Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

MotoGP : quelle différence entre aileron et aéro-carénage ?

Des objectifs identiques, mais un niveau de sécurité différent

Interdits en course, les ailerons restent ouverts au développement

Les ailerons de Honda au GP de France 2016 - crédit photo : David ReygondeauLes pilotes et teams du MotoGP ont pu reprendre la piste la semaine dernière à Sepang lors du premier test officiel de l'année. A cette occasion, ils ont notamment pu sortir leurs tous nouveaux carénages aérodynamiques pour les essayer en vue de la saison à venir.

Danny Aldridge, le directeur technique du championnat, s'est exprimé sur ces derniers et sur leurs principales différences avec les ailerons qui furent initialement introduits par Ducati.

Ces "petits" appendices apparus sur l'avant des carénages des Desmosedici dès 2010, avaient pris une ampleur considérable en 2016 avec le passage à l'ECU unique. Afin d'améliorer l'aérodynamique de la moto et sa stabilité à haute vitesse, le constructeur avait alors affublé son proto de nombreuses et imposantes ailettes. Un choix qui ne faisait pas l'unanimité chez les pilotes et qui créait la controverse pour des raisons de sécurité. A la fin de la saison, la Commission Grand Prix décidait ainsi d'interdire l'utilisation de ses ailerons.

Les ailerons Ducati en 2016

La parade fut alors trouvée avec l'intégration de cet aspect aérodynamique directement dans le carénage. Pour le directeur technique de la compétition, la différence entre les deux procédé porte avant tout sur la sécurité des pilotes, ni plus ni moins.

L'aéro-carénage Ducati en 2017

L'avantage des aéro-carénages est que les ailerons sont directement intégrés, ont des bords arrondis et restent en accord avec les 600 mm de largeur maximum. C'est surtout la forme d'aile qui disparait au profit d'un "bloc" fermé, plus sûr car il ne risque pas d'entailler un autre pilote.

Un vision bien différente chez Yamaha

Pour autant, lors des tests, certains constructeurs tentent à nouveau des ailerons différents, ce fut notamment le cas de Yamaha à Valence fin 2017. S'il confirme l'interdiction du dispositif à l'heure actuelle, Danny Aldrige ne lui ferme pas la porte pour autant :

Comme je le répète, de notre point de vue, l'important est la sécurité des pilotes, mais nous devons aussi permettre aux constructeurs de développer et concevoir des motos qui soient les plus rapides et sûres possibles. C'est donc un bon sujet de discussion dans le paddock.

Plus d'infos sur les prototypes de MotoGP

Commentaires

Karalex

Ca me rappelle l'époque des ailerons absurdes en F1, qui ont heureusement fini par être interdit.

arrows-a22.jpg


Je trouve que ces prototypes sont totalement défigurés.
RIP Desmosedici.


07-02-2018 21:16 
Anton

Vous devez voir si l'application de ces ailerons améliore vraiment la sécurité des pilotes et ne les affecte en aucune façon dans leur confort. Il est déjà arrivé en F1 ou en MotoGP que de petits changements dans les vélos ont un impact important sur la performance et le confort des pilotes. Et pour affecter, ce ne serait pas bien si les sponsors de chaque équipe voient dans le besoin de mettre de côté leur soutien, que ce soit le Movistar, Michelin, Pont Grup, Monster, etc.

08-02-2018 00:42 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous