Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Les 80 km/h votés plus vite que prévu

Le comité interministériel avancé d'une semaine

Edouard Philippe favorable à l'abaissement des limitations

Les 80 km/h votés plus vite que prévuLe gouvernement a décidé d'avancer d'une semaine le comité interministériel qui statuera sur la décision de limiter la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, selon le site Les Échos, sachant que la réunion, présidée par Édouard Philippe, devait à l'origine se tenir le 18 janvier. Le Premier ministre s'est déclaré publiquement favorable à cette mesure en décembre, estimant que la vitesse reste "un facteur extrêmement aggravant du nombre et de la gravité des accidents de la route".

L'adoption de la nouvelle limitation ne semble plus qu'une formalité pour le gouvernement. Christophe Castaner, chef du parti La République en Marche et secrétaire d'État chargé des relations avec le parlement estime que cette mesure relève du bon sens, allant même jusqu'à affirmer que cette décision permettrait de diminuer de "50% les accidents et d’éviter un mort et dix blessés chaque jour".

En face, les associations de défense des usagers de la route n'ont pas tardé à pointer du doigt cette décision. L'association 40 Millions d'automobilistes a ainsi lancé un site web et une pétition contre la limitation à 80km/h sur les routes secondaires à deux voies. Plus embarrassant pour le gouvernement, Barbara Bessot-Ballot, députée de Haute-Saône dans la majorité, s'est déclarée défavorable à cette mesure, en raison d'une absence de publications sur les résultats de l'expérimentation, menée en Bourgogne.

Quoi qu'il en soit, le gouvernement et le CISR ont déjà préparé l'argumentaire transmis aux préfets au moment d'appliquer la limitation sur nos routes, soit dans environ 6 mois. Autant dire, que l'on peut supposer que le CISR ne fera qu'entériner un vote en fait déjà effectué.

Plus d'infos sur la limitation à 80km/h

Commentaires

Flakes

Youpi.

Et pendant ce temps 600 000 gens sans permis sur les routes en France

04-01-2018 12:49 
BIG83

Salut
On va envoyer Gandalf dans l'hémicycle
[www.youtube.com]
dingue

04-01-2018 12:56 
Godzilla

question

Ah ouais...

Fabuleux. Juste fabuleux.

04-01-2018 13:58 
Bee Loo

"Aggravant la gravité", il est fort notre premier sinistre ! Qui s'est fait prendre à 150, parait-il ...

04-01-2018 14:12 
LG13

A l'image de toute la politique mondiale du moment.
"On décide et puis le peuple s'organisera pour suivre ce qu'on dit !"

Aucune analyse factuelle de publiée. Alors oui la vitesse est un facteur aggravant mais est-elle la cause principale des accidents ?

Quand je vois les VLOG moto avec des gars qui roulent en sens inverse en faisant des wheeling, quand je suis suivi par une voiture à moins de 3 mètres alors que nous roulons entre 30 et 50km/h et que le vent souffle à 80km/h,...

C'est la vitesse la cause de l'accident potentiel ?

04-01-2018 14:41 
cajo

... et dire qu'on nous présente cette façon de faire de la politique comme résolument moderne et innovante gnarf au bord des larmes

Les saigneurs décident et les marcheurs obéissent comme des merdeux. La com fait l'reste ...

Affligeant gerbe

04-01-2018 17:02 
Loup Garou rms

bon, une petite erreur dans l'article, dans le titre...
la décision n'est pas votée, elle est prise par le 1er sinistre après consultation du CNSR et publiée par décret.

Sauf que le CNSR ne devrait se réunir qu'en mars ou avril, voire pas du tout...

Les conclusions des expérimentations ads routes a 80 km/h ne sont pas publiées tout simplement parce qu'il n'y a eu aucun suivi.

pour ce que l'on en sait, des observations des antennes croisées avec les chiffre d'accidentalité de la préfecture (en particulier un gros taf des copains de l'Yonne)les résultats sont sensiblement les mêmes a 80 ou a 90.
Mêmes courbes d'accidentalité saisonnières.

sauf, ben vi, il y à une évolution, les radars sur les tronçons a 80 km/h flashent beaucoup plus....
Devant la manne que cela représente, on comprend mieux notre gouvernement, a la recherche de financements pour compenser les cadeaux fait aux plus aisés.

vala

04-01-2018 17:18 
fift

Citation
LG13

Aucune analyse factuelle de publiée. Alors oui la vitesse est un facteur aggravant mais est-elle la cause principale des accidents ?


L'objectif n'est pas d'identifier la cause principale des accidents, mais de trouver un levier permettant d'en réduire le nombre. Et les deux ne sont pas forcément liés : si je réduis par exemple le nombre total de kilomètres parcourus par les Français, je réduirais forcément le nombre d'accidents. On peut pourtant difficilement dire que parcourir des km en voiture est un facteur d'accident.
C'est pareil avec la vitesse : ça permet de réduire le nb d'accidents. Et c'est plus facile à réduire que le kilométrage total parcouru .


Loup> Je ne crois pas à la "manne financière" : certes pendant la période de transition, le nb de flashs augmente, mais une fois l'habitude prise, ça reviendra au taux normal.

