Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Faire partie de la Meute

Pourquoi veux-tu rejoindre la Meute des motards, pour de vrai ?

Affiche Rejoins la MeuteSauf cas particulier, la moto est un non-sens. On crève de froid en hiver, de chaud en été et entre les deux on est trempés par la flotte. On est à la merci de la moindre merdouille qui traîne sur la route et nos carrosseries se limitent à un soupçon de cuir et de toile.

Alors pourquoi y a-t-il toujours des volontaires ?Pourquoi veux-tu rejoindre la Meute ?

Parce que tes potes sont tous en deux-roues ? Parce que ça va faire râler ta mère ? Parce que tu en as marre de ta petite sœur qui prend trop de place à la maison ? Parce que tu veux pouvoir faire des doigts aux kisdés et t'enfuir ? Parce que la caisse, c'est la honte ?

Quelle que soit la première raison que tu avances, elle sera probablement mauvaise. Il faut creuser plus loin. Re-poser la question autrement. Pourquoi veux-tu faire de la moto ? Pourquoi passes-tu des heures à lire des essais et des comparatifs ? Pourquoi rodes-tu aux abords des concessionnaires ?

Parce que tu penses que ça ira plus vite qu'en bus ? Parce que tu vomis le RER et ses adipeux gluants ? Parce que l'idée de te taper les bouchons matin et soir te tord l'estomac ? Parce que tu veux devenir Marlon Brando et Steve McQueen pour la séduire ? Parce que tu veux faire comme ton grand frère ?

Cherche. Cherche encore. Tu y es presque. Avance encore un peu. Fais un pas de plus, un dernier. Une fois que tu auras répondu à cette question, tu sauras vraiment pourquoi tu veux faire corps avec la Meute.

Il y a quelques millions d'années –quelques centaines de millions d'années– un très lointain ancêtre même pas terrestre a décidé que la force était dans l'union. Qu'en se regroupant, les chances de survie sont améliorées. Les motards sont la version moderne des colonies de polypes sur les rives de la Pangée. La moto t'offre une porte d'entrée vers une tribu disponible et ouverte pourvu que tu en apprennes les codes et les usages.

Rentrer dans la Meute, c'est ne plus être seul.

Le regroupement, c'est la possibilité de tracer des frontières. Des frontières entre "nous" et "eux", entre "moi" et "l'autre". Ce qui donne Verdun et Okinawa d'un côté et à l'opposé cette philosophie du Tout qui prétend l'exact contraire : tu es un sous-ensemble d'une construction plus vaste qui n'existe pas sans toi et sans laquelle tu n'existes pas.

Rentrer dans la Meute, c'est assouvir ce besoin primitif d'ériger des palissades, des défenses contre les menaces de l'extérieur.

La ligne entre "eux" et "nous" est arbitraire et sociale : c'est le groupe lui-même qui trace la démarcation, fluctuante en fonction des circonstances. Ce type en Harley n'est pas un membre de ta Meute jusqu'au moment où un automobiliste lui fait un coup de crasse et alors le "nous" s'étend à lui aussi. Lui qui, quelques secondes auparavant, faisait partie des "autres". Dans un jeu de poupées russes, nous emboîtons les tribus les unes dans les autres. Il y a la famille des pistards et la famille des crosseux. Les "vrais" qui roulent toute l'année et les "juin-septembre". Les militants et ceux qui s'en fichent.

Le motard a pour avantage d'être une minorité. D'instinct, celle-ci se resserre, surtout si un péril vient aiguillonner le besoin de faire bloc face au danger. D'où les signes de reconnaissance ou de complicité que tu échangeras avec de parfaits inconnus dans des stations-service, au milieu des envoiturés indifférents les uns envers les autres. Nous avons ce besoin de troquer des gages de reconnaissance, même exprimés dans un anglais niveau fin de classe de sixième ou un allemand appris dans La Grande Vadrouille.

Rejoindre la Meute, c'est enfin constituer cette famille idéale à laquelle tu rêves depuis si longtemps, cette famille que tu es libre de façonner (presque) selon tes désirs.

Apprends les codes.

Rejoins la Meute.

Plus d'infos sur les chroniques

Attention Kronik ! 100% mauvaise foi ! Ceci n'est pas un article ni une brève (voir historique si nécessaire). L'abus de kronik peut être dangereux pour la santé de certains. Ne pas abuser.

Commentaires

XM

ouais mais rien que dans ma maison il y a un scootard "vrai", une juin-septembre occasionnelle et une intermittente "vraie".
pas facile d'y voir une unité de meute. mais c'est vrai qu'on parle bien l'allemand comme dans la grande vadrouille.
laisse refroidir les neurones, c'est bientôt les vacances

02-07-2019 07:21 
Dwitch

Ah moi j'ai bien aimé, c'est très juste pour nos instincts de base. Et pis ce qui est bien avec le concept de la meute, c'est qu'il se décline jusqu'au solitaire qui a formé son club à membre unique permanent. Dernier clin d'oeil pour l'illustration très sympa et spirit aussi (kawa w650/800). Bonne journée !

02-07-2019 08:11 
KPOK

La jolie illustration est l'oeuvre de Virginie.

02-07-2019 09:02 
Bee Loo

Bravo Virginie, et bravo pour l'article ! Toujours aussi inspiré !

02-07-2019 12:19 
james_bar

Je pense que la Meute des motards n'existe pas. Malgré un gros point commun on est aussi différents les uns des autres que le reste de la société.

02-07-2019 13:21 
Legwen 7O1

Imagine les voisins qui se saluent car ils partagent le même environnement.
Pire, dire bonjour en croisant un inconnu sous prétexte qu’on partage la politesse et le civisme ^^

02-07-2019 17:58 
Bee Loo

Bien vu Legwen ! D'ailleurs j'ai aussi une 701 (une p'tite vilaine)

02-07-2019 18:08 
Dwitch

Bravo bis pour l'illustration de Virginie.
James : bien-sûr que nous sommes différents et heureusement ! Mais sinon un truc tout bête : quoi que nous cherchions tous, au fait que faisons-nous ici à débattre ? Comme quoi, la meute, elle est pas loin … Salut !

02-07-2019 18:16 
BIG83

...Pi des fois vaut mieux être seulcool

02-07-2019 18:46 
Godzilla

ange

Ca me rappelle avoir constaté, il y a quelques années, que le QI moyen du motard baissait à mesure que le groupe avec lequel il roulait était conséquent.

C'était dans les années 90, l'époque ou on roulait... Pas comme maintenant.

02-07-2019 21:58 
ludo51

Ça me rappelle une réflexion du chat de PH. Gelück :
"j'aime assez être seul , et mon plaisir est parfois plus grand selon qui n'est pas là" .....

02-07-2019 23:29 
TOM

Citation
BIG83
...Pi des fois vaut mieux être seulcool

J'ai roulé en meute, j'ai fait partie de clubs motos et sides, mais avec l’expérience, je me suis aperçu que ce n'était qu'une source d'emmerdes.

Entre ceux qui sont toujours en pannes, ceux qui veulent prouver qu'ils pissent le plus loin, les nanas qui se prennent la gueule, les inconscients, les mecs qui feraient mieux de lacher leur fric chez un psychologue plutot que dans une bécane, au final, j'aime mieux rouler seul ou avec mon épouse.

On fixe notre rythme sans devoir rien justifier à personne, si je roule comme une pince ou que je veux rouler vite, j'en prend seul la responsabilité.

Ca m’empêche pas de m’être fait de bons potes ou d'aimer l'idée d'appartenir à la communauté motarde et d'en respecter les codes et usages, mais pas dans une solidarité aveugle quand les arguments ne sont pas bons.

Quand des motards roulent en meute, il y en a toujours dans le groupe qui roulent au dessus de leur capacité, au lieu de rouler à leur main et pour peu qu'il y en ait un ou deux qui veulent se la jouer Joe Bar Team, ça finit dans le décor....

Sans parler du sentiment de puissance dont certains se sentent investis quand ils débarquent en groupe dans un bistrot de village ou un parking de site à visiter. T'as l'impression, qu'ils se prennent pour Brando ou Lee Marvin dans "l'équipée sauvage". C'est plus une bande de pote qui s'arrete, c'est les Rolling Stones en tournée, La Metro Goldwyn Mayer et l'Acteur Studio réunis.

V

03-07-2019 00:00 
froggyfr99

Je préfère faire partie d'une bande de solitaires qui ne roulent jamais ensemble.
Bise les potes

gros bisous

03-07-2019 10:30 
Dblz

TOM: +1

03-07-2019 10:46 
KPOK

Je ne roule jamais seul. J'invite toujours mon ange gardien. Il conduit aussi mal que moi, râle pour les mêmes choses, aurait choisi la même route que moi si c'était à refaire et se fout pas de ma gueule quand je me loupe. Un vrai pote, quoi.

03-07-2019 13:02 
XM

je me souviens de disputes mémorables avec mon ange gardien, genre "ils l'avaient bien dit qu'il allait neiger", ou bien "on vise pas la station à 45km quand il reste 40km de réserve"...

04-07-2019 07:03 
fift

04-07-2019 07:37 
KPOK

Citation

"ils l'avaient bien dit qu'il allait neiger"
Tiens ? T'étais là toi aussi, ce jour là ?

04-07-2019 14:55 
Aristoto

Une meute probablement pas. Une communauté où l'on se comprend plus facilement... quelque fois. C'est vrai que le petit mot sympa à la station service ou l'entraide sont systématiques... et c'est cool et léger.

En tout cas je ne suis sur d'être motard que pour moi... pas pour faire d'un quelconque clan ni contre un autre clan. En tout cas ce que je préfère c'est rouler en solo (une vrai liberté de quelques heures à quelques jours.

04-07-2019 15:44 
thom

Très d'accord avec TOM.

Pour moi, la moto, c'est un peu la liberté.
Et la liberté, en groupe, ben c'est pas pareil.

EDIT : et du coup d'accord aussi avec Aristoto, dont je n'avais pas encore lu l'intervention.

04-07-2019 16:02 
L'iguane

Citation
TOM
J'ai roulé en meute, j'ai fait partie de clubs motos et sides, mais avec l’expérience, je me suis aperçu que ce n'était qu'une source d'emmerdes.

Entre ceux qui sont toujours en pannes, ceux qui veulent prouver qu'ils pissent le plus loin, les nanas qui se prennent la gueule, les inconscients, les mecs qui feraient mieux de lacher leur fric chez un psychologue plutot que dans une bécane, au final, j'aime mieux rouler seul ou avec mon épouse.


Tout le monde n'a pas la chance de rouler avec les Guits.

04-07-2019 19:21 
fift

C’est vrai que c’est chiant de rouler en groupe. Surtout avec ceux qui ne viennent pas.

04-07-2019 19:57 
elombre.depalabra

Nous avons le sang de la passion qui circule dans nos veines jeunes ou vieilles, rouler seul avec Saint Christophe ou en groupe relax détente rigolade de bon aloi, simplement le partage d'un instant de bonheur qui peut nous échapper à tout moment.

04-07-2019 20:17 
TOM

Citation
L'iguane
Citation
TOM
J'ai roulé en meute, j'ai fait partie de clubs motos et sides, mais avec l’expérience, je me suis aperçu que ce n'était qu'une source d'emmerdes.

Entre ceux qui sont toujours en pannes, ceux qui veulent prouver qu'ils pissent le plus loin, les nanas qui se prennent la gueule, les inconscients, les mecs qui feraient mieux de lacher leur fric chez un psychologue plutot que dans une bécane, au final, j'aime mieux rouler seul ou avec mon épouse.


Tout le monde n'a pas la chance de rouler avec les Guits.


C'est quoi les Guits?

inquietV

05-07-2019 01:12 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous