Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Top 10 : les motos que (normalement) vous ne connaissez pas

Quelques bizarreries vite passées en dehors des sunlights, direction le musée

Améliore ta culture générale et épate tes amis grâce au Repaire des Motards...

Cet article est pour toi, jeune lecteur qui roule en Gladius (ou pas). Oui, toi qui est plein de passion et qui pense tout savoir grâce à la consultation quotidienne de ton site préféré, véritable puits de science s'il en est. Et pourtant, nous t'avons trouvé 10 motos que, probablement, tu ne connais pas. Oh, pas des bizarreries faites par un type dans son garage, comme celui qui a upgradé sa Kawasaki H2 en lui collant 48 cylindres 2-temps, ou l'autre, façon Batmobile, qui s'est fait une machine sur base d'un moteur V10 de Dodge Viper. Ou encore Monsieur Guedon qui, dans les années 80, s'est construit une machine sur la base d'un V6 PRV 2700 cm3 provenant d'une Peugeot 604. Eh oui, en France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées.

Non, pas de ça entre nous, jeune lecteur : ce que nous te proposons ici, c'est un autre top 10. Après le fameux "les 10 motos de série les plus moches" totalement subjectif mais pleinement assumé et revendiqué, voici les 10 motos que, normalement, tu ne connais pas.

Et pour te montrer que nous ne sommes pas vicieux, nous les avons prises dans le catalogue de grandes marques ayant pignon sur rue. Quant à toi, lecteur expérimenté, tu en connaissais combien ? 6, 8, 10 ? Et quelle machine inconnue peux-tu nous présenter ?

N° 10 : Suzuki Gladius Moto et Motards

Suzuki Gladius moto & motards

Ah, la Gladius, tout le monde connaît. On a même été quelques-uns à bien rigoler en la voyant arriver, entre sa finition à la truelle, ses plastiques moches, son nom débile "Gladius : le glaive de la victoire" en romain, au-secours, supprimez la coke du département marketing. Et puis, c'était sans son coloris rose / crème de son premier millésime (il y avait aussi un jaune / vert de toute beauté). Bref, la Gladius c'était la victoire du marketing sur le bon sens : comment dézinguer ce qui est à la base une bonne moto (le moteur était excellent, le châssis neutre et facile) par un emballage raté. Du coup, les stocks s'amoncelaient dans les hangars, car on ne peut pas dire que le succès commercial a été au rendez-vous. C'est là que surgit une autre idée fulgurante : remettre un coup de marketing "djeunz" pour booster les ventes. C'est ainsi que la sympathique équipe de Moto & Motards, le magazine sudiste plein d'avenir et de roues arrières, fut sollicité pour coller son label sur une Gladius, une série limitée à 500 exemplaires, qui, pour 300 € de plus (soit 6559 €), t'offrait 852 € de goodies : un silencieux Yoshimura GP Evo, des protections de cadre et de repose-pieds "look" carbone (donc en Carboplast® véritable) et quelques bonus, une protection de réservoir, une plaque numérotée, un kit déco et même un porte-clés aux armoiries du magazine. Pour bien connaître ici quelques éminents membre de cette rédaction, on peut vous dire qu'ils ont plus de goût que ça !

N° 9 : Royal Enfield Taurus Diesel

Royal Enfield Taurus

Aujourd'hui la Royal Enfield est très tendance et on voit plein de beaux gosses avec des barbes et des chemises à carreaux en faire avec leur délice leur monture quotidienne. Genre : l'auteur de ces lignes. Et plein d'autres personnes aussi, heureusement. Ce que l'on connaît moins, c'est le paradoxe Royal Enfield. Et ce paradoxe, c'est que la Royal Enfield doit sa survie à sa médiocrité. Car à l'époque où le monocylindre culbuté constituait le gros de la machine performante, dans l'Angleterre des années 50, la Royal Enfield faisait déjà figure de traîne-con face aux Velocette, BSA, Norton, tellement plus véloces mais aussi bien plus capricieuses. D'être un bon cheval de trait à permis à la RE de tracer à travers les décennies sans trop de modifications, suffisant aux besoins indiens, là où elle était désormais produite et parfaite pour alimenter la nostalgie de quelques pervers bricoleurs. Pour renforcer son côté utilitaire, certains lui ont collé un moteur Diesel : un bloc mono cylindre 325 cm3 de 6,5 ch qui ne consommait que 1,4 l/100, parfait pour transporter des sacs de riz à travers l'Himalaya ! Les lois anti-pollution indiennes ont eu raison de sa carrière, avant qu'un groupe d'esthète lance une class action pour le design du bas moteur, juste improbable, façon tambour de machine à laver. Pour certains, c'est le nanar ultime, avec autant de charme à conduire qu'un groupe électrogène, mais pour certains collectionneurs, c'est le graal !

