english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Jeu vidéo : Call of Gros Gaz

En quoi consisterait le Jeu du Motard ?

Il y a des jeux vidéo qui font de toi un vil capitaliste ou un apprenti-trouffion, un chasseur de démons ou un justicier intrépide. En quoi consisterait le Jeu du Motard ?

Jeu vidéo : Call of Gros Gaz (c) photo : Harsch Shivam
Jeu vidéo : Call of Gros Gaz (c) photo : Harsch Shivam

Il s'appellerait Call of Gros Gaz - Modern Biker, ou un truc dans le genre -parce que "Jeu du Motard" c'est pas vendeur. Il te mettrait dans la peau d'un apprenti-motard. Il s'agirait bien sûr de commencer par emprunter à 13 ans le scoot du grand frère pour aller faire des roues arrière sans casque devant la gendarmerie du coin… heuh… non ! de passer son permis moto. Permis A1 ? Permis A2 ? La simulation te laisse le choix de l'âge où tu veux commencer.

Le but du jeu ? Ahah ! Mais il n'y en aurait pas, parce que ça serait un "sandbox" comme ils disent. Un univers ouvert où tu choisis toi-même tes objectifs. On arrive un peu tard, la grande époque du "sandbox" c'était il y a quinze ans, mais admettons. A toi de voir ce que tu veux faire. Pilote de course ? Collectionneur ? Coursier ? Bécane-boulot-dodo ? Garagiste ? Préparateur ?

Il y aurait une grande carte -une très grande carte. Plus grande est la carte, mieux c'est. Les journalistes de la presse vidéoludique pourraient donner plein de chiffres sur la carte, s'extasier sur la précision du rendu des poignées de poubelles ou du nombre exact de pavés sur telle place fameuse. Il y aurait des circuits, aussi. Des existants comme des disparus -ah ! rouler à Reims ou à Bremgarten !

La carte serait un Wonderland pour motard, avec plein de virolos, des paysages grandioses, de grands déserts et des montagnes, de grandes villes, des petits bleds charmants, des radars à faire claquer, mais aussi une zone "hardcore" avec traînées de gasoil, plaques d'égout, météo infecte, caisseux au téléphone et bleusaille à l'affût. Bien sûr, c'est dans cette seule dernière zone qu'il serait possible de dénicher au fond d'une grange une Kawa H2 (la Vraie) dans son jus avec à peine 8.000 bornes au compteur, ou une Van Veen rotative.

Mais houlah ! J'allais oublier le principal : le garage ! L'immense garage, avec (presque) toutes les motos du monde fidèlement reproduites. Ici, on lâcherait les journalistes vidéoludiques sur le "moteur physique" du jeu et la modélisation fidèle de dizaines de milliers de modèles de motos. Il y aurait bien sûr deux marchés : le neuf et l'occasion, avec des petites annonces générées de manière aléatoire (pour faire chic, on dit "procédurale"). Il serait possible d'améliorer les machines en utilisant des pièces adaptables. Et puis, à la manière d'un Gran Turismo 3, il y aurait des motos "spéciales" cachées sur le marché de l'occaze : des Gex "tapées", des FJR réalésées Wiseco haute compression et des 125 2T "13 chevaux" avec des traces de soudure suspectes au niveau du pot d'échappement.

Comme rouler à moto coûte une blinde et que je ne peux pas décemment laisser passer toutes ces motos d'occasion qui n'attendent que la tiédeur de mon garage, il faudrait gagner de l'argent. D'abord en se livrant à la saine pratique qui consiste à revendre le plus cher possible une moto ruinée à un gros pigeon… heu… oui, enfin, t'as pigé le truc. Ensuite, dans la tradition du Continental Circus, il y aurait des courses de côte, de petits championnats régionaux et des épreuves internationales, prime de départ et d'arrivée à la clef. Enfin, comme il s'agit d'un "sandbox", il serait possible de s'installer comme réparateur/préparateur moto et de travailler pour d'autres joueurs. D'où la présence d'un arbre de compétences, de préférence aussi gigantesque que celui de Path of Exile [un jeu vidéo sur PC], avec des ouvrages de mécanique à acheter en librairie et des outils de plus ou moins bonne qualité qui donneraient de plus ou moins bons résultats.

Parce que bien sûr, ce serait un "univers persistant", ou MMORPG selon le vocable officiel, afin de rendre viables les différentes professions -jusqu'au métier d'assureur, pour ceux qui aiment jouer à Excel Online. Mais que les pas gâtés du DSLAM se rassurent : un mode "offline" sera disponible, ainsi qu'une campagne "solo". Enfin, les amateurs de jeux vidéo sur écrans nains seront ravis d'apprendre qu'une version allégée pour Android sera disponible. Décidément, les développeurs ont tout prévu.

Pour compléter le tableau, le patron du studio de développement serait un excentrique mégalomane, roublard, menteur et tricheur, exilé fiscal dans un paradis exotique, aux mœurs douteuses, collectionneur de momies égyptiennes, de locomotives, de crânes de cristal et d'eau de bain de célébrités du show-business. Il ferait des apparitions fantasques à l'occasion d'E3 habillé d'un costume vert à paillettes (ayant appartenu à Elvis, selon la légende) ou d'un pagne en raphia. Il serait adulé par les uns et cordialement détesté par les autres.

Avec un type comme ça aux commandes, Call of Gros Gaz sera soit un flop intégral, soit un succès planétaire -si l'on fait abstraction des conditions de travail déplorable des développeurs et des pratiques commerciales à la limite de la loi sur les tripots clandestins pratiquées par l'éditeur du titre.

Il paraît que ça sort "prochainement". Promis. En attendant, il y a une campagne de "crowdfunding" pour les plus optimistes.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

kronik spéciale cocooning avec l'hiver qui arrive...

22-10-2019 08:34 
james_bar

C'est juste une description de Star Citizen avec "moto" à la place de "vaisseau spatial".

22-10-2019 17:11 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous