pas, bien sûr : les spectateurs ne suivront probablement pas. Allez ! On met la discipline en sommeil pendant trois ou quatre ans pour voir comment les choses évoluent.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    Il y en a qui vont devoir aller se saouler la gu... ailleurs !!

  • Jean-François

    Jean-François, Doc' Méca

    Désolé pour tous les protagonistes grands et surtout petits qui mettent une énergie formidable dans ces projets, avec en prime de belles valeurs de travail en équipe. Une pensée toute particulière pour mes amis de Slider Endurance. A titre perso, je regretterai aussi le duel entre manufacturiers pneumatiques, puisque l'endurance est aujourd'hui la seule catégorie où ils sont tous là à se tirer la bourre. Ailleurs, il n'y a plus que des courses "monomarques".

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    En un mois, on va avoir le Bol, les 24h, le WSBK et sans doute le GP de France ! Avec tous ces événements normalement étalés sur 6 mois, déplacés sur un seul mois de septembre, il y a saturation... sans compter tous les congés forcés pris et les porte-monnaies qui ne permettent pas d'aller partout. C'est peut-être une période où la famille va reprendre le pas sur le fait d'aller faire la fête à l'autre bout de la France et je parie sur plus mauvais chiffres historiques en termes de fréquentation. Ce qui n'est bon pour personne et risque de mettre en péril même la saison suivante.

Plus d'humeurs

Commentaires

1364

@ Alexis : Effectivement, notamment après le départ du GMT94. Du moins, pour le regret qui me concerne.

@ Sandrine : Oueps, je suis assez d'accord avec ça. Et en ce qui vous concerne, vous, comme pour tous les journalistes du domaine... ça va être un phénoménal surcroît de travail, ramené de 6 mois, donc avec évènements espacés, en 1, avec évènements totalement concentrés...
Enfin, si et seulement si... ils repartent.
Géniale expression Mathématique que ce SSI, dont j'abhorre la matière dont il est issu.

@ Hervé : Intervention succincte, mais, hélas(?), tellement vraie!

J'ai moi-même participé à un 24h moto, au Mans, avec dive bouteille, en plastique, contenant d'alcools forts, en main, et me suis dis au final... Ouais, Bof! À faire tous les 10 ans, maximum.

J'ai eu comme... un regret, même si les rencontres motardes des buveurs alentour, étaient sympas.

Reste la formidable surprise des gens sur la route du retour, qui tendent les mains, que l'on tape au passage, pour nous assurer de leur soutien.

Très sympa! Et festif! Jusqu'au moment où, la vitesse de déplacement devient plus vive, et que l'on se fait une dernière tape, avec un gars prévoyant, qui met une planche de bois sous son gant... et là, la douleur arrive si forte, qu'on a l'impression d'y avoir laissé ses os, et que le lancinent impact et sa douleur corollaire vous poursuivent tout le long de la route restante... pour ne décroitre qu'au bout de 3 jours!

Ah! M'en rappellerais de c't'enfoiré!
Mais bon, du coup, c'est le cas de le dire, le souvenir reste intact! clin d'oeil

Enfin, c'était quand même limite d'ange heureux, parce que pour accélérer et surtout freiner, ensuite... ça devenait très très pénible!

21-05-2020 09:21 
Petit d'homme !

Les 24h en électrique, là ça aurait de la gueule!

21-05-2020 10:44 
...phobe/...phile

Bonjour,

Sur des motos strictement de série avec juste des pneus piste et les accessoires dangereux en moins.
permettrait aussi de faire des endurances sur des circuits plus nombreux en championnat de France... Nogaro, magny cours, ledenon,...
En électrique si c'est pour avoir 4 motos par équipe et des groupes électrogènes capable d'alimenter la défense...
trop top...

21-05-2020 11:27 
Petit d'homme !

Citation
...phobe/...phile
Bonjour,

Sur des motos strictement de série avec juste des pneus piste et les accessoires dangereux en moins.
permettrait aussi de faire des endurances sur des circuits plus nombreux en championnat de France... Nogaro, magny cours, ledenon,...
En électrique si c'est pour avoir 4 motos par équipe et des groupes électrogènes capable d'alimenter la défense...
trop top...

Je suis d'accord
Pour les électriques, je pensais à une moto et des batteries amovibles et standardisées entre les constructeurs. Un truc qu'on pourrait transférer dans notre utilisation courante à court terme.
Ça favoriserait la recherche rapide sur ce sujet crucial et ça limiterait les nuisances sonores avec une meilleure acceptation par le voisinage.

21-05-2020 13:17 
Godzilla

Et comme toutes les compétitions "électriques", indifférence totale du public...

21-05-2020 13:31 
waboo

DJIIIiiiiiiiii......

DJIIIiiiiiiiii.....

sourire

21-05-2020 14:10 
Berny

Déjà qu'il y en a pas mal qui s'endorment ou qui ne regarde plus la course sur 24 h...

- hé , y a la numéro 4 avec le moteur Siemens qui passe !
- ah ? t'es sur ?
- bah ouai quand même, note la différence avec la numéro 8 et son moteur Général Électrique.
-...

humour hein.

