english

Essai moto Yamaha MT-03

La face sombre de l'A2

Qui se souvient de la première Yamaha MT-03 du nom en 2006 ? Du début des MT mais sous la bannière du Master of Torque sans aucun rapport avec le Dark Side of Japan lancé en 2013. La MT-01 cubait 1700 cm3, la MT-03, 660 cm3. Aujourd’hui tout est plus clair depuis la MT-125 jusqu’à la MT-10 de 1.000 cm3 en passant par cette MT-03 de 321 cm3. Le nombre identifié la cylindrée. Et le design Dark Side of Japan est aussi passé par là, avec une plus grande homogénéité globale, surtout pour les deux derniers rejetons de la famille MT-125 et MT-03, quasi calqués l’un sur l’autre et les deux issus des sportives R de la gamme. Alors que donne cette nouvelle MT-03 notamment face à la concurrence des 300 cm3 pour les permis A2 ? Essai sur les petites routes autour de Malaga, Espagne.

Roadster Yamaha MT-03
Roadster Yamaha MT-03

Découverte

Avec le tout full LED, la MT-03 avait pris un coup de vieux. Le nouveau millésime corrige le tir et va plus loin avec un look similaire à celui de la MT-125 et cette double optique avant surmontant le plein phare. Un éclairage à LED que l’on retrouve à l’arrière mais aussi au niveau des clignotants, bien plus réussis que sur la version 125 et que l’on dirait ici issus d’un préparateur. La face avant est vraiment réussie et inciterait presque à elle seule à aller tourner la poignée.

Double optique à LED
Double optique à LED

Et malgré un réservoir de même contenance, il y a eu un gros travail sur les flancs avec l'ajout de prises d'air particulièrement esthétiques sur les flancs, qui confirment l'aspect râblé global de la machine.

On retrouve sous le plumage, le même moteur que le millésime 2016 avec ce bicylindre, 4 temps à refroidissement liquide, distribution par double arbre à cames en tête, quatre soupapes de 321 cm3 délivrant 42 cv à 10.750 tours/minute pour un couple raisonnable de 29,6 Nm à 9.000 tours/minute, assez haut dans les tours donc. Par contre, les parties internes du moteur ont été améliorées avec des bielles cémentées, des pistons forgés ou encore des cylindres en aluminium DiASil.

Bicylindre, 4 temps, refroidissement liquide, distribution par double arbre à cames en tête, quatre soupapes
Bicylindre, 4 temps, refroidissement liquide, distribution par double arbre à cames en tête, quatre soupapes

Mais ce sont les suspensions qui ont évolué avec une nouvelle fourche avant désormais inversée de 37 mm et un nouveau ressort à l'arrière avec des nouveaux réglages en précharge et en compression.

Et comme pour la 125, le roadster a été raccourci avec une position de conduite plus droite, grâce à un guidon relevé de 39 mm, plus en arrière et 19 mm plus près du pilote.

2.090 mm de longueur
2.090 mm de longueur

La finition est au rendez-vous, jusqu'au té supérieur en aluminium coulé, si ce n'est cette bizarre pédale de frein, moins bien finie que celle de la MT-125.

En selle

780 mm ! Voilà une bonne hauteur de selle, idéale pour les débutants, autorisant un accès facilité à tous les gabarits. Elle est même plus basse que la MT-125 qui culmine à 810 mm ! Résultat, le pilote d’1,70 met parfaitement les deux pieds à plat à terre et c’est assez rare pour le signaler. Les grands gabarits auront cependant toute la place nécessaire pour placer leurs jambes dans l’échancrure du réservoir idéale et permettant de bien serrer le réservoir. La selle est même plus ergonomique que la version 125, rendant l’assise idéale et vraiment agréable. Le guidon tombe bien sous les mains pour une position générale droite et naturelle.

Toujours disponible
Toujours disponible

Sous les yeux, on retrouve quasiment le même compteur que la MT-125, entièrement LCD (adieu l’ancien compteur en partie analogique) avec toutes les informations nécessaires : totalisateur, double trip partiel, conso moyenne et instantanée, jauge à essence, rapport engagé, vitesse et compte-tours mais ici aux couleurs inversées par rapport à la 125, sur fond clair donc. Il y a un warning à droite, contrairement à la 125.

Tableau de bord à LED
Tableau de bord à LED

Et la rétrovision apportée par les rétroviseurs se révèle bonne à l'instar de la MT-125.

En ville

Position de conduite agréable, faible rayon de braquage, moteur disponible partout, la MT-03 affiche immédiatement ses prétentions de machine facile de prise en main pour les débutants. On se surprend même à essayer le sixième rapport à 30 km/h à 2.000 tr/mn. La MT-03 accepte tout avec docilité, aidée par une boite douce, mais douce. En fait, les vitesses passent quasiment toutes seules, à la volée et sans effort. Du coup, on oublie la boite sans se soucier du rapport engagé, tout absorbé par la file de voitures qui arrive et au milieu de laquelle on passe également sans effort. On se croirait presque au guidon d’une 125 s’il n’y avait le peps pétillant du bicylindre qui commence à réagir à partir de 3.000 tr/min et dont on sent le couple à partir de 4.000 tr/min.

745 mm de largeur
745 mm de largeur

Autoroute

42 chevaux, c’est moins qu’un TMax, mais à peine (47.6 cv) face aux 560 cm3 et coûte deux fois plus cher. Et ça suffit largement pour perdre son permis, puisqu’on peut accrocher un bon 160 km/h à fond de cinq et un bon 175 km/h à fond de six. Mais on reste sur une machine légère de 168 kilos, un poids plume renforcé par une prise au vent non négligeable, qui vous incitera à confirmer que la vitesse c’est mal, même en Allemagne.

160 km/h à fond de 5... 178 km/h en 6
160 km/h à fond de 5... 178 km/h en 6

Et comme tout bon roadster, la protection est inexistante et vous fera préférer les vitesses réglementaires avec un petit 130 km/h de croisière ou le bicylindre ronronnera tranquillement à 8.500 tr/min, soit à 4.000 tr/mn de la zone rouge et du retrait de permis.

Un petit roadster accessible A2
Un petit roadster accessible A2

Sur départementale

Un roadster est toujours plus adapté pour les départementales, surtout un roadster mini-size comme la MT-03 et qui peut enrouler tranquillement à 90km/h sur le dernier rapport à la moitié de son régime moteur maximal. On peut même enrouler plus tranquillement, le bicylindre acceptant les 50 km/h sans cogner sur le dernier rapport.

42 cv à 10.750 tours/minute
42 cv à 10.750 tours/minute

Freinage

Le frein arrière est quasi absent et le frein absent offre juste ce qu'il faut mais avec une bonne progressivité et maîtrise, malgré le simple disque de 298 mm. En fait, c'est ce freinage qu'il aurait fallu sur la MT-125. Les débutants y trouveront leur compte, sans surprise particulière.

Simple disque de frein de 298 mm de diamètre. Etrier à doubles pistons. ABS
Simple disque de frein de 298 mm de diamètre. Etrier à doubles pistons. ABS

Consommation

On se souvient d'une consommation de 4.4 litres sur le dernier essai de la MT-03 et on est descendu à 3.9 litres cette fois-ci, malgré un rythme soutenu sur les petites routes viroleuses autour de Malaga en Espagne. Comme on a toujours un réservoir de 14 litres, cela veut dire que l'on peut dépasser allègrement les 300 kilomètres et c'est bien.

Réservoir de 14 litres
Réservoir de 14 litres

Pratique

Comme sur la MT-125, il n'y a aucune place sous la selle.

Coloris Ice fluo (gris), Icon Blue (bleu) et Midnight Black (noir)
Coloris Ice fluo (gris), Icon Blue (bleu) et Midnight Black (noir)

Révisions

La première révision se fait à 1000 km, puis à 5.000, 10.000. Mais les 5.000 intermédiaires ce sont surtout des contrôles généraux.

Essai vidéo de la MT-03

Conclusion

5.499 euros ! Seulement ? Oui, surtout par rapport à la 125 qui est tout juste 500 euros moins chère, mais au même niveau de prix qu'une CB300R (100 euros de mois) ou une Z400 (100 euros de plus), mais bien moins chère qu'une KTM 390 Duke. Ce n'est pas le prix qui va vous faire choisir ici, mais le look, tellement différent d'une marque à l'autre. Ce qui est sûr, c'est qu'avec la MT-03, on a une vraie machine facile de prise en mains, homogène, légère, joueuse qui peut donner du plaisir à tous les étages, avec largement de quoi aller s'amuser sur les petites routes, sans prendre un crédit sur 5 ans et pourtant suffisamment pour perdre son permis.

Points forts

  • moteur
  • facilité de prise en main

Points faibles

  • freinage

La fiche technique de la Yamaha MT-03

Conditions d’essais

  • Itinéraire: petites routes variées + autoroutes interurbaines avec un peu de ville
  • Kilométrage de la moto : 300 km

Equipement essayeur

  • Casque Shoei GT-Air II
  • Blouson Tucano Urbano Urbis 5G
  • Jean Alpinestars Oscar
  • Bottes Forma Elite WP

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre moto Yamaha MT-03? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance moto Yamaha MT-03 en 2mn avec Axa 2 Roues

Commentaires

John Fistine

C'est le prix de la 125 qui est honteux...

04-12-2019 11:55 
eriko

Espérons qu'elle se vendra mieux que la précédente car pour ma part je les ai toujours acquises bien moins cheres que le prix catalogue.j'en suis a ma deuxieme
Juin 2019 après une première en septembre 2016 et pour moi c'est le meilleur rapport qualité prix du marché.
Le seul point qui meritait d'être amélioré c.est le frein AV.

04-12-2019 13:21 
eriko

Rectif:contrairement à ce que vous écrivez le moteur n'a pas évolué avec
Cette dernière version: bielles cémentées
Pistons forgés...étaient la dotation
Initiale en 2016.

04-12-2019 20:13 
eriko

Rectif concernant la revision des 5000km:sur les modèles 2016 il fallait passer par la case tampon.Sur le même modèle en 2019 les interventions non repérées par un axterix (vidange tous les 5000km) peuvent être effectuées par l'utilisateur.

26-03-2020 06:58 
pameton

"Les grands gabarits auront cependant toute la place nécessaire pour placer leurs jambes dans l’échancrure du réservoir idéale et permettant de bien serrer le réservoir."

alors non.. pas du tout..

je fais 1m86 et mes jambes se retrouvent a taper contre le reservoir juste sous lechancrure, a chaque descente de vitesse ou dappuie sur le frein arriere, mes genous remontent legerement et se retrouvent pousses vers lexterieur par le reservoir..

a fuir pour les grands

07-08-2020 11:56 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Pirelli