N° 8 : Honda CB 750 A

Honda CB 750 Automatic

La Honda CB 750 a la cote ! Normal, puisque c'est à elle que revient l'invention de la moto "moderne". Certains exemplaires de "K0", le millésime 1969, valent désormais plus de 12 000 € et les millésimes suivants valent un peu moins, mais l'écart se resserre entre les millésimes. Mais l'oubliée de l'histoire, c'est la CB 750 A. A pour "automatique". Evidemment, c'était pour le marché américain, friand de ce genre de transmissions : la CB 750 A avait une boîte à deux rapports et convertisseur de couple. On passait de première en deuxième vitesse grâce au sélecteur, comme sur une CB normale, mais il n'y avait pas de levier d'embrayage. Et 35 ans plus tard, Honda nous a fait les NC 700 automatiques !

N° 7 : Ural Wolf

Ural Wolf

Non, la Route 66 n'a pas le monopole de la coolitude absolue, des grands espaces rectilignes que quand tu fixes le bout de la ligne droite, tu choppes un strabisme. Non, la 66 n'a pas le monopole du trip initiatique que tout biker doit s'infliger, pour pouvoir ensuite en parler et susciter respect et silence dans l'assistance. Il y a la Route Transsibérienne, aussi ! C'est en tout cas ce que ce sont dit les petits gars de chez Ural quand, au début des années 2000, ils lancent la Wolf 750 : le Loup, donc, est une de ces rares Ural solo, façon chopper. Petit bonus qui la rend irrésistible et qui en fait un nanar absolu ; le flat twin, c'est sympa, mais pour mettre les guiboles en avant, c'est pas top. Donc, les commandes avancées sont au-dessus du moteur. Quel style ! En tous cas, on ne va pas en dire trop de mal, car cette moto est en fait le fruit d'une collaboration entre Ural et le club de motards les Night Wolves, bien implanté en Russie, pas trop connu pour ses idées progressistes et dont le tôlier, Alexander Zaldostanov, a pour surnom "le chirurgien".

N° 6 : Ducati Apollo

Ducati-Apollo

Dans les années 60, Ducati voulait passer à la vitesse supérieure et produire autre chose que des scramblers monocylindres et avant de trouver sa voie avec les SuperSport, chercha à s'implanter plus solidement sur le marché américain. L'importateur américain, Berliner Motorcycle, demanda à Ducati de faire une moto "genre Harley". Ainsi naquît l'Apollo, avec son solide V4 refroidi par air de 1260 cm3, qui développait 100 chevaux et permettait à la machine de taper le 190 km/h. La rumeur raconte que les pneumatiques de l'époque avaient du mal à suivre, avec un pneu qui a éclaté lors d'un essai à haute vitesse sur l'autoroute. Le moteur fut alors dégonflé à 80 chevaux, mais c'était encore trop pour les pneus de l'époque. Rappelons qu'au même moment, les cruisers Harley avaient du mal à sortir 50 chevaux. Ajouté à des débouchés jugés limitées (les forces de police faisaient partie des clients potentiels), le projet n'eut jamais le feu vert du gouvernement italien. Dommage, car elle était très moderne, avec son démarreur électrique et sa boîte 5. L'Apollo manqua donc d'être officiellement le premier power-cruiser ! Deux exemplaires ont été construits, l'un est au musée Ducati de Bologne, l'autre dans une collection privée au Japon.

N° 5 : Kawasaki KR 250

Kawasaki KR 250

Avant que les normes environnementales ne tuent le 2-temps, la fin des années 80 fut assez prolixe avec, en 250, deux types de technologies : le bicylindre en ligne (Kawasaki KR1-S, Suzuki RG 250, Yamaha TZR et TDR) ou le bicylindre en V (Aprilia RS et Suzuki RGV). Juste avant ça, la Kawasaki KR 250 est donc une grande rareté conceptuelle, puisqu'elle dispose d'un bicylindre en tandem. Oui, en tandem ! Ils sont tout à la fois inclinés et l'un derrière l'autre, ce qui permet à Kawasaki de mettre des distributeurs rotatifs sur le côté. Autre curiosité : elle était proposée dans 5 coloris ! Avec 45 chevaux à 10000 tr/mn et 133 kilos à sec, c'était une petite bobinette, à l'époque. Produite de 1983 à 1985, la KR 250 est une vraie moto originale.

N° 4 : Yamaha SDR 200

Yamaha SDR 200

Produite pendant deux ans seulement (1986 et 1987) et réservée au marché japonais, la SDR 200 est elle aussi une vraie rareté, même si certains exemplaires ont été vendus en importation parallèle aux USA, Australie et Grande-Bretagne. Bien avant l'arrivée de la Ducati Monster, elle met en avant sa finesse et son cadre treillis, des lignes pures et simples et surtout un monocylindre 2-temps 200 cm3 qui développait une trentaine de chevaux pour 105 kilos à sec. Une sorte de bonheur absolu dans une descente de col de montagne !!

N° 3 : Harley-Davidson Nova

Harley-Davidson Nova

Au milieu des années 80, au moment de remplacer le V2 Shovelhead par le bloc Evolution, Harley-Davidson est en plein questionnement. Les clients demandant toujours plus de puissance et d'aptitudes routières, se pose le défi de faire évoluer le V2 ou de passer à autre chose. La Nova illustre ces atermoiements. En 1979 et 80, la R&D planche donc sur la Nova, ce gros V4 de 1000 cm3, développé avec l'aide de Porsche (déja ! et ce avant la V-Rod), qui prenait 10 000 tr/mn et qui pouvait sortir 135 chevaux. Ce bloc moteur était modulaire : un V6 de 1500 était envisageable. Plusieurs prototypes ont été testés, que ce soit en version custom ou touring et le moteur a fait des centaines de milliers de kilomètres sur la route, puisque 12 motos et 30 moteurs avaient été conçus pour cela. Le projet a finalement été abandonné. Dommage, car à l'époque, Harley aurait pu ouvrir de nouvelles voies sans que cela soit vu comme du blasphème. Aujourd'hui, l'image de la marque est tellement ancrée sur le V2 qu'un tel mouvement conceptuel serait peut-être plus difficile à faire passer...

N° 2 : Moto Guzzi 254

Moto Guzzi 254

On pense souvent que Moto Guzzi ne fait que des V2 face à la route ! Et pourtant, s'il est bien une marque qui a expérimenté toutes les configurations mécaniques, c'est bien elle. Allez donc visiter le magnifique musée attenant à l'usine, à Mandello del Lario, pour vous en rendre compte. Du monocylindre au V8, Moto Guzzi a tout essayé. Même le 4 cylindres en ligne ; en témoigne cette 254 produite de 1977 à 1981. En fait, il s'agissait d'une 231 cm3 (254 signifiait 250 4 cylindres et la cylindrée était calculée pour rester sous la barre fiscale des 240 cm3 qui existait à l'époque) qui sortait 27 chevaux, ce qui était pas mal vu qu'elle ne pesait que 127 kilos. La 254 était le clone de la Benelli 254 puisque le patron des deux marques était alors Alejandro de Tomaso, flamboyant homme d'affaires italo-argentin et propriétaire de la marque d'automobiles du même nom. La 254 évoluera en une 304 d'esprit identique, vendue jusqu'en 1986.

N° 1 : Harley-Davidson Topper

Scooter Harley-Davidson Topper

Il y a des associations de mots qui ne vont pas bien ensemble : Bygmalion et comptabilité, ou certains magazines de moto et la notion d'embargo, ou encore Harley-Davidson et scooter. Et pourtant, Harley a bien eu son scooter au catalogue : le Topper était un petit monocylindre 165 cm3 2-temps, produit à Milwaukee entre 1960 et 1965. Un petit coffre sous la selle permettait de mettre des bidons d'huile 2-temps. Sa puissance de 9 chevaux lui permettait une vitesse de pointe de 75 km/h. Le moteur était en position horizontale et était refroidi par les flux d'air passant sous la jupe du scooter, dont la carrosserie n'était pas en tôle comme c'était souvent le cas à l'époque, mais en fibre de verre.

Voilà, c'était la liste totalement subjective du Repaire des Motards : 10 motos que, normalement, vous ne connaissez pas. On aurait pu y ajouter la Honda MTX 125 NRJ avec la panthère sur le flanc de carénage et bien d'autres encore. Et vous, quelles raretés connaissez-vous ?

Plus d'infos sur les motos que, normalement, vous ne connaissez pas

Commentaires

ok
Le Modérateur

Vos scores ? Quelles motos connaissiez-vous ?

02-11-2016 10:42 
tom4

hello

je connaissais la 4 (forcément, assez courante dans les magazines anglais), la 5 (pareil), la 8 et la 10 (j'ai honte sur celle là)

tom4

02-11-2016 13:05 
Phil G

Si on arrive à sécher même des lecteurs érudits sur 6 motos, c'est pas si mal clin d'oeil
Philippe

02-11-2016 14:23 
freddy.lombard

Bah, j'en connaissais 3 sur 10 ; pas terrible, donc.

02-11-2016 14:52 
tom4

Citation
Joe D
Si on arrive à sécher même des lecteurs érudits sur 6 motos, c'est pas si mal clin d'oeil
Philippe

bah la enfield diesel et la ducati apollo, je connaissais, mais que de nom, donc j'ai mis non :).

à moi de vous tester :)

j'ai failli acheter il y a 4/5 ans une Bimota YB7.
j'ai bavé sur la Tesi 1D 400J et la DB2 Jr.

bon, forcément, je connais plus les 400 que les autres, mais bon, Honda 400CL, un kawa 400 Balius ou un suz 350 Goose (encore que je soupçonne Kpok de connaitre le Goose), ça m'a toujours fait rêver

tom4, et je parle pas de la Ktm 400 Duke :)

ps: pour la 400 Balius, il y a des bruits de couloirs comme quoi UN modèle aurait été importé par kawa france pour étude, mais allez savoir où elle est passé

02-11-2016 17:27 
L'iguane

Cyrano, tu leur montres ce que c'est, des motos inconnues ? clin d'oeil

02-11-2016 17:48 
Phil G

Alors là, la Bimota Tesi 1D 400 J et la Honda 400 CL, respect. Je connaissais pas !
Philippe

02-11-2016 17:59 
Tec

Bonjour,
Les séries limités comme la moto/motard pas d'intérêt.
L'Enfield gazole, connais.
La 750 CB avec son convertisseur, connu en cherchant la génèse des moto sans levier d'embrayage plus moderne.
L'Appolo connais parce que quand on en voit en photo on regarde la fiche technique et ensuite on se demande comment faire une enveloppe aussi laide.
La Topper connais aussi en lisant ce que Harley avait pu fabriquer, ou faire fabriquer.
.
Pour les 125 MTX dans la même lignée il y avait la NRJ, la HRC et la "Beach Hunter"... C'était Graal des vendeurs de peinture.
Une Beach Hunter violette verte avec une selle rose assortie au bras oscillant, la musique qui va bien Kokomo des beach Boys, un zeste de cocktail, avec ça si tu n'avais pas la classe à Dallas pour emballer de la blonde nunuche permanentée, t'avais l'impression d'avoir tout raté
.
Bonne journée

02-11-2016 18:55 
Peterpan

Vais être un peu hors sujet ...mais j'ai souvenir de moto école avec double commande dans les années 70(moniteur moto en passager avec 2ème guidon)... qques anciens connaissent??! ..je ne trouve rien sur le net ! ...pourtant je suis sur de ne pas l'avoir rêvé!!!clin d'oeil

02-11-2016 19:28 
Sumasss

J'ai déjà vu tourner la enfield diesel et la Ural wolf :)

02-11-2016 20:16 
Tec

12100511520714085810398299.jpg

02-11-2016 20:17 
Tec

Des modèles plus récent ont été utilisé par les archers du roy sur des 125, pour des formations.

02-11-2016 20:19 
Strom's

Citation
Peterpan
Vais être un peu hors sujet ...mais j'ai souvenir de moto école avec double commande dans les années 70(moniteur moto en passager avec 2ème guidon)... qques anciens connaissent??! ..je ne trouve rien sur le net ! ...pourtant je suis sur de ne pas l'avoir rêvé!!!clin d'oeil

Tu en parlais ici:
[www.lerepairedesmotards.com]

J'ai vu aussi sur une honda 350 / 500 ? (pas trouvé de photo) ça n'a pas duré longtemps...? Va comprendre...

02-11-2016 20:29 
Peterpan

Merci Alf ..je n'ai pas rêvé ...mais je radote ! Merci Strom's ! lol

C vrai que ça n'a pas duré longtemps ..trop risqué !!!

02-11-2016 21:07 
cajo

Jawa ... la moto école, nan ?clin d'oeil

02-11-2016 23:47 
fift

Citation
Joe D
Si on arrive à sécher même des lecteurs érudits sur 6 motos, c'est pas si mal clin d'oeil
Philippe

Pour ma part, je suis loin d'être érudit et j'en connais 3 : la 750 Four A (j'ai une K2, me suis forcément intéressé aux autres), l'Enfield Diesel et la Ducati Appollo (2 Ducati au compteur, me suis un peu intéressé à l'histoire de la marque).

Comme le dit L'Iguane, on va demander à Cyrano ou Commando histoire de rigoler (et encore, TakeItEasy n'est plus là !).

03-11-2016 13:30 
Cyrano

Citation
L'iguane
Cyrano, tu leur montres ce que c'est, des motos inconnues ? clin d'oeil

Comme ceci, par exemple?

[attachment 25520 CKD150217.jpg]

La plupart des intervenants ne doivent même pas connaître la marque...

03-11-2016 13:38 
tom4

à la forme du garde boue avant, je dirais un Simson, mais sans grande conviction

tom4

03-11-2016 16:35 
Cyrano

Vous avez bien dit Simson, M'sieur Tom4?












Félicitations!!!























Ca fait déjà une marque de moins...gnarf

03-11-2016 17:57 
froggyfr99




Je passe...





Mais c'est pas une Norton.

03-11-2016 19:55 
L'iguane

Pour la marque je dirais CKD ? ange

03-11-2016 20:00 
tom4

Citation
Cyrano
Vous avez bien dit Simson, M'sieur Tom4?

Félicitations!!!
là, j'y ai cru un instant
Citation
Cyrano



Ca fait déjà une marque de moins...gnarf

jusque là.
c'est un truc de l'est non?

tom4, VEB ?

03-11-2016 20:04 
CLEW

Cyrano, ta bécane aurait aussi pu figurer dans les 10 plus moches timide

Pour le reste
La HD enfin le scoot : vu sur automoto
La Guzzi aussi (merci Panini peut-être)
HD Nova non
Yam 200 oui
Kawa 250 oui
Ducati Apollo pas souvenir de l'avoir vu
Ural loup non
Honda 750 A entendu parlé
Enfield mazout non
Suz Gladius oui mais pas cette version limitée

04-11-2016 00:21 
A4PATTES

Une Slughi peut être ?

.

04-11-2016 08:00 
fift

Tiens, c'est marrant comme on voit soudainement débarquer tous les vieux experts du Cékoidonc pipeau

04-11-2016 08:51 
Godzilla

La Gladius MotoTruc, connais pas, sans intérêt.

La diesel, connais grâce au Cékoidonk.
La Honda automatique, connais depuis longtemps grâce à la presse.
La Ural Wolf itou grâce à la presse.
La Ducati itou Cékoidonk.
La KR 250 depuis le lycée.
La SDR 200 vue par hasard sur le net.
La HD Nova connais pas.
La Guzzi et le scoot HD non plus.

Et je connaissais la 125 MTX NRJ!!cool

04-11-2016 11:29 
Cyrano

Citation
A4PATTES
Une Slughi peut être ?

.

Bon, on a déjà trouvé le modèle.

Reste plus que la marque maintenant.
Et c'est pas de l'Est, mais du Sud.

04-11-2016 11:36 
dante

Le nom colle bien à la moto je trouve, slughi ça fait très "grosse limace molle" ...

04-11-2016 16:30 
Galibois

pas confondre avec les pates .......PARILLA SLUGHI ...!

04-11-2016 16:49 
Cyrano

Citation
dante
Le nom colle bien à la moto je trouve, slughi ça fait très "grosse limace molle" ...

Effectivement, c'est la première idée qui vient à l'esprit quand on en voit un en action...:-}


[attachment 25530 Sloughi.jpg]

04-11-2016 17:31 
freedom ciao tutti

beringer mustang
tmz 5
regent roadster 125
norton C652SM
muz mastiff 660
marusho 498
dkw rt125
casal K260

quelques une des motos que vous pouvez retrouver sur l'excellent bouquin " l'encyclopédie illustrée de la moto" édition 2000, quasiment neuf que je vends, que dis-je, que j'offre contre des euros sonnants et trébuchants. pour la modique somme de " rdv sur leboncoin"

30-07-2018 07:56 
toubaill

propriétaire d un 200 sdr depuis 1 ans c est une petite moto fabuleuse

24-08-2018 07:47 
waboo

1, 2, 6, 8 et 10...

juste la moyenne.

24-08-2018 09:34 
Cyrano

Après 20 mois de recherche tu n'en as trouvé que la moitié???

24-08-2018 16:34 
waboo

Non, je viens de lire le sujet timide...

24-08-2018 18:20 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous