Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Avis moto : Buell XB12S Lightning

Essai Buell XB12S Lightning par les motards

Synthèse des 12 avis sur la moto

Buell XB12S Lightning
  •   Moteur
  •   Comportement
  •   Confort
  •   Duo
  •   Equipement

Made for Fun

Ah les Buell XB, tout un programme ! Le génial Eric Buell, créateur des machines éponymes a mis tout son savoir faire dans ces engins atypiques. La partie-cycle, commune à toutes les XB, se compose d'un cadre périmétrique en aluminium faisant également office de réservoir d'essence, d'un frein avant également périmétrique à simple disque mais 6 pistons, et enfin un échappement sous le moteur afin de favoriser la centralisation des masses. Et le bloc est dérivé des mécaniques Harley. Sauf qu'ici, le bicylindre en V à 45° de 1203 cm3 développe 94 chevaux pour un poids à sec de 181 kg. En selle, la position de conduite est pour le moins surprenante avec un gabarit ultra compact, un guidon près des genoux et le regard surplombant la roue avant. La Lightning n'aime guère la ville ou du moins lemoins longtemps possible. La boite est longue, lente et quelquefois accrocheuse, mais le twin demeure relativement souple tant qu'un reste doux avec l'accélérateur. Mais les embouteillages et les demi-tours sont à éviter comme la peste, par la faute d'un rayon de braquage catastrophique... Citons également le déclenchement intempestif et assourdissant du ventilateur destiné à refroidir le cylindre arrière. Non, cette Buell (comme les autres XB) aime uniquement les départementales. Ici, elle brille de milles feux avec un avant ultra vif (mais qui se verrouille immédiatement si l'on freine sur l'angle) et un moteur gorgé de couple et offrant une motricité impériale grace à des suspensions fermes mais bien accordées. Malgré les presque 100 chevaux, il est possible d'essorer la poignée d'accélérateur sans arrière pensée. Du moins si on sait maitriser les wheeling... Certes, son mode d'emploi est spécial et demandera pas mal de kilomètres à son guidon avant d'en tirer la quintessence. Mais une fois maitrisée, cette Buell procure des plaisirs intenses et solitaires. Il suffit de regarder la selle passager pour comprendre que le duo est proscris. Curieusement, la consommation moyenne est équivalente à la "petite" XB9 soit 6L/100km mais le petit réservoir limite toujours l'autonomie totale sous la barre des 250 kM...

Motards

  • Age moyen : 34 ans
  • km moyen : 12.142 km
  • ristourne obtenue : 0 %
  • achat occasion : 33%
  • conduite : mixte (75%)
  • terrain : mixte (58%)

Commentaires | Modifs apportées | Monte pneus | Motos précédentes | Motos futures

Sélection de commentaires Buell XB12S Lightning

10Ma motot est une XB12STT.Joachim B. | 18/09/2008» Lire la suite

10Modèle STT légère, maniable, amusante à piloter, puissante, avec confort et tenue de route au dessus du lot. Petit bémol, il faut de grandes jambes pour toucher le sol mais une fois en selle les repose pieds sont à peine plus bas que sur une S ou SS. Cette machine est par nature nulle pour le duo car il est interdit. Achat cœur et raison, à la vue du modèle qui trainait chez un concessionnaire H.D., envie de retourner vers les bons souvenirs de ma Firebolt XB9R et attrait pour les trails (j'ai possédé un Freewind et un Tiger 955). Je n'en voudrait pas d'autre... si je n'avais pas testé la KTM SMT qui me permet de déplier mieux les jambes pour une philosophie proche et une plus grande polyvalence (duo) mais à un tarif encore aujourd'hui prohibitif (moto récente contre destockage). La moto en elle même est une vraie force tranquille qui distille du bonheur même à basse vitesse et un sensation de maîtrise très agréable même sous la pluie avec les Pirelli d'origine. Pour les néophytes, soucis du bruit du ventilateur qui l'été couvre le bruit du moteur en roulant, une première pour moi ! (la petite XB9R le faisait au feu rouge, pas en roulant). On s'y habitue et/ou on change le pot. Avec l'origine, on est tenté de monter les rapports relativement tôt (à la moitié de la plage de régimes utile) pour la faire chanter.Olivier A. | 04/11/2009» Lire la suite

10Que du bonheur !Jean Marc G. | 22/09/2010» Lire la suite

8Trés attachante,pas pratique pour le bricoleur,bonne experience moto souhaitable,révision fréquente( 4000km jusqu'à 20000km)fin rodage ~ 18000 km.Jean P. | 16/12/2005» Lire la suite

8Le rodage, et réglage des premiers 2000 kms désespérant. Après c'est un régal, moteur coupleux, chassis donnant de bonnes sensations en montagne, et super freinage. On à vraiment des sensations de conduite autre qu'une japonaise,et un bruit super!!!!!!!!!!Jean-christophe C. | 06/05/2008» Lire la suite

8XB12SS (pas XB12S). Elle me va comme un gant. Mais elle n'a pas que des qualités !! Ma copine est contente aussi sauf pour le manque de poignée de maintien. J'ai déjà eu 2 problèmes de moteur c'était en fait des problèmes électriques. Fiabilité douteuse. Mécanique primitive comparée au japonaises: besoin de plusieurs essais pour démarrer à froid (au Québec!), Délai remarquable des gaz, Rouille apparente à quelques endroits, Neutre parfois difficile à trouver, vibre beaucoup de 2500-300 rpm, etc. Par contre le look, le prix et le comportement m'épatent. Très légère et maniable à haute vitesse ou en ville. J'adore le bruit du moteur (sans modif). Elle est puissante mais pas aussi explosive que ma Hornet 919 (qui n'est pas la plus explosive!). Je reste un peu sur ma faim. La Buell est une expérience à vivre. Je ne regrette pas mon achat mais je ne la garderai pas très longtemps.MotoQC . | 09/10/2008» Lire la suite

8Moto achetée sur un coup de cœur après l'essai du dernier modèle dans un col vosgien. Je crois que lors de cet essai je suis tombé sous le charme du moteur. Le mode d'emploi ne m'ayant pas été fourni avec la moto il m'a fallu presque 2000km pour m'habituer au moteur, tout particulièrement à son inertie très importante, à la boite de vitesse lente et bruyante (par rapport à mon ancien SV) bien que précise et à cette tendance de la roue avant à essayer de se satelliser sur un coup de piston un peu rageur. L'usage en ville peut paraitre laborieux (vibration, chaleur, ralenti inexistant, bruit de l'échappement pas toujours apprécié) mais avec un peu d'habitude et avec beaucoup de passion la Buell se plie finalement facilement à cette épreuve, le tout est de ne pas trop jouer avec la boite et de gérer les feux pour ne pas rester trop longtemps arrêté, personnellement ça ne me gêne pas mais nombreux sont ceux qui trouve la Buell inutilisable en ville (étrangement quand on à une Buell on passe beaucoup de temps à rouler sur la moto des autres). Une fois sorti de la ville oubliez l'autoroute, la protection est inexistante pour qui fait plus d'1m70, le bruit un peu trop présent sans boules Quies (le kit race n’est pas étranger à ce problème) et la selle peu accueillante passé les deux premières heures d’autoroute. De toute façon il n'y a aussi peu d'intérêt avec cette moto de faire de l'autoroute comme de rouler en ville... Par contre sur petite route viroleuse quel bonheur on oublie tout les défauts de cette moto et on s’attarde sur ses qualités : un moteur monstrueux et toujours présent : rien ne sert de changer de vitesse, la 3 passe partout, à partir d’un certain temps on se surprend même à remettre les gaz de plus en plus tôt en virage et à jouer avec l’inertie du moteur, la partie cycle très précise contribue à mettre le pilote en confiance et dans un premier temps elle laisse le temps d’apprendre le moteur. Attention tout de même une fois que l’on essaye de hausser le rythme la partie cycle se rappelle à notre bon souvenir et demande l’attention du pilote, il faut vraiment s’en occuper: la longueur réduite du cadre et la répartition des masses obligent à mettre énormément d’appui sur l’avant pour bien passer le couple au sol mais le guidon ne laisse que peu de marge pour les bras. Peu de km/h séparent la moto facile et presque naturelle permettant de rouler vite sans forcer du muscle-bike qui demande beaucoup de concentration pour gérer à la fois le caractère moteur, le freinage et la partie cycle un peu trop joueuse. Pour moi cette moto est celle que j’attendais: beaucoup de caractère, utilisable presque au quotidien à condition d’être un peu passionné, facile à utiliser en conduite cool, il est même possible de se surprendre à cruiser à son guidon mais demandant un peu de métier et de sang froid pour l’exploiter correctement et rouler fort. Le seul reproche que je peux lui faire est son caractère un peu trop marqué lors de jours de pluie, il est très dur de ne pas glisser aux changements de vitesse (autant si l’on monte d’une vitesse que si l’on rétrograde).Flying M. | 25/01/2009» Lire la suite

8C'est ma 2eme XB12S, la précédente était de 2004 et celle ci est de 2008! le modèle 2008 est plus sage que le modèle 2004 mais c'est toujours un bon moteur avec lequel je m'amuse comme un fou sur le réseau secondaire! elle est super maniable et le couple est omniprésent! le look me plait et c'est ce qui compte! mais les avis sur une moto sont aussi nombreux que les essayeurs!! pour moi : c'est un bon compromis et elle n'incite pas à rouler "trop" vite à cause de sa "non-protection"! exactement ce que je cherchais...Cyril S. | 13/10/2009» Lire la suite

Modifications apportées

Guidon, kit race, passage de roue feux etc. - Tony T.

ARRIERE"RIZOMA",habillage carbone,gui don cross,poignee frein brembo,pot+bru yant,régulateur injection. - Jean P.

Modification dans l'échappement. - Jean-christophe C.

Passage de roue, clignotant rizoma, levier rizoma. - Raffi A.

Preparation pour les rallyes routiers je suis engagé au Dark Dog 2008. - Joachim B.

Kit race complet et arrière court. - Flying M.

Arrière court, cligno intégrés au feu arrière et au retro à l'avant, ligne d'échappement micron, protège main,. - Cyril S.

Tapis Bagster. - Olivier A.

Selle relevée, clignos led, retro et guidon. - Jonathan C.

Ligne complète Buell race + ecm race. - Jean Marc G.

Pneus montés sur Buell XB12S Lightning

Marque ModèleNombre
AvonST1
Dunlop1
DunlopD2071
DunlopD2081
DunlopD208 GP1
PirelliDiablo1
PirelliDiablo Corsa III1
PirelliEvo 211
PirelliScorpion MT 90 ST1
PirelliScorpion Sync1

Motos possédées auparavant

Marque ModèleNombre
DucatiBiposto 9961
DucatiSS Ie 8001
DucatiSuperbike S 9981
HondaCB-F Hornet 04-> 9001
HondaCBF Hornet ->02 6001
KawasakiZ 750 Ie roadster 7501
MoriniCorsaro 12001
SuzukiGSF N Bandit 12001
SuzukiSV-S ->03 6501
YamahaFZ6-S Fazer Ie 6001
YamahaMT-03 6001

Motos futures envisagées

Marque ModèleNombre
Dyna Sup Glide Sp 14501
GSX-R Side Car 13001
ApriliaRSV Tuono Factory 10001
BMWK 1200 RS 12001
BuellXB12S Lightning 12001
DucatiMHE (Evoluzione) 9001
KTMAdventure R 9901
KTMSM T 9901
SuzukiGSX-R Ie Movistar 6001