04-01-2018 19:10 
denisdups

Juqu 'ou faudra t il descendre pour que la vitesse ne soit plus un facteur de gravité? Zéro peut être!
Faire respecter et améliorer la signalisation me paraissent des actions plus importantes. A suivre....

04-01-2018 19:43 
Isa

Et quid d’un contrôle continu des compétences ? De la remise en état du réseau secondaire ? Et -aïe- d’un renforcement des contrôles d’alcoolémie, usage de stupéfiants et autres médicaments générant des baisses de vigilance ?

05-01-2018 00:33 
THE DUDE

Et quid d'une société complètement formatée par la peur de tout, qui se fait racketter en permanence sur plein de sujets par des intérêts privés sous prétexte de sécurité, et qui accepte de se plier à tout un tas de règles/contrôles toujours plus scandaleux, allant même jusqu'à justifier ces conneries tellement le lavage de cerveau est permanent ?
Ha c'est déjà le cas ?! question merde...furaxfurax

mouton.png

05-01-2018 09:15 
dante

Citation
fift
Citation
LG13

Aucune analyse factuelle de publiée. Alors oui la vitesse est un facteur aggravant mais est-elle la cause principale des accidents ?


L'objectif n'est pas d'identifier la cause principale des accidents, mais de trouver un levier permettant d'en réduire le nombre. Et les deux ne sont pas forcément liés : si je réduis par exemple le nombre total de kilomètres parcourus par les Français, je réduirais forcément le nombre d'accidents. On peut pourtant difficilement dire que parcourir des km en voiture est un facteur d'accident.
C'est pareil avec la vitesse : ça permet de réduire le nb d'accidents. Et c'est plus facile à réduire que le kilométrage total parcouru .

C'est pourtant la première cause d'accident, la plus intrinsèque au fond, au sens où elle est la plus purement statistique et automatique: plus tu conduis, plus tu t'exposes à un accident de conduite.

C'est certes influencé à la hausse ou à la baisse par plein de paramètres adjacents mais à la base c'est la vraie cause, la mère de toutes les causes: le fait de se déplacer à une vitesse générant potentiellement des dommages en cas de collision avec d'autres objets. (Soit au passage bien bien en dessous des 80 km/H, on est plus proche des 10 si on veut un risque 0 absolu y compris pour les piétons).

Partant de là, le fait de chercher à réduire le km total inutilement parcouru dans un pays donné DEVRAIT être la priorité de gouvernants responsables et soucieux de réduire la pollution, les accidents, l'usure des routes, le temps perdu économiquement parlant etc. ...

Ce qui passe par une dynamique d'aménagement du territoire qui n'obligerait pas quasiment une grande majorité des gens à devoir conduire pour à peu près tous les actes de leur existence, soit l'inverse de ce qui fait par le passé et se fait encore largement actuellement.

On construit des centres commerciaux à l'extérieur des villes, des centres économiques à l'extérieur des villes, on repousse les économiquement défavorisés à l'extérieur des villes, on supprime des lignes de train, etc.

Les accidents sont générés politiquement par des choix politiques, et ensuite on culpabilise et réprime les comportements individuels de gens en leur expliquant que leur voiture pollue trop, qu'ils roulent trop vite, et que grosso modo s'ils avaient un comportement "raisonnable" y aurait plus d'accident et que c'est bien de leur faute si ça arrive.

Bref un bon foutage de gueule classique en politique: "on fait un choix qui contraint les gens tout en leur explique que les effets négatifs sont de leur responsabilité pour éviter qu'ils ne demandent des comptes"


Citation
fift
Loup> Je ne crois pas à la "manne financière" : certes pendant la période de transition, le nb de flashs augmente, mais une fois l'habitude prise, ça reviendra au taux normal.

On a dépassé le milliard de rentrées fiscales, je pense qu'à ce niveau ce n'est plus un problème de croyance.

05-01-2018 10:06 
l'ancien

Fin Décembre pendant quelques kilomètres j'ai mis la voiture à 82 compteur soit 80 réels sur un tronçon très roulant de la RN6...On s'est mis à rigoler tellement ça paraissait lent. Ce jour là la majorité roulait à 105/110. L'été dernier sur la D231 en Seine et Marne un père de famille a mis ses 2 enfants dans la voiture et a foncé volontairement dans un camion; Bilan 3 morts, il s'est suicidé, et çà 80km/h ou pas çà ne changera rien...
Dans un an si le nombre de mort ne diminue pas, on passe à 70 ?

05-01-2018 15:59 
Flakes

C'est un peu le soucis en fait. La vitesse aggrave les lésions, c'est indéniable, tue aussi, mais quand on a des tués sur route c'est pas mal aussi plusieurs facteurs ensembles (type bourré et qui roulait trop vite par exemple, mais aurait-il forcément roulé trop vite si non bourré ?), d'où le fait que ce serait pas mal d'investir aussi dans autre chose que la vitesse...

05-01-2018 16:26 
Freeloops

Moi j'dit qu'a 0 Kilomètre/heures, dans la logique, le nombre d'accident devrais être de zéro, alors pourquoi pas baisser le vitesse réglementaire a zéro klm/h au lieu d'inculquer au gens de mettre leurs foutu cligno dans les rond-point !!!
Bien a vous...

07-01-2018 14:30 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous