Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

KPOK Exterminator Racing Team

Parfois, je monte ma propre équipe de course...

Parfois, je monte ma propre équipe de course et je vais triompher sans partage devant les caméras, sous l'oeil médusé des Rossi impuissants. Mais j'ai un secret.

KPOK Exterminator Racing Team

Enfant, j'ai détesté Pif Gadget puis adoré Strange. Ceci explique sans doute bien des choses, mais couché, Siegmund ! Il m'en reste aujourd'hui une batterie de super-pouvoirs dont je fais parfois usage dans la circulation, le plus singulier étant d'être capable de ramener des objets du futur.

Ce qui tombe très bien, puisque je vais créer la KPOK Exterminator Racing Team et m'engager dans un championnat moto, de préférence de renommée mondiale comme par exemple le Motogépé. Le projet consiste à monter une toute petite équipe soudée de mercenaires ténébreux, avec moi comme pilote-manager. Je pensais ajouter du piment à l'ensemble en adoptant une esthétique gothique -tu vois le clip de la reprise de Tainted Love par Marilyn Manson ? Eh bien la même dans un paddock, avec le stand tendu de velours violet sombre, des chandeliers au plafond, des trophées vivants aux murs et Lorenzo dans le rôle de la petite blonde en panique. Justement, notre moto porterait le numéro 666.

J'aurais ramené du futur un appareil fort pratique qui génère localement une onde réduisant ou augmentant fortement les frottements. Ce qui fait que nos moteurs seraient en mesure de délivrer une puissance bien supérieure à celle de la concurrence, tout en offrant à nos pneus une adhérence hors du commun. Cet appareil serait bien évidemment indécelable -c'est fou comme c'est pratique, le futur.

L'important, quand on débarque dans un milieu, c'est d'établir des relations de confiance et de respect mutu… nan, j'déconne. Déjà, je commencerais par m'engueuler copieusement avec le patron de l'instance qui organise le Motogépé, qui dans mon imaginaire est un adipeux crapuleux libidineux fumant cigare sur cigare, détesté de tous sans que personne n'ose bouger. Ensuite, dès la première séance d'essai, je planterais le décor en battant le record de piste de l'année dernière au bout du troisième tour. Juste pour envoyer un message à l'aréopage : "cramponnez-vous à vos slicks, ça va faire mal".

Oh et mon 2e pilote serait une femme, bien entendu. Par exemple la petite brune du clip sus-mentionné, qui laisse tomber ses lunettes de fille sage pour adopter le collier à pointes et le cuir noir poli -non pas que je sois moi-même goth, mais j'aime bien cette esthétique et je me pourlèche à l'idée de figurer en tête de liste des repoussoirs à curetons. Elle rejoindrait la pré-grille flanquée de deux culturistes portant chacun un vexillum où figure sa devise : "Gott weiss ich will kein Engel sein", peut-être même tenus en laisse -autant y aller à fond. Elle ne serait bien évidemment pas hétéro, malgré les rumeurs nous concernant véhiculées par cette presse dont les titres sont imprimés en orange.

Pour finir, je crois que j'aimerais bien organiser de temps en temps des sessions acoustiques avec des types comme Trent Reznor ou Serj Tankian qui sortiraient leur gratte pendant que les chipolatas cuisent sur un barbeuque fumant taillé dans un bidon d'huile façon Continental Circus.

Je me régale à bousculer les conférences de presse de fin de course, où j'inverserais les rôles, invitant à ma place celui qui a fini bon dernier pour qu'il ait droit lui aussi à son quart d'heure de célébrité. Je m'imagine des fins de course épiques, où dans le dernier tour, alors que je suis en tête, je laisse volontairement passer devant mon poursuivant pour le repasser dans le dernier virage en lui faisant un petit coucou au passage. Scandale dans la presse ! Hurlements des fans sur les forums ! Ma tête est mise à prix par les sponsors de l'humilié.

En fin de saison, après avoir sciemment jeté ma moto dans le bac à gravier dans le dernier virage de la dernière course pour laisser gagner le n°2 du championnat, j'annoncerai lors d'un goûter (grande tente blanche, balancelles, chaises longues et hamacs, fleurs, madeleines au pavot, à la bergamote et à la fleur d'oranger, thé blanc ou fumé et tracts sur la légalisation de plusieurs substances) que la course n'est pas un sport mais l'expression d'un abyssal désarroi existentiel au bilan énergétique calamiteux. Que ses participants feraient mieux de se mettre à la méditation et à pratiquer le jeûne périodique. Que pour retrouver son attrait, le Motogépé devrait jeter aux orties son règlement et repartir sur une approche "vous avez 100.000 balles pour boucler la saison, toutes les motos sont permises, démerdez-vous".

Strange, même après 30 ans, ça laisse des traces.

Plus d'infos sur les Kroniks

Commentaires

XM

tout parfait sauf le nom de ton équipe, KPOKERT, imprononçable...

09-10-2018 07:30 
froggyfr99

Jouissif !

09-10-2018 08:28 
tom4

excellent

tom4

09-10-2018 09:51 
toma301

D'une puissance rare. Bravo

09-10-2018 10:51 
kasskou

Je suis à 2000% derrière l'idée du 100 000 balles pour boucler la saison et rien d'autre.

Ce serait passionnant de voir ce que priorisent les différentes équipes (puissance, chassis, pneumatiques, pilote...) et de voir les résultats qui en découlent.

Ca permettrait aussi d'ouvrir le paddock à des mecs peut être moins fortunés mais avec des idées.

Et qui sait peut être qu'un jour un mec sortirait de nul part avec une idée de génie et ferait entrer le 2RM dans une nouvelle ère (ouais carrément!!)

09-10-2018 11:42 
Kristoftof

Avec de tels posts, on risque l'addiction, et il ne sera pas facile de s'y soustraire.

09-10-2018 22:56 
BigTof

C'est vraiment du n'importe quoi !

J'adore !

Mais j'ai lu Strange depuis le n°1 sans en manquer un seul jusqu'au 150... Ceci doit expliquer cela...

10-10-2018 15:29 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous