english

10 motos électriques Kawasaki pour 2025

Une gamme complètement électrique et hybride d'ici 2035

16 nouvelles motos par an en moyenne d'ici 2025

10 motos électriques Kawasaki pour 2025 - Crédit photo : KawasakiEn dehors de quelques exceptions, comme le scooter BMW CE 04 et la LiveWire One de Harley-Davidson, rares sont les constructeurs historiques de motos qui ont osé le passage sur une motorisation électrique. Et quand c'est le cas, cela ne concerne bien souvent qu'un seul modèle.

Mais les choses vont changer, le regroupement des marques autour de la mise en place de standards communs de batteries est un signe évident. Les déclarations et objectifs affichés par certains constructeurs ne laissent quand à eux aucun doute.

C'est le cas de Kawasaki. Depuis quelques années déjà la marque d'Akashi travaille sur le sujet des motorisations alternatives en s'illustrant notamment avec son prototype de moto électrique EV Endeavour ou même avec un projet de moto hybride.

Alors que le fabricant japonais vient d'opérer une restructuration de sa division motorisée et d'opter pour un nouveau logo, le groupe KHI (Kawasaki Heavy Industries) a également présenté les grandes lignes de son plan d'action mené pour poursuivre sa croissance.

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'électrique fait partie intégrante de ces projets pour la moto alors que le constructeur entend passer tous ses modèles majeurs en hybride ou en full électrique d'ici 2035 sur les marchés des pays développés. Comprenez là le Japon, l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Australie.

L'électrique devrait devenir la norme chez Kawasaki d'ici 2035
L'électrique devrait devenir la norme chez Kawasaki d'ici 2035

Il n'y aura cependant pas besoin d'atteindre une quinzaine d'années pour voir débarquer la première Kawa électrique puisque la marque s'est également fixée l'objectif d'introduire au moins 10 modèles d'ici 2025, c'est-à-dire dans à peine plus de 3 ans !

Le but est ici d'atteindre une neutralité carbone et il semble que les verts comptent beaucoup sur l'hydrogène pour y parvenir.

Kawasaki n'a toutefois pas tiré un trait sur le moteur à combustion dans l'immédiat et s'apprête à opérer un vaste renouvellement de ses gammes puisque la marque entend sortir une moyenne de 16 nouveaux modèles chaque année d'ici 2025, électriques et thermiques. Cela concerne l'ensemble de sa production moto, donc pas uniquement les machines importées en Europe. Quoi qu'il en soit, on peut s'attendre à de nombreuses et profondes évolutions dans les années à venir.

Plus d'infos sur Kawasaki

Commentaires

vin100

On y reviendra vite qu'à l'unique solution du moteur électrique. Comme indiqué dans la fin de l'article, le moteur à hydrogène semble mieux adapter à nos usages (entre autre en autonomie qui permet de parcourir des distances plus longue par rapport au moteur électrique). Les verts vont enfin élargir leur vision qui semble plutôt focaliser "que" sur l'électrique.

13-10-2021 09:08 
anguille37

Premiers balbutiements d'une révolution industrielle imposée par l'urgence climatique. Si notre bonne vieille Terre ne souffrait pas et nous en conséquence, aurions nous changé nos modes de vie, certainement pas. Les ressources "fossiles" ne sont pas toutes épuisées, il y a de la marge, mais les investissements pour les rechercher vont s'orienter vers les énergies nouvelles.
Je suis optimiste parce que nous sommes au XXIème et les capacités en R&D sont potentiellement énormes.
Je suis dubitatif quant à la capacité de concilier puissance et autonomie sur les premières machines à venir mais par la suite il n'y aura peut être pas de regret à abandonner nos vieux moteurs thermiques.

13-10-2021 09:39 
AnKoR

J'attends cela avec impatience.
Outre l'aspect écologique contreversé, ma moto va retrouver une utilisation boulot-dodo et l'électrique a des avantages certains.

Par contre pour aller plus loin quelques fois dans l'année, il faudrait 250km en dynamique et pouvoir faire 400km à 110 avec uniquement une pause-déjeuner. J'en doute en pratique et je me satisferais d'une bonne 125 ou A2 électrique, que j'invite Kawazaki à vendre en pack avec une 650 compressée :)

13-10-2021 10:34 
KPOK

ça nous fait une belle jambe : on va les recharger comment, ces bécanes, quand on habite à Belleville ou à Croix-Rousse dans un immeuble construit du temps des charrettes à bras -ou pire : de la bagnole ? Je tire une rallonge depuis mon 3e étage après m'être garé sur le trottoir ?

Oui, oui, "ils" vont trouver un truc. "Ils" vont inventer la batterie-miracle. En moins de trois ans, pour équiper un demi milliard de véhicules et en pleine crise financière. Mais bien sûr...

pendant ce temps-là, il continue de sortir des concessions des blaireaumobiles de 200 chevaux pour se traîner la teube à 90 en flippant pour son permis, entre les deux accélérations hebdomadaires de 15 secondes en ligne droite.

13-10-2021 10:39 
anguille37

La batterie miracle capable d'assurer autonomie et performance sans avoir à être rechargée trop vite, c'est Jackpot pour qui la mettra au point !
Tirer une rallonge ne sera pas utile si les stations se transforment elles aussi. Recharger à domicile ou en station, tu paies quand même.

13-10-2021 12:23 
kernel62

On parle assez peu du problème de l'obsolescence programmé des véhicules électriques. Quand les batteries à électrolytes solides vont commencer à pointer leur nez (en 2025 pour celle de QuantumScape), les véhicules actuels équipés de lithium-ion à l'autonomie deux fois moindre seront invendables. Parce qu'évidement, les constructeurs ne vont pas nous laisser la changer aussi facilement que celle d'un iphone.

13-10-2021 14:55 
Picabia

A l'image de Tesla, n'importe quel assembleur moto ou auto pourra mettre une carrosserie autour d'une batterie, un peu comme Minarelli en son temps pour les 50.
On aura ramage et plumage différent mais le même caractère pour toutes et dire que les auto-scooter me faisaient rêver étant petit.

13-10-2021 15:00 
fift

Citation
kernel62
On parle assez peu du problème de l'obsolescence programmé des véhicules électriques.


Ce n'est pas de l'obsolescence programmée, c'est de l'obsolescence tout court.

13-10-2021 15:28 
Nico738

A quel prix ? Parce qu'entre une Zero SR/F à 21 000¤ et une MT-09 à 9500¤, qui ont à peu près les mêmes perfs, même avec une conscience écolo quand on n'a pas l'argent le choix est vite fait ...

Avec la disparition progressive du moteur thermique, seuls les riches pourront encore s'acheter un véhicule (que ce soit en 2 ou 4 roues). On va voir se généraliser les crédits conso et autres leasing ...

13-10-2021 15:30 
anguille37

Nombreux les défis à relever mais rien d'impossible à nos cerveaux.
On rêvait de BMW, Audi ou Merco en pensant quatre roues pour finalement adopter la pragmatique Dacia. On fera pareillement avec nos brêles en attendant de voir des modèles se démocratiser avec des prix plus accessibles.

13-10-2021 16:06 
Nico738

Oui enfin actuellement la seule option électrique "Dacia" c'est la Super SOCO TC Max, qui peine à atteindre les 100km/h... pour 5200¤. Pour ce prix tu peux facilement avoir 2 Hornet d'occaz ...

Donc aujourd'hui si t'as que 2000-3000¤ à mettre dans une moto, t'as juste pas le choix, l'électrique même équivalent 125 c'est trop cher.

On peut toujours espérer une technologie de rupture qui rendrait les batteries moins chères. Ca fait 10 ans qu'on nous sort des annonces folles sur la batterie de demain 10 fois plus puissantes, rechargeable en 10s, 100 fois moins chères, etc ... pour l'instant on attend toujours des commercialisations à grande échelle.

13-10-2021 16:45 
Yuri117

Le début de la fin... Triste époque...

13-10-2021 17:46 
Lorenzo3372


Le début de la fin d'une époque..le début du début d'une autre !
De toutes façons, on n'a pas le choix ( pour le moment ) ...

13-10-2021 18:16 
fift

Citation
Nico738
Ca fait 10 ans qu'on nous sort des annonces folles sur la batterie de demain 10 fois plus puissantes, rechargeable en 10s, 100 fois moins chères, etc ... pour l'instant on attend toujours des commercialisations à grande échelle.

Les commercialisations à grande échelle sont là.

Il y a 10 ans il n'y avait pas une seule voiture électrique.
La Zoé première du nom est sortie en 2013, avec royalement 100 bornes (!) d'autonomie.

Aujourd'hui, tous les constructeurs proposent plusieurs véhicules électriques dans leur gamme, et les autonomies dépassent les 300 km en usage réel.

Une multiplication des performances par trois en 8 ans, ça ne se fait pas en claquant des doigts.

Alors certes, il reste beaucoup de progrès à faire, notamment sur les temps de charge, mais il est totalement faux d'affirmer que les progrès ne sont pas là. Le premier défaut des voitures électriques, c'était l'autonomie. C'est donc là-dessus que les recherches ont porté en premier lieu. Ce point là étant désormais plus ou moins réglé (quand on arrive à 400 km d'autonomie, ce n'est plus vraiment un point bloquant), les recherches se sont réorientées sur le temps de charge (le second point bloquant). Il faut juste leur laisser un peu le temps d'aboutir.
Et peut-être qu'on s'apercevra que les difficultés sont trop grandes, et alors ce sera une autre solution qui sera mise en place (chargement par induction sur la route, piles à combustible ou autre), et que les véhicules électriques à batterie seront cantonnés à une utilisation particulière (utilitaire boulot-dodo ou autre).

13-10-2021 18:33 
denisgouin

On n'oublie simplement que le cuivre va finir par manquer !

13-10-2021 18:37 
Meuldor

Ils sont ambitieux chez Kawa mais pas sûr que les clients affluent. Il doit y avoir des gars plus intelligents que moi qui ont fait une étude de marché pour rentabiliser tout ça. Éliminer le CO2 des véhicules mais pas celui des moyens de production des batteries ou de l’hydrogène qui resteront polluants. Sans compter le traitement des batteries. Bref des arguments marketing pour continuer à vendre et plus cher. Vu le marché de la bagnole qui patine je pense qu’ils se gourent tous à vouloir conserver un modèle qui a du plomb dans l’aile.

13-10-2021 19:20 
pirou

Après,
Temps de charge, autonomie, progrès en cours, marge de progression, etc .... pourquoi pas.
Le point noir pour moi restera tant que tout cela sera associé au nucléaire (qui tient tient, reviens par la petite porte. Energie propre, décarboné, ....) le nucléaire (re)devient l'avenir !
On en oublierai presque le problème des déchets qui, n'en doutons pas, sera c'est certain, réglé .... un jour.
Vaste fumisterie et autre guignol's band !

Et si tout simplement on commençait, de manière générale, par consommer ... un peu moins !
Pirou

13-10-2021 19:22 
fift

Citation
Meuldor
.Éliminer le CO2 des véhicules mais pas celui des moyens de production des batteries ou de l’hydrogène qui resteront polluants. Sans compter le traitement des batteries. Bref des arguments marketing pour continuer à vendre et plus cher. .


Parce que la production du pétrole, c'est exempt de production de CO2 ???? Sachant que des batteries, tu en produit une fois pour mettre dans la bagnole (allez, une fois tous les 10 ou 15 ans), alors que du pétrole, tu en extrais pour chaque km parcouru ...

Si les constructeurs se ruent sur l'électrique, c'est UNIQUEMENT parce qu'ils n'ont pas le choix (sinon, plus de vente en Europe à partir de 2035). Il aurait été bien plus confortable, rentable et moins risqué pour eux de continuer à vendre du thermique.

13-10-2021 19:40 
Picabia

Bon et bien je n'ai plus qu'a faire durer, durer le plus longtemps possible mes bécanes. Choisir des marques assez conservatrices pour continuer à avoir des pièces quitte à passer pour un vieux schnock passéiste.
Les gens se retourneront la larme à l'½il en pensant qu'ils avaient la même étant jeune avant de monter dans un véhicule à intelligence artificielle qui prendra en compte son état de santé avant de démarrer.
Exit le GPS, un capteur analysera mentalement le parcours que tu désires faire. De toute façon on aura aboli le fait d'avoir une voiture ou une moto personnelle, elles seront garées dans des HUB géants

13-10-2021 19:55 
seb-xx

Citation
vin100
On y reviendra vite qu'à l'unique solution du moteur électrique. Comme indiqué dans la fin de l'article, le moteur à hydrogène semble mieux adapter à nos usages (entre autre en autonomie qui permet de parcourir des distances plus longue par rapport au moteur électrique). Les verts vont enfin élargir leur vision qui semble plutôt focaliser "que" sur l'électrique.
L'hydrogène est loin d'etre la panacée (cout, efficience de bout en bout), et ca reste un vecteur de transport/stockage d'énergie pour un véhicule électrique.

POA a tres bien vulgarisé la situation [www.youtube.com]

13-10-2021 20:10 
L'iguane

Citation
Picabia
Bon et bien je n'ai plus qu'a faire durer, durer le plus longtemps possible mes bécanes. Choisir des marques assez conservatrices pour continuer à avoir des pièces quitte à passer pour un vieux schnock passéiste.

