Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire marque : Yoshimura

La main de Dieu

Des pots d'échappement conçus pour la victoire

Histoire marque : YoshimuraHideo « Pops » Yoshimura naît le 7 octobre 1922 à Fukuoka et exerce dans un premier temps ses talents en mécanique sur les avions de la base américaine située dans sa ville natale.  Passionné de motos, il propose bientôt aux soldats américains de modifier leurs BSA, Norton et autres Triumph. Connaissant un certain succès, il décide bientôt d’ouvrir sa propre boutique spécialisée à Fussa près de Tokyo. L’affaire est lancée en 1954 et Hideo Yoshimura devient rapidement une véritable référence dans le milieu motocycliste, écopant même du surnom de « La main de Dieu ».

La filiale américaine

La firme poursuit son développement jusque dans les années 70 mais Hideo Yoshimura lorgne de plus en plus sur les Etats-Unis et sur la mythique épreuve des 200 miles de Daytona qui le fascine. En 1971, il décide de tenter sa chance chez l’Oncle Sam et inaugure sa filiale américaine de recherche et développement à Los Angeles. Cinq ans plus tard, l’AMA Superbike est créé et Pops Yoshimura n’hésite pas une seconde à se lancer dans le championnat aux côtés du constructeur Kawasaki. Yoshimura porte alors ses efforts sur la Kawasaki Z1000 du pilote Wes Cooley mais malgré le style de pilotage incisif et les performances de la machine, Cooley échoue au pied du podium sur une quatrième place.
Un an plus tard, le pilote américain parvient néanmoins à se hisser sur la troisième marche du podium.

L'alliance avec Suzuki

Hideo Pop Yoshimura, le sorcier mécanicien (photo : Yoshimura)En 1978,  Yoshimura s’allie à la marque Suzuki. Ensemble, les deux firmes nippones travaillent sur la GS1000 de Steve McLaughlin et remportent la victoire à Daytona. Parallèlement, Wes Cooley et Mike Baldwin décrochent les 8 Heures de Suzuka. L’année suivante, l’équipe Yoshimura Suzuki rafle les trois premières marches du podium avec Ron Pierce, Wes Cooley et Dave Emde. La domination des deux marques se poursuit jusqu’en 1981, année au cours de laquelle Pop Yoshimura décide de retourner au Japon, laissant à son fils Fujio le soin de gérer la branche américaine.

Adieu Pop

De retour sur le sol japonais, Pop continue de veiller attentivement sur les résultats de ses produits, se rendant même chaque année à Daytona. En 1984, le pot d’échappement Cyclone fait son apparition sur le marché et connait un succès fulgurant. Le savoir-faire et l’expérience de la marque en compétition se met alors au service de la fabrication de produits destinés à un plus large public.
En 1995, Hideo Pop Yoshimura décède à l’âge de 72 ans et son fils Fujio reprend les rênes de la société.

Les victoires s'accumulent

Histoire marque : YoshimuraAvec autant d’ingéniosité et de créativité que son géniteur, il perpétue son héritage en proposant des produits de haute performance souvent révolutionnaires et décide de confier la filiale américaine à Suehiro Watanabe. Du côté de la compétition, Yoshimura est lié à des noms aussi légendaires que celui de Kevin Schwantz ou Fred Merkel. Quelques années plus tard, la marque est aux côtés d’un jeune Texan prometteur nommé Ben Spies. Ce dernier s’empare du titre de champion en AMA Superbike trois années de suite avant de prendre le chemin du championnat du monde de MotoGP.

Aujourd’hui, la marque reste fortement impliquée dans la compétition motocycliste et continue d’accumuler les titres en AMA Superbike, Superbike japonais ainsi qu’en endurance pour proposer des produits hauts de gamme destinés à offrir les meilleures performances.

Plus d'infos sur Yoshimura

AMV