Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Ouverture d'un second Concept Store Royal Enfield en France

Entre stratégie locale et implantation globale

Un espace de vente haut de gamme pour les passionnés de la marque indienne

Ouverture d'un second Concept Store Royal Enfield en FranceCerizay : 5.000 habitants, dans les Deux-Sèvres (79). Cette charmante petite bourgade à la lisière du marais poitevin vient d'accueillir un Concept Store Royal Enfield, le second en France après celui de Levallois-Perret.

Les Concept Store, ce sont des espaces entièrement dédiés à la marque indienne en pleine expansion (souvenez-vous qu'ils faisaient 30 000 motos par an il y a 12 ans et que maintenant, ils en font 30 000 tous les 15 jours !). Si ce sont les grandes villes qui sont privilégiées dans la stratégie d'ouverture des Concept Store, l'ouverture à Cerizay s'explique par l'implication sans relâche de Bernard Bourrasseau, le concessionnaire local, dans le développement de la marque. Le Repaire était présent à cette inauguration et vous livre quelques éléments d'explication.

Bernard, que représente l'ouverture de ce Concept Store pour vous ?

C'est l'aboutissement de quelque chose en lequel je crois profondément. Je suis impliqué auprès de la marque depuis 2006, à une époque où ce n'était pas facile, mais comme j'aime les motos anciennes, je traitais ces machines neuves avec les mêmes attentions et ça fonctionnait ; j'ai même un modèle Diesel avec lequel je roule beaucoup. Depuis 2008 et les EFI, cela n'a plus rien à voir et les ventes ont décollé. Pour moi, Royal Enfield, c'est le partage. On fait des sorties régulières avec des clients, qui sont pour la plupart des amis. Tous les trois mois je vais en Inde et j'en emmène aussi découvrir ce pays au guidon des Royal Enfield. C'est une marque extrêmement dynamique. Quand j'ai vu le Concept du Store, je trouvais qu'ils laissaient trop de place aux canapés, aux tables basses. Je ne vends pas de la déco, mais des motos. J'aime bien quand il y a plein de motos dans le magasin. Puis je les ai laissé faire et en fait, ils ont raison. Ca fait un espace de convivialité, les gens viennent, sont confortablement installés, ils passent du temps à regarder les motos et à discuter. Ce magasin devient un point de rencontre !

Bernard Bourrasseau inaugure son Concept Store à Cerizay

La déco est aux normes Enfield avec cette Continental GT démontée

Ca vaut tous les catalogues en papier

Il y a même un temple dans le magasin !

Un temple indien est présent dans le Store

Oui, on a voulu que ce Concept Store soit un morceau d'Inde délocalisé ici, dans les Deux-Sèvres. En Inde, cette machine est un mythe et on ne peut pas dissocier l'Inde de la spiritualité. Il était donc évident d'avoir ce temple ici, dans le magasin !

Espérons que cela vous porte bonheur. Il y avait aussi l'Himalayan à cette inauguration. On va l'avoir bientôt ?

Je l'espère, car c'est une machine simple, mais très bien suspendue, très confortable. Elle a un beau potentiel ici. Mais Emmanuel Charveron, le directeur marketing Europe de Royal Enfield vous en dira plus sur la marque.

Emmanuel, on va voir le bicylindre à Milan ?

Emmanuel Charveron, directeur commercial Europe

Absolument. Concernant l'Himalayan, rappelons qu'il s'agit d'une machine conçue en Inde pour le marché local et que devant l'insistance des importateurs européens, nous avons finalement décidé, alors que ce n'était pas prévu au départ, de l'importer en Europe. Cela prend un peu plus de temps que prévu, mais elle devrait être là début 2018. Mais avant, vous aurez découvert le bicylindre au Salon EICMA de Milan et il s'agit d'une machine qui elle, a été conçue et développée par notre centre de R&D basé en Angleterre.

Et elle sera sur le marché quand ?

Vous savez, qu'elle soit sur le marché en mars ou en avril 2018, ce n'est pas le plus important. Ou même en juin. Ce que je peux vous dire, c'est qu'elle sera prête pour la saison 2018. Mais ce qui compte le plus à mes yeux, c'est la mémoire de John William Smith. John William Smith, savez-vous, était un développeur dans l'usine historique de Royal Enfield. Il a perdu sa femme d'une longue maladie en 1960 et pour surmonter son chagrin, il s'est dévoué corps et âme dans le développement de ce qui est devenu la Royal Enfield Interceptor, cette 750 qui a été lancée en 1962 et qui a été l'une des machines les plus performantes et emblématiques de notre marque. Il en a peaufiné tous les réglages, il a testé des dizaines de réglages de carburation afin de sélectionner celui qui correspondait le mieux à l'esprit de cette machine. Nous voulons que cette prochaine moto bicylindre, il puisse en être fier !

Que sera Royal Enfield en 2020 ?

En France, nous avons environ 95 revendeurs et ce chiffre devrait rester stable. Par contre, nous aurons plus de Concept Store, notamment dans les grandes villes. Toulouse et Rennes sont déjà dans les tuyaux, on devrait être à 8 Concept Store à fin 2018. Et le plan produit est ambitieux, le twin n'en est que la première pierre, vous verrez que la suite vous surprendra. Ainsi, alors que nous sommes à environ 1000 motos par an en France en ce moment, d'ici trois ans, nous espérons être à plus de 2000 machines. Quand vous les essayez, vous voyez qu'elles collent parfaitement à l'air du temps. La plus vieille marque de motos du monde est aussi la plus dynamique en ce moment !

Plus d'infos sur Royal Enfield