Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

10 musées de la moto à visiter dans le Monde

Des USA au Japon, de la Russie à l'Australie, comment voyager en se cultivant !

Des milliers de motos et de raretés aux quatre coins de la planète...

Tailler la route vous démange mais vous n'êtes pas du genre à abattre des kilomètres par milliers sans revenir avec plus que des souvenirs de paysage. Rassurez-vous, la rédaction du Repaire vous comprend au plus haut point ! Si l'envie de rajouter des pages dans votre road-book vous démange, soyez comblé : après notre article sur 10 beaux musées de la moto à aller visiter en Europe, le Repaire, dont la vocation pédagogique est sans limite, change d'échelle et vous livre une sélection de 10 musées de la moto à ne pas manquer dans le monde ! Oui, rien que cela. Et puis vous avez déjà visité les incontournables Louvre, British Museum, MET, Tate Modern, National Gallery et Moma.

De l'Australie aux USA, de la Russie à l'Afrique du Sud en passant par le Japon, voici donc 10 endroits que tout véritable passionné se doit d'aller visiter au moins une fois. Bien entendu, pas de classement de valeur ici, juste une liste de dix lieux, sans hiérarchie aucune. Vous y allez et vous nous racontez ? Et puis ceux d'entre-vous qui nous amènent les 10 tickets d'entrée auront un cadeau !

10. Barber Vintage Motorsports Museum, Birmingham, Alabama, USA

10 musées de la moto à visiter dans le Monde : Barber aux USA

C'est assurément la plus grande collection de motos aux USA et, probablement, dans le monde entier. Avec plus de 1500 machines (dont moins de la moitié est exposée au même moment, par effet de roulement), cette collection donne d'autant plus le vertige que la muséographie et la mise en scène des machines frôle le sans-faute, avec ces alignements de motos disposées verticalement dans des sortes de cages ! Il faut dire qu'il y a de l'espace (8000 m2 !), dans ce musée qui est situé juste à côté du circuit de Barber Motorsports Park, le tout revenant à la vision et à la volonté de Georges Barber (businessman ayant fait fortune dans le lait pasteurisé !). La première moto date de 1904 et le parc de machines recouvre plus de 140 marques en provenance de 16 pays différents, aussi loin que la Nouvelle-Zélande ou la Suède.

Bien sûr, dans un tel cadre, les raretés sont légion telles la Crocker, un V-twin américain de 968 cm3, qui voulait concurrencer Indian et Harley-Davidson et qui n'a été produite qu'à 75 exemplaires entre 1936 et 1940. On y trouve aussi une véritable Honda RC161 (un 4 cylindres 250 4-T de GP), une Morbidelli V8, une Kawasaki Z2600 à moteur V12 et plein d'autres choses encore. Un must, assurément !

AJS au musée Barber

9. Honda collection Hall, Motegi, Japon

Honda CB 750 au musée de Motegi

Là aussi, on est sur du très haut niveau. D'abord, parce que ce musée se situe à l'intérieur du circuit de Twin Ring Motegi, propriété de Honda. Mais aussi parce que c'est le temple du constructeur japonais qui expose toutes ses créations civiles et de compétition, tant en deux-roues qu'en auto (il y a une collection de Formule 1 à tomber). Les halls d'exposition sont assez sobres, mais on apprécie la présence d'un descriptif ainsi que de photos d'époque qui remettent la machine dans le contexte.

La première moto Honda, le Model D (Dream) date de 1949, c'était un petit mono 2-temps. Fan incontournable de la soupape, Honda a produit son premier 4-temps en 1951. On découvrira dans ce musée que Honda a même, quelques temps après la Seconde Guerre Mondiale, assemblé des Harley-Davidson sous licence. Ensuite, la collection de machines de course donne tout simplement le vertige. Et on ne se ressaisit pas plus à l'endroit où il est possible d'entendre le son des moteurs, notamment les hurlements stridents de RC166 à 6 cylindres ou des NR 500 à pistons ovales et 32 soupapes.

10 musées de la moto à visiter dans le Monde : Honda a Motegi

8. Petersen Automotive Museum, Los Angeles, USA

10 musées de la moto à visiter dans le Monde : Petersen

Attention, il y a beaucoup de voitures dans ce musée installé dans un bâtiment aux formes tout simplement surréalistes, dans la banlieue de Los Angeles et construit en 1994. Si vous voulez voir la Batmobile de 1992, la Ferrari 308 de Magnum, l'horrible Pontiac Aztec de Breaking Bad ou encore une De Tomaso Pantera ayant appartenu à Elvis Presley, elles y sont ! Néanmoins, la section dédiée aux motos vaut carrément le détour, notamment avec l'exposition Harley-Davidson versus Indian, où l'on découvre que Harley-Davidson a produit une sorte de Dax, le X90 et que Indian a fait des machines de motocross ! Rien que pour cela, ça vaut le détour.

Harley X90 au musée Petersen

Indian de motocross au musée Petersen

7. Historic Motorcycle Museum, Deneysville, Afrique du Sud

Moto de Jim Redman en Afrique du Sud

Un musée de la moto en Afrique ? Peu de chances de rencontrer cela au Malawi ou au Congo, mais on doit cette initiative aux sud-africains qui ont une vraie culture de la chose motorisée et qui ont toujours été engagés vers la pratique du circuit et de la compétition. C'est à Deneysville, autour des grands lacs du Vaal, à une centaine de kilomètres au sud de Johannesburg. Dans ce qui constitue le seul musée de la moto en Afrique, on appréciera d'admirer une collection de Royal Enfield, Moto Guzzi, Honda, e quelques machines de pilotes sud-africains ou presque, comme le Rhodésien Gary Hocking (double champion du monde 1961 en 350 et 500 sur MV Agusta) ou quelques machines de Jim Redman (né à Londres mais de nationalité zimbabwéenne), qui a pris sa retraite dans le pays. La plus vieille pièce est une Indian Scout de 1928 et parmi les curiosités, une belle collection de 50 à vitesse du début des années 80, notamment Kawasaki et Suzuki.

6. Kawasaki Good Times World Museum, Kobe, Japon

Musée Kawasaki à Kobe

La moto représente à peine 20 % des activités de Kawasaki Heavy Industries et le Good Times World Museum de Kawasaki englobe toutes les activités du groupe. Entre supertankers, engins de chantier, avions, robots et trains rapides, c'est impressionnant ! Néanmoins, la place dédiée à la moto mérite le détour, avec les premières Kawasaki Meguro ainsi qu'une solide collection de machines de compétition.

5. Canadian Motorcycle Vintage Museum, Brantford, Ontario, Canada

Musée canada

L'histoire de la moto canadienne est évidemment moins prolixe que dans des contrées aux cieux plus cléments, néanmoins ce petit musée, adjacent à un musée militaire. On ne sera donc pas surpris de constater que les machines kaki tiennent une part importante de l'exposition !

4. Lomakov Museum of Antique Cars and Motorcycles, Moscou, Russie

Musée Lomakov Moscou

Voici une collection privée qui a le premier mérite de montrer que les Russes n'ont pas toujours roulé en Lada ! La Nomenklatura savait apprécier les bonnes choses et a réussi à faire rentrer quelques beaux exemplaires de voitures haut de gamme, notamment de sublimes Mercedes 540 K qui ont appartenu aux dignitaires allemands avant la guerre. La production locale de ZIL destinées aux apparatchiks valait aussi le détour, tout comme la ZIS 110 donnée par Staline au patriarche de Russie Alexis I. La moto est forcément minoritaire, mais les belles histoires valent le détour : il y a notamment une Peugeot de 1914, qui avait été abandonnée par l'armée française à Archangels en 1918 ! On note aussi quelques Harley-Davidson militaires.

3. National Motorcycle Museum, Nabiac, Australie

Une Howall australienne dans son musée

On le sait peu, mais l'Australie n'a pas fabriqué que de bons pilotes de GP, elle a aussi eu une riche histoire de production motocycliste ! Pour s'en rendre compte, il faut aller à Nabiac, sur la côte au nord de Sydney. Vous y découvrirez des marques locales comme Acme, Warrior, ou même Howall, qui, à l'instar de Bimota, Martin et d'autres, fabriquait des partie-cycles spéciales pour les moteurs de Japonaises.

2. Irbit State Motorcycle Museum, Irbit, Russie

Musée national d'Irbit

Ouvert en 2004, le musée d'Irbit ne contient pas seulement une vaste collection de prototypes et de modèles de série d'Ural (l'usine Ural est à Irbit, en Sibérie, à quelques encablures à l'est d'Ekaterinburg et des Monts Oural, ce qui explique cela) et ce n'est que justice car plus de 3,2 millions d'Ural ont été construits et dans les années 70, il s'agissait-là d'un des plus gros producteurs de machines de grosses cylindrées au monde. On trouve également dans ce musée pas mal de modèles d'autres marques, des russes, bien sûr, mais aussi des Matchless et même une Honda GoldWing. On se délectera de café racer et de choppers sur base Ural !

1. Harley-Davidson Museum, Milwaukee, USA

Musée Harley de Milwaukee, la salle des moteurs

Il a fallu 105 années de production pour que Harley-Davidson ouvre enfin son propre musée, mais on peut dire que ça valait le coup d'attendre ! Sur plus de 12000 m2, ce bâtiment industriel situé près du centre ville de Milwaukee permet de prendre toute la mesure de cette marque mythique. La première salle, qui présente les moteurs et leur sonorité, vaut déjà le coup. Ensuite, la progression est historique, ce qui permet de constater combien les machines militaires et les triporteurs utilitaires ont été utiles, avant d'admirer des prototypes (la Nova V4, par exemple), des machines de cinéma et bien d'autres choses. Au total, ce sont 450 machines et 1000 objets qui sont exposés. Une visite indispensable pour les fans de Harley-Davidson... et les autres !

Un peu d'histoire au Musée Harley de Milwaukee

Plus d'infos sur les musées de la moto