21-05-2020 14:14 
Petit d'homme !

Citation
Godzilla
Et comme toutes les compétitions "électriques", indifférence totale du public...

C'est pas faux.
Mais est-ce par ce que ce sont plus des championnats secondaires pour le moment, ou parceque c'est moins intéressant?
En plus clair, quand ça sera performant, avoir des Marquez, Rossi et autres Quartararo en e-moto ne rendra t il pas le championnat intéressant?
Sont ce les motos ou les pilots qui font le championnat?

(Je pose la question de façon très ouverte).

21-05-2020 15:01 
...phobe/...phile

@Petit d'homme !

Re!

Concernant les électriques... Peut-être qu'avec des hybrides ce serait plus pertinent...


Suis pas afficionado, mais je me suis un peu intéressé, il y a quelques années, aussi, vais-je peut-être dire des sottises...

Performant ? Mais ça l'est, et même trop :
les premières heures, les premiers relais sont courus sur des bases proches des GP
Pour l'intérêt de courses de 24h... peut-être que le public ne se retrouve pas dans les motos et/ou les pilotes.
Des protos typés "avion de chasse" avec des pilotes expérimentés MGP,WSBK,SSP, et autres qui ont des teams professionnels est-ce que ça fait encore rêver?
Les teams "amateurs" font la majeure partie du plateau et sont traîtés avec un certain mépris par les organisations (cf. le scandale -pour moi et qques potes inscrits et sélectionnés- de l'essence "homologuée" l'an dernier au Bol d'Or)
En plus quand ils se font enrhumer tous les 10 tours par les pros..., qu'au bout de la matinée du dimanche les positions sont "réfrigérées" pour pouvoir aller au bout... comme spectacle, il y a quoi :
- le départ et la 1ère heure,
- les premiers ravitaillos,
- le début de la nuit,
- et ensuite ?
Ce sont eux qui, avec un autre règlement plus proche de la série, pourraient drainer et des spectateurs et de l'enthousiasme.
L'endurance c'est (cela devrait être) avant tout une affaire de machine, le pilote est moins preignant qu'en MotoGP ou WSBK sauf à ramener des sponsors sur son nom ou sa notoriété; Conséquence de coûts qui s'envolent, là aussi.
Le succès du Bol ou des 24h c'était aussi l'ambiance; Maintenant c'est du saoûl Mad-Max sur le retour de biture parce qu'il faut bien passer le temps pour ceux que la course emm...de. Et qui ne sont venus que pour le boxon qu'ils peuvent mettre et trouver.

Perso, je verrais assez des machines de série 1000cc, des protos de 500cc, tout ça avec des équipes "usine", pro et amateurs dans chacune des catégories avec 2 pilotes par machine.
Aujourd'hui des "Godier-Genoud", des Chemarin, Baldé, de géniaux Géo-Trouvetou ou Mac Gyver de la moto n'ont plus leur place et c'est dommage, AMHA.

signé: un vieux co n

21-05-2020 17:42 
Petit d'homme !

Je suis assez en accord.
Avouons que c'est le même soucis dans bcp de sport... une débauche de moyen sans vraiment possibilité pour les amateurs de se lancer.

21-05-2020 18:06 
Paul Martin

@Alexis "...le championnat souffrant déjà de la défection de plusieurs teams emblématiques ces dernières années..."
C'est plutôt le contraire qui c'est passé dans les dernières années avec le nouveau promoteur du mondial d’Endurance Eurosport Events depuis 2015. Et c'est pas le changement d'orientation sportif du GMT94 qui peut justifier une telle remarque.
Avec le nouveau promoteur c'est l'explosion du Championnat du Monde d'Endurance au contraire avec le rehaussement du niveau de la compétition, de sa diffusion, avec tous ces anciens pilotes de MotoGP et de mondial vitesse, les grilles de nos grandes courses sont plus que pleines, au contraire les organisateurs sont obligés de sélectionner les team et d'en refuser.
Malgré cela si il y a bien un Mondial Moto sur piste qui fait encore la part belle aux amateurs c'est bien l'Endurance et il faut reconnaitre que le promoteur Eurosport Events et les organisateurs des manches Européenne du Championnat du Monde permettent justement encore à l'heure actuelle de faire en sorte que les amateurs puissent encore jouer dans la cours des grands.

Par contre, voir autant de courses programmées en aussi peu de temps est assez absurde et risque d’être fatal car les gens ne vont pas se déplacer pour toutes les épreuves en si peu de temps, même pour les grands passionnés comme le soulignait à juste titre @Sandrine.

Quant aux hybrides et électriques en Endurance il y a la catégorie EXPERIMENTAL qui le prévoit, sauf que la technologie n'est pas encore prête vu qu'il n'y a personne à se présenter, sauf des projets "internet" comme le projet de moto hybride GPH qui devait courir aux 24H Motos de 2017 et qui a fait pchit (malheureusement) comme les innombrables vrais/faux projets « internet » qui ont bien trop souvent comme uniquement ambition déguisée de lever des fonds (perdus) que d’aboutir technologiquement.

21-05-2020 18:48 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki Suzuki