Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Pilote Sébastien Charpentier

Double Champion du Monde Supersport 2005 et 2006

De la piste au micro

Pilote Sébastien CharpentierNé le 26 mars 1973 à La Rochefoucauld, la carrière de Sébastien Charpentier a débuté à la fin des années 1990. Formé à la réputée Honda CB 500 Cup, très disputée à l'époque, Charpentier remporte le titre de la discipline en 1996. Une victoire qui signe le point de départ d'une carrière qui va décoller rapidement.

L'ascension de Sébastien Charpentier connaît une trajectoire météorique. En effet, après la CB 500 Cup, il s'aligne directement dans le championnat d'Europe 600 Supersport dès 1997. Il s'impose immédiatement sur l'épreuve de Brands Hatch, battant le futur champion du monde de Superbike James Toseland. Toujours pressé de gravir les échelons, Sébastien se retrouve l'année suivante engagé dans sa première saison de championnat du monde Supersport au sein du team Reflex. Nous sommes en 1998 et pour Sébastien Charpentier, c'est le véritable début de l'apprentissage de haut niveau.

Les années difficiles

Sébastien Charpentier en 600 SupersportEn 1998, lors de sa première saison en mondial Supersport, Sébastien Charpentier s'impose sur la piste humide du Nürburging. Mais son équipe n'est pas à la pointe et le pilote français doit se battre pour finir la saison au 13ème rang du classement final. Son équipe met la clé sous la porte en fin de saison et Charpentier doit se résigner à quitter le circuit du mondial Supersport au profit du championnat d'Espagne. On ne le revoit en mondial que pour quelques épreuves, mais il se blesse à la jambe et doit se mettre en retrait de la compétition.

Le coup de pouce de Honda

C'est alors que Honda engage Sébastien Charpentier en endurance. En 2000, le pilote remporte les 24 H Motos avec William Costes sur le gros bicylindre de la marque ailée, la Honda VTR 1000. En parallèle, avec Honda France Elf, Charpentier s'engage de nouveau en 600 Supersport mais ne marque pas un seul point de la saison. En 2002, rebelote, avec une 28ème place au classement général. De quoi décourager le pilote charentais dont le début de carrière avait été si flamboyant. Mais en 2003, la roue tourne. Sébastien Charpentier dispute enfin sa seconde saison complète en 600 Supersport aux côtés de l'équipe autrichienne Honda Klaffi, managée par Klaus Klaffenboch. Cette saison 2003 s'achève par une 7ème place au général et par un premier podium en mondial obtenu à Brands Hatch, là où il l'avait emporté en championnat d'Europe en 1997. L'année suivante, Sébastien Charpentier reconduit son contrat avec Honda Klaffi et continue sa progression. Au final de cette saison 2004, le charentais obtient la 4ème place, mais aucune victoire. Il devra se contenter de deux secondes places et de trois troisièmes places. Au terme de la saison 2004, Ronald Ten Kate lui offre la possibilité de courir pour le célèbre team Ten Kate sur une moto d'usine. A cette époque, Ten Kate est l'équipe de référence en mondial Supersport.

Deux titres mondiaux

Sébastien Charpentier2005 est l'année du premier titre mondial de Sébastien Charpentier sur sa Honda CBR 600. Au terme d'une saison éblouissante au cours de laquelle il remporte 6 victoires. En fin de saison, il se blesse et ne peut disputer les dernières courses, ce qui ne l'empêche pas d'être sacré champion du monde. La saison 2006 repart de plus belle pour Sébastien Charpentier, qui a choisi de rester en mondial Supersport avec le team Ten Kate. Il enchaîne les victoires au nombre de quatre en cinq courses. Malheureusement, le charentais se blesse à Brno au cours d'une séance d'essais privés et se fracture le bassin. Il doit déclarer forfait à Misano et ne termine que 11ème de l'épreuve suivante. Pendant ce temps, c'est Kevin Curtain qui mène au classement général provisoire. Tout doit se jouer lors de la dernière manche du championnat qui a lieu à Magny-Cours, en France. Une course que Sébastien Charpentier remporte, tandis que son concurrent pour le titre chute. Il signe là son deuxième titre de Champion du Monde en Superbike.

En 2007, Sébastien Charpentier ambitionne un troisième titre mondial en Supersport. Mais une chute à Donington Park lui occasionne une nouvelle fracture du bassin. Charpentier n'obtient aucun podium et laisse son équipier turc Kenan Sofuoglu remporter le titre. Au terme de la saison 2007, Sébastien Charpentier décide de mettre un terme à sa carrière.

Infidélité à Honda

Sébastien Charpentier au freinage En 2008, Sébastien Charpentier officie au sein du team Ten Kate comme manager de Maxime Berger en championnat du monde 1000 Superstock. Il participe aussi au Bol d'Or sur une Honda CBR 1000 aux côtés de la légende Jean-Michel Bayle et du journaliste Thierry Traccan. Cette expérience lui redonne le goût de l'endurance et en 2009, il termine second des 24 H Motos au guidon de la Honda officielle n°111, avec pour équipiers Matthieu Lagrive et Steve Plater. En 2010, après avoir roulé tout au long de sa carrière sur des Honda, Sébastien Charpentier annonce son retour en championnat du monde Supersport au guidon d'une Triumph Daytona. Une annonce qui surprend tout le paddock mais tourne court, car le Français renonce dès le terme de la première course de la saison, laissant sa place à son compatriote Matthieu Lagrive. Sébastien Charpentier fera une nouvelle tentative de retour à la compétition sur une BMW S 1000 RR, mais renoncera également. La flamme du pilote ne brille plus.

Commentateur télé

Garçon plein de ressources, Sébastien Charpentier s'épanouit après sa carrière de pilote dans le rôle de consultant sportif sur Eurosport, en commentant le championnat du monde de Moto GP. De retour dans le giron Honda, il devient aussi ambassadeur de la marque et participe à de nombreuses épreuves cyclistes. Le vélo est en effet une autre grande passion du charentais. Tout comme la musique, puisque l'homme ne dédaigne pas de passer derrière les platines de mixage.

Fiche d'identité

  • Date de naissance : 26 mars 1973
  • Lieu de naissance : La Rochefoucauld (16)
  • Marque : Honda

Palmarès et résultats

  • 1996 : vainqueur de la Honda CB 500 Cup
  • 1997 : Championnat d'Europe Supersport (victoire à Brands Hatch)
  • 1998 : Championnat du monde Supersport (1 podium, 1 victoire, 13ème du classement final)
  • 1999 : Championnat du monde Supersport (19ème du classement final)
  • 2000 : Championnat du monde Supersport (pas de points), vainqueur des 24 H Motos au Mans
  • 2001 : Championnat du monde Supersport (pas de points)
  • 2002 : Championnat du monde Supersport (28ème du classement final)
  • 2003 : Championnat du monde Supersport (1 podium, 7ème du classement final)
  • 2004 : Championnat du monde Supersport (1 pôle, 7 podiums, 4ème du classement final)
  • 2005 : Championnat du monde Supersport (10 pôles, 9 podiums, 6 victoires, 1er du championnat du monde)
  • 2006 : Championnat du monde Supersport (4 pôles, 4 podiums, 3 victoires, 1er du championnat du monde)
  • 2008 : 16ème du Bol d'Or
  • 2009 : 2ème des 24 H Motos

Plus d'infos sur Sébastien Charpentier