Mais non, tu passeras à l'électrique comme tout le monde. D'ici là, le litre de 98 sera à 5¤, voire plus, ou pire se vendra sous le manteau.

13-10-2021 20:43 
pirou

Après,
Temps de charge, autonomie, progrès en cours, marge de progression, etc .... pourquoi pas.
Le point noir pour moi restera tant que tout cela sera associé au nucléaire (qui tient tient, reviens par la petite porte. Energie propre, décarboné, ....) le nucléaire (re)devient l'avenir !
On en oublierai presque le problème des déchets qui, n'en doutons pas, sera c'est certain, réglé .... un jour.
Vaste fumisterie et autre guignol's band !

Et si tout simplement on commençait, de manière générale, par consommer ... un peu moins !
Pirou

13-10-2021 20:49 
RLB95

Alors le gars, ou la fille qui signe K me fait bien marrer, et je suis entièrement d'accord avec lui, ou elle !!!

13-10-2021 20:50 
lunamilio

Le plus gros problème du nucléaire ne vient pas de ses déchets, mais de la dangerosité de cette technologie.

Les énergies fossiles polluent par nature, vu que pour utiliser leur énergie, on doit forcément ré-organiser les éléments chimiques qui les composent.
En revanche, si elles tuent la planète à petits feux, on n'a pas trop à s'inquiéter d'une fin du monde brutale et inattendue.

Par contre un accident nucléaire, au delà des explosions, et de la radioactivité, ça engendre du corium qui au mieux, progresse assez lentement pour se refroidir à temps, ou, au pire, provoque un "syndrome chinois", et là on n'aura plus à se poser la question de l'électrique ou du thermique. Et quand je dis "on", je ne parle pas que des motards, mais de tous les êtres vivants sur Terre.

13-10-2021 21:19 
pirou

@ lunamilio
Oui, on peut mettre un ordre de classement dans les dangers / inconvénients liés au nucléaire, à l'arrivée et en y faisant le total le constat reste de toutes façons sans appel.
La "décarbonation" de l'économie doit-elle tout faire accepter (gober) ?
J'ai failli m'étrangler dernièrement en entendant à la radio un représentant du gouvernement actuel soutenir le plus "sincèrement" du monde que le nucléaire n'est pas dangereux puisque à aujourd'hui son utilisation civile a fait beaucoup moins de morts que les décès liés à la pollution.
Quand tu en arrives là, tu te poses de vrais questions, si tu ne le faisais pas déjà avant, sur ceux qui nous manipulent, enfin je veux dire "gouvernent".
Pirou (désolé pour le HS)

13-10-2021 22:35 
seb-xx

Citation
pirou
@ lunamilio
Oui, on peut mettre un ordre de classement dans les dangers / inconvénients liés au nucléaire, à l'arrivée et en y faisant le total le constat reste de toutes façons sans appel.
La "décarbonation" de l'économie doit-elle tout faire accepter (gober) ?
J'ai failli m'étrangler dernièrement en entendant à la radio un représentant du gouvernement actuel soutenir le plus "sincèrement" du monde que le nucléaire n'est pas dangereux puisque à aujourd'hui son utilisation civile a fait beaucoup moins de morts que les décès liés à la pollution.
Quand tu en arrives là, tu te poses de vrais questions, si tu ne le faisais pas déjà avant, sur ceux qui nous manipulent, enfin je veux dire "gouvernent".
Pirou (désolé pour le HS)
Et pourtant les chiffres le prouvent,
Le nucléaire c'est comme l'avion, ca fait peur "et si ça pete", mais dans les chiffres c'est parmi les plus sûrs.

14-10-2021 00:10 
fift

C'est un peu plus que l'avion quand même.

La probabilité est très faible, mais les conséquences sont incommensurables.

14-10-2021 00:18 
seb-xx

Citation
fift
C'est un peu plus que l'avion quand même.

La probabilité est très faible, mais les conséquences sont incommensurables.
Et donc? C'est le risque qui compte: le danger x probabilité

Si la pollution de l'air tue 40000 personnes/an... Ca lui laisse une sacré place de 1er risque.

14-10-2021 00:24 
fift

Non, malheureusement le risque, ce n'est pas juste la probabilité x les conséquences (on pourrait aussi rajouter dans l'équation la capacité à gérer les conséquences, ce qu'on appelle la manageabilité du risque).

Ca, c'est une équation qui vaut pour des risques à probabilité et conséquences "moyennes".

Lorsqu'on touche à des conséquences exceptionnelles, ion peut refuser de prendre le risque quand bien même la probablilité serait incomparablement plus faible.
Autre différence : prends l'avion (ou sa voiture, ou encore pire sa moto), c'est accepter le risque pour soi-même par rapport aux bénéfices attendus.
En ce qui concerne le nucléaire, c'est mesurer le risque que vont encourir des gens qui n'ont rien demandé. Le politique doit donc prendre un risque vis-à-vis de sa propre population (et non plus par rapport à soi-même en tant qu'individu).


Note que je ne suis pas anti-nucléaire du tout, ça me semble à l'heure actuelle la moins mauvaise solution. Mais je ne suis pas naïf non plus : il y a un risque non négligeable (certes faible), et c'est un choix qu'il faut assumer. Je comprends parfaitement ceux qui ne veulent pas de ce risque.

14-10-2021 00:58 
seb-xx

Citation
fift
...
Autre différence : prends l'avion (ou sa voiture, ou encore pire sa moto), c'est accepter le risque pour soi-même par rapport aux bénéfices attendus.
En ce qui concerne le nucléaire, c'est mesurer le risque que vont encourir des gens qui n'ont rien demandé. Le politique doit donc prendre un risque vis-à-vis de sa propre population (et non plus par rapport à soi-même en tant qu'individu).


Note que je ne suis pas anti-nucléaire du tout, ça me semble à l'heure actuelle la moins mauvaise solution. Mais je ne suis pas naïf non plus : il y a un risque non négligeable (certes faible), et c'est un choix qu'il faut assumer. Je comprends parfaitement ceux qui ne veulent pas de ce risque.
Bien d'accord avec ta conclusion : le nucléaire est le moins mauvais, et la fusion sera mieux...
Pour l'avion, quand il se crash ceux en dessous n'ont rien demandé non plus (comme quand c'est une voiture dans d'autres usagers)

14-10-2021 08:18 
pirou

La seule question qui vaille vraiment se poser.

Jusqu'où en tant qu'individu, citoyen responsable, habitant "temporaire" de cette planète je suis prêt à aller et le faire subir aux générations futures afin d'assurer (voir faire encore progresser) mon mode de vie actuel ?
Car sauf erreur, nous en arrivons bien là !
Nous vivons tous de plus en plus à crédit sur les générations futures (et je ne parle pas que de l'environnement).
Une première dans l'histoire sauf erreur ?
Jusqu'où cela est-il tolérable et supportable ?

J'arrête le HS, nous sommes sur un forum moto (que je pratique assidûment et de manière "responsable")
;=)

Pirou

14-10-2021 08:45 
aximum

C'est quoi une pratique écologiquement responsable de la moto ?

14-10-2021 12:23 
kernel62

C'est quand tu penses que tu fais mieux que les autres.

14-10-2021 13:15 
anguille37

Pratique écologiquement responsable en moto uniquement si tu fais le labour avant les semailles en exerçant ton talent en TT.
Sur route ou sur piste c'est non recevable.

14-10-2021 14:42 
seb-xx

Citation
anguille37
Pratique écologiquement responsable en moto uniquement si tu fais le labour avant les semailles en exerçant ton talent en TT.
Sur route ou sur piste c'est non recevable.
Même pas, labourer n'a rien d'écologique, ça detruit les sols

14-10-2021 18:02 
c@ssoulet

L'hydrogène c'est super, sauf qu'on sera tous morts quand ça sera commercialement viable.

14-10-2021 20:05 
pirou

+ 1 pour le "pratique moto de façon responsable"
Chacun peut y mettre ce qu'il veut et se sent à son niveau responsable (enfin on peut l'espérer).
:=)

Pirou

14-10-2021 20:20 
kernel62

Un autre argument, l'hybridation en France n'a aucun intérêt vu qu'elle est sanctionnée comme une thermique, avec une vignette critair de thermique.

15-10-2021 09:10 
Lightning

Citation
fift
[...]
En ce qui concerne le nucléaire, c'est mesurer le risque que vont encourir des gens qui n'ont rien demandé. Le politique doit donc prendre un risque vis-à-vis de sa propre population (et non plus par rapport à soi-même en tant qu'individu).


Note que je ne suis pas anti-nucléaire du tout, ça me semble à l'heure actuelle la moins mauvaise solution. Mais je ne suis pas naïf non plus : il y a un risque non négligeable (certes faible), et c'est un choix qu'il faut assumer. Je comprends parfaitement ceux qui ne veulent pas de ce risque.
C'est tout à l'honneur des politiques d'assumer cette politique du nucléaire même si on peut douter qu'ils puissent avoir à répondre des conséquences en cas d'accident.

15-10-2021 20:26 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous