Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Les Zhumeurs : Indian

Que représente cette marque à vos yeux ?

Que représente pour vous la marque à la tête d'indien ?

Les Z'humeurs
  • David

    David, Rédac'

    J'ai découvert Indian dans les livres puis au cinéma. Mais je n'ai jamais d'opinion avant d'avoir essayé. Donc, pour rattraper le temps, il ne fallait pas faire moins que 8.000 km aux Etats-Unis pour s'en faire une idée. J'ai adoré, aussi bien la Chieftain que la Roadmaster tant au niveau conduite que personnalité ou encore facilité de conduite.

  • Grégoire

    Grégoire, Chroniqueur

    Faire revenir un nom d'entre les épaves me laisse toujours dubitatif. Une entourloupe marketing ? La bonne grosse ficelle pour essayer de nous faire croire qu'il y a le moindre rapport entre les Indian d'aujourd'hui et les autres ? Mais il est vrai que la Scout a bien embrayé sur les traces de son illustre prédécessrice. Ceci dit, tant qu'ils ne touchent pas à Koehler-Escoffier.

  • Hervé

    Hervé, Reporter

    Ce fut la première manufacture de motocyclettes américaines. Pour moi les Indian furent élevées au rang de moto d'exception uniquement par ce brave Burt Munro... Indian aujourd'hui ? C'est comme une Harley... peut être en mieux. J'aime bien la Scout, elle semble la plus abordable à tous les sens du terme.

  • Jean-François

    Jean-François, Doc' Méca

    Indian ce sont de belles machines, qui derrière un design ancien sont modernes, du moins beaucoup plus modernes que les Harley. Re-née de ses cendres, la marque s'est réinventée une belle histoire et surfe sur le passé, mais avec des technologies du présent. Les gros moteurs sont magnifiques. Ces motos là ont une vraie gueule. Je ne suis pas très custom, mais ça me plait. Au fait vous souvenez-vous des Kawasaki Drifter très inspirées des anciennes Indian justement ? Elles avaient fait "flop"...

  • Philippe

    Philippe, Journaliste

    Un joli come-back avec, surtout, des machines d'excellente qualité. Les Indian prouvent que l'on peut être classique et moderne à la fois et le démontrent avec l'interface tactile de leurs toutes dernières Roadmaster même si, en ce qui me concerne, une Chief "de base" blanche, avec la roue arrière carénée, suffirait à mon bonheur. Car quand il est (un tout petit peu) libéré à l'échappement, le gros V2 de 1811 cm3 possède une bien belle personnalité, souple, rond, assez vif, avec des intonations grasses et profondes à la fois, qui participent au bonheur de cruiser sur cette belle machine.

  • Sandrine

    Sandrine, Journaliste

    J'ai découvert en vrai Indian en essayant la Scout lors de l'essai presse aux Etats-Unis. On eu du soleil mais aussi de la pluie et rien n'a pu m'enlever la banane que j'ai gardée un bon bout de temps encore après avoir rendu le guidon.

Plus d'humeurs