Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai scooter Kymco XCiting S 400i

Un rapport qualité / prix / équipement assez imbattable pour ce nouveau Kymco

Monocylindre, 399 cm3, 35,35 ch à 7500 tr/mn, 37,7 Nm à 6050 tr/mn, 189 kilos à sec, 5999 € (prix de lancement)

C'est très indiscret, mais on sait ce qu'il y a au mur de la chambre des designers de chez Kymco. Non pas des posters de meuf à poil (encore que !), mais des photos du Yamaha T-Max, c'est sûr ! En même temps, c'est normal, c'est la référence : mais comment ne pas penser au phénomène nippon quand on voit cette belle peinture bleu matte, cette face avant acérée, ces feux à LEDs. Une chose est sûre : le Kymco XCiting S 400i présente bien et beaucoup mieux que la génération précédente. Et c'est un atout de taille sur ce marché, très concurrentiel.

On peut d'ailleurs se demander si l'on n'est pas en présence ici d'un des meilleurs coups du monde du scooter : surtout si l'on considère qu'un 400 rend déjà bien des services et qu'un gros "maxi-scooter" ne s'impose pas toujours, encore plus quand on regarde le tarif. Là où un Yamaha Xmax 400 vaut 6999 euros, un BMW C400X 6950 euros (mais demande un paquet d'options pour être réellement attractif) et là où Suzuki s'envole avec son Burgman 400 vendu 7999 euros (sic), Kymco la joue placé avec ce XCiting S 400i à 5999 euros ! Certes, il s'agit d'un prix de lancement, qui passera à 6299 euros après le 31 octobre 2018. Mais l'argument fait mouche, surtout quand on fait le point sur le contenu. Pour cela, lisez donc les onze paragraphes qui suivent !

Essai du Kymco XCiting S 400i

Découverte

On l'a dit : il a le look, coco. Face avant acérée, peinture matte de belle facture (blanc, noir ou le bleu de ce modèle d'essai sont les trois coloris disponibles), feux à LEDs à l'avant et à l'arrière avec une signature visuelle de jour, le XCiting S 400i ne rate pas sa cible.

Phare avant du Kymco XCiting S 400i

Ce n'est pas tout : on découvre plein de boutons sur les commodos, pour la gestion de l'ordinateur de bord et du contenu du compteur central, à affichage digital et couleur. C'est que le XCiting S 400i est moderne : il permet en effet, en chargeant l'application Noodoe sur son smartphone, de l'appairer ensuite avec le scooter et d'avoir ainsi un GPS, un affichage personnalisable du compteur, la météo, ainsi qu'à l'arrêt seulement, des infos sur ses appels, messages et SMS en absence. Bien entendu, le tableau de bord est nouveau et lisible même en plein soleil (ce n'était pas le cas sur le AK 550 et Kymco a entendu ces critiques).

Accélérateur du Kymco XCiting S 400i

Les boutons au commodo ne commandent cependant pas la bulle, car elle n'est pas électrique, mais manuelle : toutefois la manipulation est aisée et l'amplitude de hauteur, sur une quinzaine de centimètres, permet d'assurer une bonne protection en position haute.

En selle

La selle est perchée à 810 mm mais elle n'est pas trop large ; ainsi, un certain éventail de gabarits peuvent donc se trouver à l'aise au guidon. Il en va de même pour le "plancher" du scooter, pas trop large, qui permet bien de poser les pieds à plat par terre sans avoir des hanches de cowboy. Ensuite, on apprécie les leviers réglables sur quatre positions via une grosse molette. Il faut un peu de temps au début pour paramétrer l'écran central, mais ensuite les automatismes viennent et une fois en route, on ne peut que louer l'ergonomie claire et évidente du GPS, qui va à l'essentiel ; à l'arrêt, on peut faire défiler d'autres écrans qui montrent une vision globale du parcours restant à effectuer, ou quelques indications sur le temps de roulage restant et la météo à l'arrivée. Pas mal, non ?

Compteur du Kymco XCiting S 400i

Aspects pratiques

Deux vide-poches sont situés sur le tablier ; ils sont actionnés électriquement, quand le contact est mis. Celui de gauche dispose d'une prise USB, qui charge le téléphone et plus moderne que la prise 12V que l'on trouve chez certains concurrents. La selle s'ouvre d'une pression sur un bouton au commodo gauche, mais là, déception : seule sa partie avant se découvre et n'espérez pas entrer un casque intégral. Seul un casquounet (un petit casque, donc, probablement jet), y tiendra et encore. Là, c'est clairement un point négatif pour ce Kymco... quand certains scooters 125 comme le Forza permettent d'en loger deux.

Coffre du Kymco XCiting S 400i

Par contre, on mentionnera que le béquillage sur la centrale est d'une simplicité enfantine : posez la béquille au sol et l'engin se pose dessus, sans aucun effort. Voici un élément qui va simplifier la vie des corpulences chétives et des timides à la salle de sport. Le frein de parking s'actionne facilement par une gâchette placée au gauche du guidon.

Rangements du Kymco XCiting S 400i

Moteur et transmission

Le moteur a peu évolué par rapport à la précédente version de l'XCiting 400. Il développe 35,35 ch et 37,7 Nm de couple. Ce qu'il faut retenir, en fait, c'est son bel agrément. Plutôt discret, ne vibrant pas, n'ayant pas ce désagréable effet "gromono" de certains concurrents, il se révèle souple et vif à la fois, offre de belles accélérations et des reprises soutenues, tandis que la douceur de la transmission et la belle finesse de la réponse à la poignée de gaz sont à citer en exemple. Bref, sur ce point, l'XCiting S 400i est une réussite.

En ville

Le poids (189 kilos à sec) se fait vite oublier et le gabarit reste suffisamment compact pour ne jamais avoir le sentiment de subir l'engin, même quand on doit tracer sa voie dans la jungle de la Porte Maillot, par exemple. Ensuite, entre le moteur efficace, le bel équilibre et le très bon rayon de braquage, c'est le nirvana. Que demander de plus : des rétroviseurs qui rétrovisent ? Ils le font et bien. Un espace pour coller un antivol : sous la selle, ça le fera...

Essai du Kymco XCiting S 400i en ville

Sur autoroute et grandes routes

Là où c'est autorisé, le Kymco XCiting S 400i peut dépasser les 150 km/h au compteur : ne le faites jamais, c'est interdit et terriblement dangereux. Enfin, dangereux, ça dépend : car la stabilité de l'engin est sans faute, la bulle haute dévie le vent et on pourrait traverser l'Allemagne (ou enquiller la ligne droite du Mistral au Paul Ricard) sans se lasser. On retiendra donc que ce XCiting S 400i dévoile une belle polyvalence et que son moteur lui autorise des escapades loin des centres-villes surchargés.

Essai dynamique du Kymco XCiting S 400i

Sur départementales

La tenue de route est bonne, avec un train avant précis et pour autant que nous ayons pu en juger sur le sec, le grip des pneus Maxxis est plutôt satisfaisant. Du coup, les excellentes relances du moteur aux vitesses généralement pratiquées sur le réseau secondaire confirment une fois de plus les belles dispositions et la polyvalence de ce scooter. Osons même une affirmation qui nous fait risquer le bûcher des amateurs de motos sportives : on peut prendre du plaisir avec ce genre d'engin sur petites routes sinueuses !

Essai du Kymco XCiting S 400i sur route

Partie-cycle

Le XCiting S 400i dispose d'un moteur oscillant et pas intégré dans le cadre. Néanmoins, ce cadre a été renforcé et la stabilité ne pose pas de problèmes : les scooters qui se dandinent en grande courbe autour de leur colonne de direction telle une guirlande enroulée sur son sapin de Noël, c'est du passé. Ensuite, la fourche est renforcée avec un double té. Les pneumatiques sont de bonne dimension, avec du 120/70 x 15 à l'avant et du 150/70 x 14 à l'arrière.

