english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire du constructeur : De Dion-Bouton

Pionnier de l'automobile, motoriste reconnu

Histoire du constructeur : De Dion-BoutonDavantage connu pour ses automobiles, le constructeur De Dion-Bouton fait son apparition en 1883 sous l’impulsion du comte Jules-Albert de Dion, de Georges Bouton et de Charles-Armand Trépardoux. L’entreprise s’installe à Puteaux au quai National qui porte aujourd’hui le nom de quai de Dion-Bouton.

La firme conçoit en premier lieu une petite machine à vapeur avant de se séparer de Trépardoux pour mettre au point un tricycle doté d’un monocylindre de 138cm3 à combustion interne. Ce moteur vient ensuite équiper un autre tricycle dénommé Motocycle qui connait un grand succès. Parallèlement, les mécaniques de Dion-Bouton bénéficient d’une belle réputation et sont montées sur les machines de plusieurs constructeurs de l’époque dont les premières Ariel ou Peugeot.

L'innovation automobile

Le comte De Dion délaisse quelque peu le monde du deux-roues et des tricycles pour ne s’intéresser qu’aux automobiles. Et c’est d’ailleurs là qu’il bâtit sa légende avec des modèles fiables et très populaires tels que la Type K1. La marque est ainsi la première à concevoir en série un moteur V8 et est à l’origine de ce qui deviendra quelques temps plus tard l’Automobile Club de France.

Tricycle De Dion-BoutonMalheureusement, le constructeur peine à faire face à la forte avancée technologique qui marque son secteur et les automobiles De Dion deviennent rapidement obsolètes. La crise de 1929 vient affaiblir encore davantage la société qui finit par abandonner totalement sa production automobile en 1932 au profit des autobus et autres machines utilitaires.

L’entreprise survit jusqu’en 1953 grâce à la production de bicyclettes puis est rachetée par plusieurs groupes avant de disparaitre définitivement du paysage français dans les années 1960.

Plus d'infos sur De Dion-Bouton