Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

FSBK : Foray aux commandes à Nogaro

Guarnoni remporte la 1ère course puis abandonne

Doublés de Tangre en Supersport, Ingiulla en OGP et Delannoy/Clément en Side-Car

FSBK : Foray aux commandes à Nogaro - crédit photo : DRLa deuxième étape du Championnat de France Superbike, organisée par l’ASM Armagnac Bigorre sous l’égide de la FFM, s’est déroulée sous le soleil et l’allégresse ! En ce dimanche 7 mai, plus de 15.000 spectateurs ont assisté à l’élection des pilotes les plus rapides du week-end sur le circuit de Nogaro !

Superbike

Course 1 : avantage Guarnoni

Le poleman et sociétaire de l’ASM Armagnac Bigorre prend les devants dans le premier tour. Jeremy Guarnoni donne le ton devant Kenny Foray, Mathieu Gines, David Checa et le pilote Superbike Challenger, Morgan Berchet.

Dans les premiers tours, Morgan Berchet ne résiste pas à David Perret qui semble être capable de revenir. Fait de course en faveur de Perret, Gines chute et ne pourra pas reprendre les débats. Guarnoni et Foray sont alors seuls en tête laissant Checa et Perret en bataille pour la 3e position.

À la mi-course, la Safety Car entre en piste et paralyse les débats suite à la chute de Matthieu Lussiana et Axel Maurin. Les écarts se resserrent, mais Guarnoni domine toujours la course devant Foray, Checa et Perret. Au 5e rang, Morgan Berchet tente de résister à Etienne Masson.

Tout se joue dans les 3 derniers tours où le pilote angevin prend le meilleur sur David Checa et s’élance à la conquête de Kenny Foray. Décidément très à l’aise, Perret s’installe à la deuxième position à 2 tours du drapeau à damiers. À leur suite, Etienne Masson accélère également et relègue Morgan Berchet au 6e rang.

Guarnoni conclut la course en tête sans être inquiété devant Perret et Foray. Checa termine au pied du podium devant Berchet qui récupère la 5e place au nez et à la barbe de Masson.

En Superbike Challenger, Morgan Berchet, n’a pas à rougir de sa performance face aux pilotes Superbike et termine premier de sa catégorie et 5e au scratch. Gabriel Pons, Randy Pagaud et Baptiste Guittet se disputent le reste du podium avec Hugo Clere. Finalement, Pons se classe second devant Clere, 3e. Guittet et Pagaud terminent 4e et 5ème.

Course 2 : Foray reprend les commandes

Coup de théâtre dans le premier tour, David Perret crée la surprise et trône en tête dès les premiers virages. Un fait de course en entrainant un autre, Jeremy Guarnoni chute ! Le favori et local de l’étape laisse le champ libre à Kenny Foray qui récupère la tête dans le tour suivant. David Perret lui emboite le pas avec Mathieu Gines, David Checa, Julien Millet, Etienne Masson et Axel Maurin.

Après quelques tours de course, Foray semble pouvoir mettre fin à l’hégémonie Kawasaki sur le circuit de Nogaro ! Il accélère et creuse l’écart sur Perret. Derrière le pilote angevin, Mathieu Gines perd de la vitesse… Attention à David Checa, suite à une mauvaise opération au Mans, le pilote espagnol a besoin de points ! À 4 tours du drapeau à damiers, le pilote de la Yamaha n°94 prend finalement le meilleur sur Gines.

Pas de relâchement du côté des deux hommes de tête ! David Perret met la pression sur Kenny Foray, le pilote de la Yamaha n°18 tente plusieurs manœuvres d’intimidations jusqu’à la sortie d’un drapeau rouge par la Direction de Course suite à une chute. Le classement est alors figé avec Foray en tête devant Perret et Checa. Gines termine au pied du podium devant Maurin qui a pris l’ascendant sur Masson et Millet.

En Superbike Challenger, Morgan Berchet tient la tête d’un peloton composé de Gabriel Pons, Baptiste Guittet, Randy Pagaud et Hugo Clere. Au fil des tours Berchet fait le trou, il se détache de ses adversaires et termine la course en tête. Pons et Guittet complètent le podium devant Clere.

Au provisoire, Kenny Foray prend le commandement avec 62 points devant Jeremy Guarnoni et David Perret. En Superbike Challenger, Gabriel Pons domine avec devant Morgan Berchet et Hugo Clere.

Supersport – Trophee Pirelli 600

Course 1 : Tangre passe Bulle !

Au départ de la pole position, Hugo Casadesus domine le premier tour suivi par un Clément Stoll déterminé à jouer la gagne ! Félix Peron, auteur d’un très bon départ depuis la deuxième ligne tient la 3e position en début de course. À la poursuite du trio de tête, Louis Bulle et Guillaume Antiga font parler la poudre et restent dans le sillage des leaders.

Imprimant un rythme plus rapide que ses adversaires, il ne faut qu’un tour supplémentaire à « Loulou » pour s’illustrer en tête. En bataille pour la seconde place, le peloton compact constitué de Tangre – Stoll – Antiga – Casadesus – Peron, voit revenir Stéphane Frossard, pourtant parti depuis la 20e place sur la grille de départ !

Au fil des tours, Tangre et Antiga se détachent du groupe pour rejoindre Bulle et laisser Casadesus, Frossard et Peron dans une bataille où la hiérarchie change constamment. Stoll part malheureusement à la faute et est relégué en milieu de tableau…

Après 7 tours de course, le pilote de la Suzuki n°2 prend l’aspiration dans la ligne droite de l’aérodrome sur Louis Bulle et s’empare de la tête. Jusque sur la ligne d’arrivée, aucun des deux pilotes ne se laisse distancer et c’est finalement Cédric Tangre qui s’impose devant Louis Bulle.

La 3e place est à mettre au crédit de Guillaume Antiga qui gère tranquillement sa fin de course. À sa suite, le paddock assiste à un duel de titans entre Stéphane Frossard et Félix Peron, les deux pilotes Yamaha ont littéralement déposé Hugo Casadesus et bagarrent pour la 4e place. Ils concluent leur joute infernale sur la ligne d’arrivée avec Stéphane Frossard qui prend le meilleur sur Félix Peron avec seulement quelques millièmes d’écart !

À noter, la superbe remontée de Sébastien Fraga, le pilote de la Yamaha n°80 termine à la 7e place devant Clément Stoll après s’être élancé depuis la dernière position lors du départ.

En Trophée Pirelli 600, Guillaume Raymond tient la tête de la catégorie en début de course et doit résister à Gino De La Rosa. Clément Granzotto, au 3e rang dans les premiers instants de course, use de son agilité pour remonter sur les leaders et s’imposer ! De La Rosa et Raymond complètent le podium.

Course 2 : doublé pour Tangre

Auteur d’un départ rapide, Louis Bulle prend le meilleur sur Cédric Tangre. Un bonheur de courte durée pour le pilote de la Yamaha n°30 puisque le Champion de France 2015 récupère son dû dans le tour suivant. Les deux pilotes de tête se livrent un duel auquel se joint Sébastien Fraga. Avec de belles performances le matin, le pilote de la Yamaha n°80 est capable de jouer les premiers rôles et le fait savoir !

À la poursuite du trio de tête, Guillaume Antiga redouble d’efforts pour rejoindre le groupe et se tenir à distance de Félix Peron et Clément Stoll, tous deux en bataille pour la 5e place. Après 8 tours de course, alors qu’il tenait pourtant la 3e position, Fraga semble avoir un problème, il abandonne et rentre aux stands. Son malheur fait les affaires d’Antigua qui se retrouve propulsé en 3e position.

Quelques instants plus tard, Félix Peron se retrouve à terre, le pilote de la Yamaha n°23 ne reprend pas la piste, ce qui profite à Stéphane Frossard désormais en bataille avec Clément Stoll pour le pied du podium. La deuxième partie de course vient confirmer la maîtrise de Cédric Tangre qui s’impose et confie en conférence de presse être très heureux de réaliser le premier doublé de sa carrière ! À plus de 3 secondes du leader, Louis Bulle termine second devant Guillaume Antiga. Stéphane Frossard remporte le duel contre Clément Stoll et s’empare de la 4e place.

En Trophée Pirelli 600, Clément Granzotto passe les premiers instants de course en tête de la catégorie, mais part ensuite à la faute et est relégué au deuxième rang derrière Gino De La Rosa qui en profite et conserve la première place jusqu’au drapeau à damiers. Granzotto gère sa fin de course et monte sur la deuxième marche du podium. Guillaume Raymond, Pierre Laurent et Dylan Mille bataillent la 3e position. À la mi-course Mille chute, ce qui redistribue les cartes et permet à Guillaume Raymond de compléter le podium. Pierre Laurent se classe 4e.

Au provisoire, Cédric Tangre et Louis Bulle dominent le classement avec 61 points chacun. Stéphane Frossard détient pour le moment la 3e place avec 54 points. En Trophée Pirelli 600, Gino De La Rosa est en tête avec 62 points devant Clément Granzotto et Guillaume Raymond.

Objectif Grand Prix – Pre Moto3

Course 1 : Ingiulla à l’aise

Auteur d’un départ remarquable, Guillaume Jucha fait le « holeshot » ! À croire qu’il retenait les chevaux durant les essais… Malgré ce superbe coup d’éclat, c’est bien le redoutable Joris Ingiulla qui passe la ligne du premier tour en tête, reléguant le pilote de la Moriwaki n°5 au deuxième rang.

À leur poursuite, Hugo Chapon et Charles Aubrie recollent à Guillaume Jucha qui s’est laissé distancé par le pilote de la Beon Factory n°95. Les trois pilotes forment alors un peloton commandé, tour à tour, par Chapon, Jucha et Aubrie.

Sur la ligne d’arrivée, c’est bien Ingiulla qui s’impose. Dans le dernier tour, les 3 pilotes à sa suite règlent leurs comptes et c’est Chapon qui prend le meilleur sur Aubrie et Jucha.

Course 2 : doublé pour Ingiulla

Malgré un départ timide, Joris Ingiulla s’élance depuis la pole position et boucle le premier tour en tête. Hugo Chapon prend également un très bon départ et seconde celui que le paddock considère déjà comme le favori au titre.

Hugo Chapon n’est pas capable de suivre le rythme du leader et se laisse distancer, mais dirige néanmoins un peloton constitué de Charles Aubrie, Guillaume Jucha et Marius Henry. Au sein du peloton très compact, les pilotes se rendent coup pour coup et s’échangent fréquemment leurs places.

Rigoureux et appliqué, Inigulla remporte une nouvelle victoire haut la main à plus de 26 secondes de ses prédécesseurs.

Après une bataille colossale pour la deuxième place, Hugo Chapon entame le dernier tour en tête devant Charles Aubrie et Guillaume Jucha. Malgré une attaque bien portée de la part d’AUBRIE, Chapon conserve la seconde place sur la ligne d’arrivée. Jucha termine au pied du podium à quelques dixièmes d’Aubrie.

Au provisoire, Joris Ingiulla est en tête avec 90 points devant Guillaume Jucha et Charles Aubrie.

Side-Car

Course 1 : Delannoy/Clement ouvrent le bal

Parti depuis la 3e position, le duo Leglise / Olliger signe un superbe départ et boucle le premier tour en tête ! Moreau / Gadet et Delannoy / Clement prennent l’aspiration et viennent disputer la tête avec détermination. En position de pointe, le trio reste très compact jusqu’à ce que le Champion de France 2016 s’empare des commandes de la course. Moreau / Gadet parvient alors à subtiliser la deuxième position reléguant Leglise / Olliger aux griffes de Le Bail / Leveau. Ce dernier en profite pour prendre le meilleur sur le Side n°33 et s’installe au 3e rang.

Habitué à la première place, Delannoy / Clement compte bien terminer la course en roi, le side n°1 passera d’ailleurs la ligne d’arrivée seul à plus de 17 secondes de ses prédécesseurs. En bataille pour la deuxième place, Le Bail / Leveau revient très fort sur Moreau / Gadet et semble pouvoir prendre le dessus. Expérimenté et avisé, le Side n°51 ne se laisse pas faire, il accélère et creuse l’écart pour terminer second devant Le Bail / Leveau. Leglise / Olliger gère sa fin de course avec moins de panache que son départ et termine 5e derrière Wyssen / Chabloz.

Du côté des 600, Leblond / Farnier et Guignard / Poux croisent le fer en début de course pour la première place de la catégorie. À leur poursuite, Barbier / Crochemore, ne semble pas pouvoir revenir sur ses prédécesseurs.

La balance penche finalement en faveur de Leblond / Farnier, le duo féminin termine au 1er rang de la catégorie devant le couple Guignard / Poux et Barbier / Crochemore.

Course 2 : doublé pour Delannoy / Clément

Le début de course est en faveur du local Leglise / Olliger. Le side n°33 résiste à Delannoy / Clément qui évolue à quelques centièmes du leader précédé par Wyssen / Chabloz.

Pourtant, avant la mi-course, le multiple Champion de France revendique la tête ne laissant aucun autre choix à Leglise / Olliger que de disputer la deuxième place avec Wyssen / Chabloz. Le duo licencié à l’ASM Armagnac Bigorre ne parviendra pas non plus à contenir les assauts de Wyssen / Chabloz qui s’empare de la deuxième place. Le trio conserve la même hiérarchie sur la ligne d’arrivée, Delannoy / Clément s’impose à plus de 22 secondes de Wyssen / Chabloz. Leglise / Olliger complète le podium devant Vinet / Vinet.

En 600, Leblond / Farnier ne fait pas de quartier et domine littéralement sa catégorie. Pourtant en deuxième position pendant une grande partie de la course, Barbier / Crochemore part à la faute, il ne faut plus compter sur lui pour le podium. C’est Causse / Lelubez et Leblond / Picquoin qui héritent des 2e et 3e places.

Au classement provisoire, Delannoy / Rousseau est en tête avec 107 points devant Moreau / Gadet et Le Bail / Leveau. En 600, Guignard / Poux conserve la tête avec 75 points devant Barbier / Crochemore et Leblond / Picquoin, tous deux à égalité avec 56 points.

Plus d'infos sur le FSBK