Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

FSBK : record de Foray à Pau Arnos

Perret domine la deuxième séance d'essais qualificatifs

La pole position pour Clere en supersport

FSBK : record de Foray à Pau ArnosDes qualifications sous le soleil et la chaleur ! C’est ce qui attendait les pilotes du Championnat de France Superbike sur le circuit de Pau-Arnos pour cette 5e étape. Organisé par le MC Pau Arnos, ce samedi 13 août a battu des records d’intensité après 13 ans d’absence sur ce tracé technique.

Superbike

Essais chronométrés #1 : Foray pole et record du tour !

Dès les premiers instants de la séance, Grégory Leblanc prend les commandes et signe le nouveau record du circuit de Pau Arnos: 1’17’’720. Mais passé les 15 premières minutes, c’est chez BMW Tecmas que l’on fait la loi : Kenny Foray est au plus haut en 1’17’’508 et réalise dès le début de journée le record du tour sur le circuit arnosien.

À la mi-séance, Kenny Foray, Grégory Leblanc, David Checa et David Perret bataillent pour la pole…rien n’est encore joué. « The White » améliore dans le dernier quart d’heure, même chose pour Perret, mais rien ne bouge dans la hiérarchie. Foray conserve son temps et s’empare de la pole position, il est suivi de Leblanc qui n’a pas amélioré et Checa, 3e en 1’17’’805. Les trois pilotes partiront de la première ligne. David Perret, pourtant très proche en 1’17’’973, termine en 4e position.

Parmi les pilotes Stock, Alex Plancassagne imprime un rythme soutenu et signe un temps de 1’18’’330 aux côtés d’Anthony Dos Santos en 1’18’’340. Mais c’est sans compter sur Mathieu Lagrive qui prend ses marques dans les premiers tours et s’impose après la mi-séance en 1’18’’005. Plancassagne et Dos Santos n’améliorent pas et reste 2e et 3e de leur catégorie.

Essais chronométrés #2 : Perret « 1-0 pour Angers »

Le pilote angevin est très motivé l’après-midi ! Au guidon de sa Yamaha R1 n°18, David Perret, en 1’18’’280, rivalise au plus haut niveau avec David Checa, en 1’18’’510. Une bataille qui semble titanesque jusqu’à ce que Matthieu Lagrive, pilote Stock, s’interpose en 1’18’’324 !

En fin de premier quart d’heure, Kenny Foray trouve pourtant ses marques et prend le meilleur sur le pilote espagnol en 1’18’’437. Il se rapproche du leader, mais le pilote angevin améliore encore en 1’18’’035 puis en 1’17’’682.

Dans le dernier quart d’heure, le pilote de la BMW S1000RR prend de l’élan et augmente le rythme pour décrocher un temps de 1’18’’200 et se rapprocher un peu plus du leader. Malheureusement pour lui, le n°94 réagit et signe un temps de 1’18’’089.

Le drapeau à damiers est donc signe de victoire pour Perret qui réalise la pole position devant Checa et Foray.

En Stock, Anthony Violland et Baptiste Guittet bataillent pour la 2e place de la catégorie pendant que Matthieu Lagrive se charge des leaders en Evo…

Sur la fin de séance, Lagrive ne parvient plus à suivre le rythme des pilotes Evo, mais son temps de base le positionne en 4e position du scratch et en 1ère position de la catégorie Stock ! Baptiste Guittet en 1’18’’798 termine second et Alex Plancassagne 3e en 1’19’’052.

Supersport

Essais chronométrés #1 : Clere rapide, Stoll et Fraga aussi

Les pilotes de la catégorie Supersport sont les premiers de la journée à s’élancer en piste ! Fait de course étonnant, mais bien réel, Sébastien Fraga et Clément Stoll, pilotes en Trophée Pirelli 600, débutent avec les meilleurs temps au scratch en 1’20’’539 et 1’20’’375 ! Un exploit que Hugo Clere et Stéphane Frossard s’empressent de mettre à mal avec les temps respectifs de 1’19’’364 et 1’20’’116.

À la mi-séance, Frossard se voit piquer la seconde place du scratch par Stoll qui passe sous la barre des 1’20 et signe le temps le plus rapide de sa catégorie en 1’19’’432 ! Dans les dernières minutes, Fraga signe lui aussi un très beau temps de 1’19’’524 qui le propulse au 3e rang du scratch.

Finalement après avoir amélioré en 1’18’’984, Clere s’empare de la pole position. Au plus grand désarroi des pilotes Supersport, les pilotes du Pirelli 600, Stoll et Fraga, terminent au 2e et 3e rang du scratch en conservant leur temps.

Moins rapide, mais tout aussi menaçants pour les courses du lendemain, Maximilien Bau en 1’19’’646 et Cédric Tangre en 1’19’’791 signent les 4e et 5e temps.

À noter, le 3e meilleur temps du Trophée Pirelli 600 revient à Clément Granzotto en 1’20’’419 et la belle prestation du local, Lucien Abellan, qui s’empare du 8e temps en 1’20’’058.

Essais chronométrés #2 : Clere insatisfait

L’après-midi, c’est le Champion de France 2015, Cédric Tangre qui s’élance en premier et prend les meilleures courbes réalisant un temps de 1’21’’052. À ses côtés Hugo Casadesus démarre fort en 1’21’’098.

Dans les tours suivants, une tout autre hiérarchie, dominée par Clere se dessine. Lucien Abellan, pilote du MC Pau Arnos issu des Coupes de France Promosport, accroche le second temps en 1’20’’125. Il est, cependant vite destitué par le pilote du Yohann Moto Sport, qui améliore et passe la barre des 1’20.

Clere, insatisfait, redouble d’efforts et améliore son temps pour s’emparer une nouvelle fois de la pole position en 1’19’’512. Tangre reste au contact en 1’19’’869, mais Maximilien Bau laisse parler les chevaux de sa moto en toute fin de cession pour reléguer le n°1 au 3e rang et signer le 2e meilleur temps en 1’19’’684.

Abellan, le pilote du MC Pau Arnos, descend dans le classement et termine 6e en 1’20’’125 !

Avec une première partie dominée par Sébastien Fraga puis une seconde par Clément Stoll, c’est finalement Fraga qui s’envole sur la fin de ces seconds essais et s’empare de la 5e place du scratch en 1’20’’107. Clément Stoll termine second et 7e au scratch en 1’20’’130 suivi de Félix Peron en 1'20''578.

Objectif Grand Prix – Pre Moto3 / Pre GP

Essais chronométrés #1 : Rougé en force

La première séance d’essais s’annonce bien pour Clément Rougé, le grand favori de la catégorie se désigne en homme fort avec un temps de 1’24’’872 en début de cession. Il tient tête à Matthieu Grégorio, qui se rapproche du leader en 1’25’’817.

Joris Ingiulla se bat pour le 3e temps du scratch avec Quentin Perez et le jeune local de 19 ans, Théo Serriere. Malheureusement, la chute de Perez vient perturber les débats à 3 minutes du drapeau à damiers et figer le classement.

Rougé reste premier du classement et améliore son temps en 1’24’’551, Grégorio conserve son temps et garde la seconde place. Ingiulla décroche le 3e meilleur temps en 1’30’’942.

Essais chronométrés #2 : facile pour Rougé !

Infatigable et déterminé, Clément Rougé domine littéralement ces seconds essais ! Sur sa Moriwaki jaune et noir, le truculent n°45 file tel un jeune frelon et signe un temps de 1’24’’785. Matthieu Grégorio, son éternel, rival tente de revenir à son niveau et installe un chrono de 1’25’’752 pour terminer finalement au second rang.

Théo Serriere s’arrête avant le drapeau à damiers en raison d’un problème mécanique, ce qui ne l’empêche pas de décrocher le 3e temps : 1’32’’721. À sa suite, Renan Caradec tente d’imprimer le même rythme, mais ne parvient pas à faire mieux, il termine 4e en 1’32’’868.

À noter que Quentin Perez, suite à sa chute du matin n’a pas pu repartir pour les essais de l’après-midi.

Side Car

Course #1 : Delannoy / Rousseau loin devant

Très bon début de course pour Moreau / Gadet qui résiste aux assauts du Side n°1, Delannoy / Rousseau. Le duo Huet / Lavorel emboite le pas et parvient même à prendre le meilleur sur les multiples champions de France. Un bonheur de courte durée car Delannoy / Rousseau reprend du grip et file s’installer en tête. Comme à son habitude, le Side n°1 creuse ensuite l’écart sur Moreau / Gadet qui se fait rapidement distancer.

Sans être inquiété, Delannoy / Rousseau monte sur la plus haute marche du podium suivi de Moreau / Gadet à plus de 17 secondes. Huet / Lavorel part à la faute dans le 6e tour et laisse la 3e place à Wyssen / Chabloz qui réalise une course, sans incident, à plus de 40 secondes du leader.

En F2, Leblond / Farnier devance en début de course Carre / Dupuis. Ce dernier part à la faute et descend dans le classement, la seconde place de la catégorie se joue alors entre Leblond / Picquoin et Olliger / Olliger. Malheureusement, suite à une mauvaise opération, Leblond / Picquoin est relégué. Le side n°696 s’empare alors de la seconde place devant Siro / Leglise.

Plus d'infos sur le FSBK à Pau Arnos