Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Top 10 des motos aux moteurs de voitures

Du concept improbable aux motos de série en passant par le diesel

Les motos et les automobiles ont énormément de points communs, mais leurs industries respectives restent assez différentes l'une de l'autre. Les autos ont ainsi la main mise sur les développements technologiques en raison des budgets qu'elles brassent, mais aussi, car un deux-roues demande une miniaturisation des technos qui ne peut intervenir qu'après plusieurs années. Pour autant, il n'est pas rare de trouver des réalisations mixant les deux mondes, que ce soit à travers des motos de séries ou des concepts improbables. Ces rencontres ne datent pas d'hier puisqu'on les retrouve depuis le début du siècle dernier. De Brough Superior à Lazareth, découvrez notre top 10 des motos aux moteurs de voitures

10 - Lazareth LM847

Dernier exemple en date d'une moto (même si elle à 4 roues) propulsée par un moteur automobile, le prototype Lazareth LM847 ne fait pas dans la demi-mesure. Il faut dire que pour concevoir son engin, le préparateur français a choisi d'utiliser un V8 Maserati de 4,7 litres : 470 chevaux et 620 Nm de couple au programme ! Si le proto est roulant, mais pas vraiment utilisable, il mérite de figurer au sein de ce top rien que pour son côté décalé et ses innovations techniques.

Prototype Lazareth LM847

9 - Dodge Tomahawk

Salon de Detroit en 2003, Chrysler marque les esprits en imaginant une moto propulsée par le V10 de la Dodge Viper : la Tomahawk. L'énorme bloc de 8.277 cm3 est capable d'envoyer 500 chevaux et 71,2 mkg de couple sur cette moto à 4 roues. Le constructeur annonce même 483 km/h de vitesse de pointe. Mais il ne sera jamais possible de le vérifier, car une seule machine sera produite. En revanche, d'autres ont depuis décliné le V10 américain sur des motos roulantes comme la Millyard Viper V10.

Dodge Tomahawk

8 - Amazonas 1600

Les années 80 ont été marquées par de nombreuses tentatives et excentricités industrielles. Outre la BFG, la production motocycliste enregistrait également l'arrivée d'un acteur inédit avec Amazonas. Venu du Brésil, ce constructeur entreprit de concevoir des routières sur moteur de Volkswagen Coccinelle, alors produite sur le sol national. L'Amazonas 1600 apparut en 1978, massive avec son flat four germanique. Initialement prévue pour la Police, la moto fut ensuite déclinée en série. Ce sont environ 450 modèles qui furent produits jusque dans les années 90.

Amazonas 1600

7 - Van Veen OCR1000

Importateur des motos Kreidler aux Pays-Bas, Henk van Veen décide de créer sa propre marque et de lancer la plus luxueuse moto jamais construite. La Van Veen OCR 1000 fut présentée en tant que prototype à Cologne en 74 avant d'être commercialisée à partir de 1978. Particularité, la moto fait appel à un bi-moteur rotatif Comotor 624 (NSU/Citroën) de 996 cm3 délivrant 100 chevaux. Produite à 38 exemplaires, la moto disparait en même temps que la marque en 1981 après des problèmes liés à la production des moteurs.

Van Veen OCR 1000

6 - Quasar

Depuis les années 2010, on voit fleurir les concepts de voitures à deux roues, mais dès les années 70, les Britanniques s'étaient illustrés sur ce segment en produisant la Quasar, une moto semi-fermée reposant sur le moteur de triporteur Reliant Robin de 850 cm3. Seules 21 machines seront produites avec ce moteur, d'autres versions seront ensuite réalisées sur base de moteur de motos.

Quasar

5 - Brough Superior Austin Four

L'utilisation d'un moteur automobile sur un deux-roues ne date pas d'hier puisque le premier exemple remonte aux années 30 ! C'est à Brough Superior, la "Rolls des motos", que l'on doit ce premier pas. En 1932, George Brough imagine une SS100 propulsée par le 4 cylindres en ligne Austin 7 de 747 cm3. Plus abordable que la SS100, l'Austin Four est avant tout destinée à être attelée à un side-car. Finalement, seuls 10 modèles seront commercialisés jusqu'en 1934. L'investissement valait la peine, en 2013, une Austin Four s'est vendue pour près de 290.000 euros aux enchères.

Brough Superior Austin Four

4 - Track T800-CDi

Assez peu de constructeurs ont tenté de développer des motos roulant au Diesel, mais EVA Product fait partie de ceux-là. En 2009, la marque alors spécialisée dans la préparation lance sa première moto : la Track T-800 CDi. Ce trail de 800 cm3 hérite ici du moteur trois cylindres turbocompressé de la Smart For Two. Le projet tient la route : la baroudeuse se veut pratique avec sa faible consommation, sa transmission à cardan et son poids relativement restreint. Malgré un prix de vente relativement accessible (17.500 euros), les ventes de la Track T-800 CDi ne décolleront jamais.

Eva Track T-800 CDi

3 - BFG 1300

Impossible n'est pas français. C'est avec ce slogan que naissait la marque BFG (acronyme des créateurs Louis Boccardo, Dominique Favario et Thierry Grange) dans les années 1980. Le constructeur tricolore envisageait de concurrencer BMW avec une routière de premier choix. La BFG 1300 faisait ainsi largement appel à l'industrie automobile puisqu'en plus de retrouver un moteur de Citroën GS, le tableau de bord était emprunté à une Renault 5 Alpine. Véritable pièce de collection, la BFG ne fut produite qu'à 600 exemplaires

BFG 1300

2 - Boss Hoss BHC3-LS3

Tout est-il vraiment plus gros aux Etats-Unis ? C'est en tout cas vrai pour les motos Boss Hoss. Il faut dire que les LS3 sont propulsées par le moteur 8 cylindre en V de 6.200 cm3 équipant normalement les Chevrolet Camaro et Corvette. Avec une telle motorisation (445 ch et 57 m/kg !!) et un gabarit de poids lourd, la Boss Hoss est littéralement hors-norme.

Boss Hoss BHC3-LS3

1 - Münch Mammut

Ingénieur chez Horex, Friedel Münch décide de créer sa propre entreprise après la fermeture du constructeur. La marque Münch est lancée en 1960 avec un premier modèle mythique : la Mammut. Cette dernière se dote alors d'un moteur NSU de 996 cm3 capable d'atteindre les 200 km/h. Le succès de cette moto la fera entrer dans la légende. La tentative de retour en 2000 avec un moteur Opel de 2 litres sera un échec total.

Munch Mammut

Plus d'infos sur les motos insolites