english

Essai casque intégral Nishua Enduro Carbon

Enduro Léger

Essai sur 6 ans et 15.000 km

Nishua est une marque de l'équipementier Louis.de, proposant une gamme de casques au rapport qualité prix très correct. L’Enduro Carbon est un casque intégral tout terrain et routier abordable, esthétique et... perfectible.

Essai du casque intégral Nishua Enduro Carbon
Essai du casque intégral Nishua Enduro Carbon

Découverte

La petite trame noire fait toujours son effet. Sorti de sa housse, l’Enduro Carbon cause sport et technologie. Au moins en visuel. Sa coque typée aventure nervurée à son sommet se conclut par un aileron ajouré et grillagé qui dope encore le côté sport. Deux lignes soulignent plus largement encore sa mentonnière, filant sur l’arrière. Sa base incurvée et les inserts profilés entourant les extracteurs inférieurs ajoutent à la dynamique. Sa matière spécifique lui confère un poids contenu de 1.150 grammes tout équipé en taille M.

Le spoiler arrière sert aussi d'extracteur d'air
Le spoiler arrière sert aussi d'extracteur d'air

Souple, la visière pare-soleil ajourée marque un peu le pas en qualité. Réglable horizontalement sur 10 mm, elle se démonte facilement et sans outil. L’embout de maintien sommital masque alors le filetage pour utiliser le casque comme un intégrale classique. Le heaume Nishua dispose d’une prise d’air frontale occultable. Évidemment, celle-ci n’est pas facilement accessible une fois la visière en place. De plus, sa préhension est perfectible. Question ventilation, la mentonnière est largement garnie d’ouvertures grillagées doublées d’extracteurs à effet venturi. Deux autres évents habillent également l’arrière.

La visière en plastique est amovible
La visière en plastique est amovible

La base du casque est également soignée, avec un joint périmétrique sans défaut. Dommage, les mousses ne sont que partiellement recouvertes d'une matière imperméable. Mais la courbure du Nishua les tient au-dessus du sol. Fine et aérée, une bavette pare les courants d'air sous le menton. La jugulaire, très (trop) longue s'équipe d'une boucle double D… en titane. Un détail sympa. Et de larges et longues pattes doublées de velours gainent agréablement les sangles. Enfin, une pression permet de fixer l'extrémité de la (longue) lanière afin d'éviter ses claquements.

Le maintien est assuré par une jugulaire à boucle double D
Le maintien est assuré par une jugulaire à boucle double D

Enfilage

Constituée de carbone, la coque n'est produite qu'en deux tailles, que la garniture vient ensuite habiller pour décliner le heaume en cinq dimensions (XS - S - M et L - XL). Revêtues d'un intérieur bicolore noir et gris, résolument sportif, les mousses sont entièrement démontables et lavables.

L'accueil est des plus confortables et la légèreté immédiatement perceptible. Le textile intérieur se révèle doux, même si le confort est ferme, probablement en raison d'une taille 58 donc aux limites de la calotte la plus petite. C’est au niveau supérieur du front qu’une gêne peut se faire sentir en fonction de votre morphologie. La garniture y est réduite. En fonction de votre morphologie, cela peut être un point important.

L'Enduro Carbon offre un large espace au niveau de la mentonière
L'Enduro Carbon offre un large espace au niveau de la mentonière

Comme sur tous ces casques « aventure », l’impression d’espace devant la bouche est importante. Mais la découpe de la mentonnière ménage une bonne protection du visage face au flux d’air.

La découpe des mousses dégage largement les oreilles et reçoit parfaitement les branches de lunettes, permettant un positionnement impeccable et sans pression douloureuse même sur long trajet. Un vrai confort, d’autant que l’absence d’écran solaire intégré oblige assez vite au port de binocles teintés. L’important espace interne permet de loger les oreillettes d’un système intercom’. On réduira ainsi le bruit général de ce type de casque très ouvert (voir plus loin).

Essai dynamique

Anti-UV, l’écran reçoit un ergot de préhension un peu réduit, mais l’habitude vient vite pour le trouver. Il bascule sur cinq crans, un peu bruyants et laisse un filet appréciable sur le dernier niveau, notamment en hiver en ville pour éviter l’embuage. Car l’insert anti-buée Pinlock n’est pas parfaitement adapté au profil de l’écran. Et ce dernier ne s’ajuste pas parfaitement en position fermée sur son joint, en partie basse notamment. En cas de forte pluie, celle-ci finira par s’insinuer doucement sur la face interne.

L'écran s'ouvre sur 5 positions
L'écran s'ouvre sur 5 positions

Les prises d'air de la mentonnière se révèlent peu sensibles, car les ouvertures ne traversent pas la mentonnière. Le flux est renvoyé, un peu, vers l’écran. Ces prises d’air grillagées se nettoient également difficilement des turpitudes tout-terrain : boue, poussière. Idem pour l’ergot sommital qui se montre alors rétif à la manœuvre quand le terrain s’y est infiltré. Un peu de WD40 améliore les choses. L’aération se fait correcte à bon rythme et les extracteurs soulagent également en cas de surchauffe. Par 37°C dans le désert, le tissu a révélé un excellent pouvoir absorbant et une capacité de séchage remarquable. Et, facilement amovibles, les garnitures retrouveront vite leur fraicheur d'origine après lavage.

Il faut rouler à bon rythme pour que le système de ventilation se montre efficace
Il faut rouler à bon rythme pour que le système de ventilation se montre efficace

C’est sur route que l’on préfèrera utiliser ce casque. Le dégagement latéral est des plus larges et permet d’excellents contrôles visuels au guidon. Au long cours, l’Enduro Carbon délivre une insonorisation dans la moyenne. Sans plus, car les mousses laissent les oreilles trop libres et la matière carbone résonne davantage. Les bouchons audio sont de toute façon recommandés pour les longs trajets, quel que soit le heaume porté. Sur notre modèle, on retient surtout le confort général et l’aérodynamisme efficace. Bien sûr la casquette tire sur les cervicales quand on tourne la tête si votre monture ne propose pas de bulle. C’est le souci du casque off-road. Mais le Nishua y est moins sensible que d’autres. De même, cet appendice pare-soleil/branches ne vibre pas excessivement en dépit de sa finesse. Et comme il est amovible et peu utile sur route…

C'est finalement sur route et sans visière que le Nishua se montre le plus à l'aise
C'est finalement sur route et sans visière que le Nishua se montre le plus à l'aise

Enfin, le vernis épais peut toutefois marquer assez vite si l'on manque de soin. Un produit de type efface-rayure ou polish masquera efficacement les outrages du temps.

Démontage/montage visière

Il suffit de faire pivoter les éléments profilés pour libérer l’écran et/ou la visière. Le système est simple et fiable. Un bon point.

Conclusion

Stylé et sportif, le Nishua Enduro Carbon s’adresse aux pilotes de trails routiers à la recherche d’un casque évoquant le potentiel dynamique de leur machine. En ce sens, ce heaume assure une prestation très correcte, surtout au regarde de son tarif de 269,99 €. Perfectible au niveau de l’écran, l’Enduro Carbon est un compagnon agréable et fiable sur la durée, dont on acceptera les quelques défauts. Son confort et sa matière évocatrice en font un séduisant couvre-chef du quotidien. Pour de plus longues distances et plus d’engagements, on choisira sans doute un produit plus performant, mais aussi nettement plus couteux comme par exemple l’AGV AX9, mais tarifé 550 €.

Le casque intégral Nishua Enduro Carbon
Le casque intégral Nishua Enduro Carbon

Notez enfin que le Nishua Enduro Carbon a reçu la mention "très bien" par les rédacteurs de la revue allemande "MOTORRAD ».

Points forts

  • Finitions et qualité globale
  • Aérodynamisme
  • Stabilité
  • Système de démontage écran
  • Poids

Points faibles

  • Bruit
  • Commande aération frontale
  • Épaisseur mousse frontale
  • Étanchéité perfectible

Caractéristiques du casque intégral Nishua Enduro Carbon

  • Écran : clair, anti UV, avec écran intérieur antibuée Pinlock
  • Matériau calotte extérieure : carbone
  • Tailles de calottes : 2 (XS-M, L-XL)
  • Fermeture : Fermeture par double D en titane
  • Poids : 1 040 / 1 150 g env. (avec ou sans écran+visière)
  • Rembourrage : mousses internes entièrement amovibles et lavables
  • Ventilation : réglable au niveau du front, prise d’air au niveau du menton et extracteur d'air sur l'arrière.
  • Bavette anti-remous
  • Changement de l'écran sans outil
  • Logement intégré pour branches de lunettes
  • Homologation : ECE 22.05
  • Pays de fabrication : Chine
  • Compatible avec du Cardo système de communication: Freecom 1+, Freecom 2+, Freecom 4+
  • Compatible avec du Sena système de communication: 3S-W et 3S-WB

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre casque intégral Nishua Enduro Carbon? Devis en ligne
FMA Calculez le prix de votre assurance en 2mn avec FMA