Essai du Kymco XCiting S 400i en ville

Freins

Pas de problème, il freine fort ce XCiting S 400i : double disque à l'avant, étriers radiaux et ABS Bosch 9.1 qui contrôle tout cela. Du coup, le système est dosable, l'ABS est assez transparent (on n'a pas la tremblante du levier sur les freinages appuyés). Bref, c'est efficace et sécurisant.

Frein avant du Kymco XCiting S 400i

Confort et duo

Nombre de scooters s'y connaissent pour vous briser les vertèbres et par le passé, quelques productions de chez Kymco ont même fait du zèle ! Ici, on ne peut pas parler de pullman, mais les amortisseurs arrière font correctement leur boulot sur les petites irrégularités (et même sur les places pavées), seules les grosses saignées sont durement ressenties dans le fondement. La selle paraît assez confortable, à confirmer lors d'un plus long trajet effectué d'une traite. Le passager, de son côté, dispose de belles poignées de maintien, ainsi que de repose-pieds rétractables qui ne sont pas positionnés trop haut.

Selle du Kymco XCiting S 400i

Consommation / autonomie

Nous n'avons pas pu tester la consommation sur cet essai, mais avec 12,5 litres dans le réservoir et une large jauge à essence, la panne sèche ne devrait pas arriver tout de suite !

Essai du Kymco XCiting S 400i

Conclusion

Comment ne pas succomber devant une telle somme de qualités : il présente bien. Il roule bien. Il offre un package complet et un niveau de prestations qui sont largement suffisants pour un quotidien, entre la protection de la bulle haute, la tenue de route saine, la belle maniabilité et l'agrément moteur / transmission de haut niveau. Ce Kymco en rajoute une louche avec son prix intéressant et sa technologie moderne, parmi laquelle le fait d'avoir un GPS clair et lisible, intégré au tableau de bord (et qui vous balance même les indications dans le casque si vous avez une oreillette Bluetooth) n'est pas un mince argument pour le commuter qui doit se rendre à des rendez-vous. Il ne pêche réellement que par une contenance de coffre qui pourra se révéler insuffisante, ne serait-ce que pour sortir en ville sans s'encombrer d'un casque à la main.

Essai du Kymco XCiting S 400i dans la circulation urbaine

Points forts

  • Look et qualité de présentation
  • Moteur agréable
  • Tenue de route
  • Equipement
  • Confort correct
  • Modernité / connectivité
  • Rapport prix / prestations assez imbattable

Points faibles

  • Coffre à la contenance vraiment limitée
  • Ordinateur de bord pauvre en fonctions
  • Compteur (analogique, à gauche) peu lisible
  • Attention aux pneus sur les bandes blanches

La fiche technique du Kymco Xciting S 400i

Conditions d’essais

  • Itinéraire : une semaine d'essai dans et autour de Paris
  • Kilométrage de la moto : 20 km
  • Problème rencontré : un poc sur la peinture du casque, en essayant de le faire rentrer sous la selle

La concurrence : BMW C400X, Suzuki Burgman 400, Yamaha Xmax 400,

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Kymco XCiting S 400i? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Kymco XCiting S 400i en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

l'haricot

Un scooter sans coffre, ou quasi... A quand le side pour un tout seul?

Il est bien chouette cet engin. Le coup du gps est un énorme plus. Faut vraiment avoir un problème quelque part pour rallonger pour un tmax

09-09-2018 09:32 
Phil G

Tout à fait d'accord avec vous : la quasi absence de coffre, c'est vraiment nul. Et encore plus dommageable que pour le reste, ce XCiting S400i cartonne dans tous les autres domaines !
Merci de nous suivre,
Philippe

09-09-2018 16:24 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki