Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire marque : Beringer

Le spécialise des side-cars devenus spécialise du freinage

Des systèmes de freinage pour moto, auto, vélo, quad ou encore avion

Histoire marque : BeringerLes origines de la marque spécialisée dans les systèmes de freinage, Beringer, remontent au milieu des années 80. C’est en effet en 1985 que la société est fondée dans la ville de Châtelneuf où elle se spécialise dans un premier temps dans les side-cars. La firme met alors au point une gamme de roues et de fourches à balancier spécialement adaptées à ces engins avant de se lancer dans l’importation des modèles de la marque hollandaises EZS.

Deux titres de champion de France en rallyes side-car

En 1989, Beringer prend la forme juridique d’une SARL et débute la conception complète de ses propres side-cars sur la base de motos issues de divers constructeurs. On voit ainsi Beringer venir équiper la Honda 1000 CBR, la Yamaha VMax ou encore la Triumph Trophy 1200.

Entre 1986 et 1992, la société s’investit également en compétition et notamment dans la discipline des rallyes en side-car où elle décroche deux titres de Champion de France. En 1990 le duo Jean-Michel Meuret et Patrick Chutaux s’empare d’un premier sacre tandis que deux ans plus tard ce sont les deux fondateurs qui remportent le titre, Gilbert et Véronique Beringer.

Un premier prototype de disque de frein

Histoire marque : BeringerAu cours de l’année 1990, Beringer envisage de venir faire de l’ombre à la marque italienne Brembo, leader mondial du système de freinage motos. La société française planche alors sur la conception d’un premier prototype de disque de frein.

Le développement de l’activité freinage est telle que Beringer décide de se séparer de son activité side-cars afin de se concentrer sur la fabrication de systèmes de freinage.
Bientôt, la marque propose non seulement des disques de freins mais également toute une gramme d’étriers de frein.

Des étriers de frein pour la Formule 1

Pendant l’année 1997, la société met sur pied une branche d’étude et de réalisation de prototypes de freinage à disques destinés aussi bien aux motos qu’aux automobiles et aux véhicules de compétition.
En 1999, Beringer s’associe à Carbone Industrie pour concevoir des étriers de frein pour la Formule 1. La marque s’engage encore un peu plus dans le domaine de l’automobile au travers d’accords signés avec la société Chambon SA pour le développement et la commercialisation d’une gamme d’étriers automobiles et compétition.

Beringer dans les airs

Histoire marque : BeringerEn 2002, c’est au tour de l’aviation d’attirer les faveurs de Beringer puisque la marque conçoit pour ce marché une gramme de roues et de freins. En 2005, les produits Beringer dédiés à l’aviation sont distribués en Allemagne grâce à un contrat signé avec le fabricant allemand Lange Flugzeugbau.
Parallèlement, la marque met au point des produits destinés aux vélos de trial ainsi qu’aux quads.

Réorganisation et expansion

Au cours de l’été 2009, la section frein moto est reprise par Saint Jean Industries. La société se réorganise alors en séparant ses activités Aero et Terrestre.  L’année suivante, la firme déménage dans des locaux plus spacieux et se modernise via l’acquisition d’un marquage laser.
Au fil des années la marque modernise ses outils de production et propose de nouveaux produits à l’instar de sa gamme Cobapress permettant de réduire drastiquement les coûts en concevant les produits d’une seule frappe.

Aujourd’hui, la marque est devenue l’un des acteurs majeurs du marché des systèmes de freinage et est distribuée dans une dizaine de pays à travers le monde.
Très présente en compétition, la marque équipe les machines de plusieurs équipes notamment en championnat du monde d'endurance mais aussi en supermotard.

Plus d'infos sur Beringer

Notez cet article : Soyez le 1er à noter cet article

  • Currently 0.00/5