english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Royal Moto France sous procédure de sauvegarde

Une procédure de sauvegarde qui permet au groupe de suspendre le paiement de ses dettes

Un plan de relance basé sur la marque Quadro et des scooters à 3 roues 3D

Le groupe Royal Accessoires Sport valide son projet de relanceLe groupe de Royal Moto France, Royal Accessoires Sport qui comprend également Royal Vélo Sport, vient de faire appel à la procédure de sauvegarde.

Cette procédure apparentée à l'article 11 aux Etats-Unis permet aux entreprises en difficulté de suspendre le paiement de leurs dettes. Elle a été introduite en droit français par la loi 2005-845 du 26 juillet 2005 afin d'éviter le redressement judiciaire et les liquidations, à condition que le projet de la société soit viable.

RMF, qui n’était pas en cessation de paiement, est ainsi désormais sous la protection du tribunal de commerce de l’Aube, département où le groupe est basé à seulement quelques kilomètres de Troyes.

Demande auprès de la justice pour être placé en sauvegarde

Alain Bourdoncle assisté dans cette démarche par son cabinet conseil a souhaité protéger son groupe d’éventuelles difficultés économiques dans un climat socio-économique global délicat, y compris dans le secteur du deux roues où la société Royal Moto France est présente au travers de la distribution de véhicules (Husqvarna et Quadro) et d’équipements premium.

Acceptation du dossier présenté

Le projet qu’a constitué et présenté Alain Bourdoncle pour la préservation de son groupe et la relance de celui-ci est basé autour du développement de la marque Quadro et des scooters à trois roues 3D commercialisés depuis un an, mais surtout par l’attrait et le potentiel de la prochaine génération à quatre roues commercialisée dès 2013.

Suite à l’acceptation du dossier présenté, reconnu réel et réalisable, le groupe Royal Accessoires Sport va pouvoir se concentrer sur son projet et son redéploiement commercial sans avoir à craindre la menace à moyen terme d’une procédure de redressement judiciaire. Durant cette période de sauvegarde, l’équipe dirigeante sera épaulée par deux administrateurs judiciaires, Nicolas Deshayes et Philippe Contant, ce dernier connaît parfaitement le groupe pour avoir suivi le rachat du groupe par Alain Bourdoncle en 2010.

Plus d'infos sur Royal Moto France

Commentaires

Le Modérateur

Contexte vraiment difficile...

04-10-2012 19:22 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous