english

Un matériau plus résistant que le Kevlar

Une nanoarchitecture en carbone aux fortes capacités d'absorption des chocs

Un matériau plus résistant que le KevlarFibre synthétique mise au point dans les années 60 à partir de fibres d'aramides, le Kevlar fut d'abord développé pour remplacer les câbles en acier dans les pneumatiques puisque plus résistant que ce matériau, mais aussi plus léger. Au fil du temps, le Kevlar s'est étendu à de très nombreux domaines, notamment les gilets pare-balles, mais aussi dans les vêtements de moto pour son excellente résistance à la traction.

L'emblématique fibre pourrait cependant avoir trouvé plus fort qu'elle. Des chercheurs du MIT et de Caltech ont en effet conçu un nouveau matériau à nanoarchitecture affichant des capacités accrues en matière d'absorption des impacts.

Au cours de l'étude menée par Carlos Portela, ce matériau constitué de tétrakaidécaèdres (des polyèdres à 14 faces) en carbone connectés les uns aux autres a été "bombardé" par de mini projectiles propulsés à 1.100 m/s (3.960 km/h). Les résultats se sont montrés impressionnants puisque la structure très dense a permis d'absorber chaque impact sans se casser, mais en se déformant simplement. En matière d'absorption des chocs, le matériau se montre 100 % plus efficace que l'acier et 70% plus efficace que le Kevlar.

L'étude va maintenant se poursuivre en exploitant les propriétés d'autres nanomatériaux sur ces mêmes tests.

À terme, ces structures très complexes pourraient ainsi venir trouver place dans des domaines ou l'absorption des chocs est importante, donc pas vraiment pour supplanter le pouvoir anti-abrasif du Kevlar tel qu'il est aujourd'hui utilisé dans les équipements motos. Sa flexibilité et sa résistance pourraient toutefois se montrer utiles dans les protections et les casques.

Plus d'infos sur les nanomatériaux

dafy