Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Top 5 des éternels seconds du MotoGP

Les pilotes les plus victorieux, mais jamais titrés dans la catégorie reine

Peu importe la discipline, le sport a ses champions et ses figures iconiques qui restent gravés dans les mémoires, mais peu importe la discipline, il y a toujours des éternels seconds qui malgré leur talent ont joué de malchance ou sont tout simplement tombés sur le mauvais adversaire, trop fort. Forcément, les Grands Prix Moto, que ce soit en GP500 ou en MotoGP, n'échappent pas à la règle et connaissent eux aussi leurs Poulidor.

5 - Luca Cadalora

Double Champion du Monde 250 en 1991 et 1992, Luca Cadalora était promis à un brillant avenir dans la catégorie reine lorsqu'il y fit ses débuts en 1993 chez Yamaha Marlboro aux côtés de Wayne Rainey. Malgré son statut de rookie, l'Italien se retrouva propulsé sur le devant de la scène après le crash de son coéquipier et parvient à tenir la cadence en décrochant victoires, podiums et pole pour finir 5e de sa première année. Il poursuivit sur le même rythme les saisons suivantes pour finir second, puis troisième à deux reprises. Malgré ses huit victoires et 16 podiums en 4 ans, il ne fera jamais mieux.

Luca Cadalora

  • 8 victoires
  • Une fois vice-champion
  • Deux fois troisième

4 - Sete Gibernau

Arrivé en GP 500 après seulement une saison de 250, Sete Gibernau est longtemps resté assez discret dans la catégorie reine. C'est en 2001 qu'il inscrit sa première victoire avec Suzuki lors de la dernière année des 500. Alors qu'il rejoint Honda en 2003, l'Espagnol doit d'abord composer avec le décès de son coéquipier Daijiro Kato avant de changer de dimension et de devenir un des seuls à parvenir à rivaliser avec Valentino Rossi. Malgré 4 victoires et 6 podiums, il s'incline finalement en 2e position, mais devient alors le vice-champion comptant le plus de points de l'histoire (277). Rebelote en 2004 où le Doctor fait une nouvelle fois preuve de supériorité.

Gibernau et Rossi

  • 9 victoires
  • Deux fois vice-champion

3 - Max Biaggi

A l'origine, il aurait dû faire du football, mais Max Biaggi décida finalement de se tourner vers la moto. Une option qui semblait être payante alors que le Romain faisait son entrée en GP500 avec un statut de star après ses 4 titres 250. Dès sa première année, il s'impose parmi l'élite et prend la deuxième place du championnat derrière Doohan. Passé chez Yamaha l'année suivante, il termine au pied du podium. Puis arrive dans la catégorie un certain Valentino Rossi. Les deux Italiens entretiendront une longue rivalité, mais c'est toujours le Doctor qui s'imposera au final, pendant que Biaggi enchaine 13 victoires et 45 podiums dans la catégorie. En 2006 il quitte les Grands Prix pour le Superbike où il décrochera enfin un titre en 2010.

Max Biaggi

  • 13 victoires
  • Trois fois vice-champion
  • Trois fois troisième

2 - Randy Mamola

De 1980 à 1987, Randy Mamola a été l'un des meilleurs pilotes en piste sur les Grands Prix 500. L'Américain, qui a roulé pour Suzuki, Honda puis Yamaha à cette période, a enchainé les victoires (13 au total) et podiums avec une grande régularité puisque durant ces huit saisons il a terminé à 6 reprises sur le podium du championnat, dont quatre fois à la place de vice-champion. Malgré tout, jamais il ne s'imposera jamais parmi l'élite, la faute à deux générations de pilotes hors du commun qui se sont chevauchées face à lui : Kenny Roberts, Freddie Spencer, Eddie Lawson ou encore Wayne Gardner ont ensuite laissé place aux Wayne Rainey, Kevin Schwantz et Mike Doohan...

Randy Mamola

  • 13 victoires
  • Quatre fois vice-champion
  • Deux fois troisième

1 - Dani Pedrosa

111 podiums, 30 victoires et 30 poles positions. Voilà l'incroyable palmarès de Dani Pedrosa en MotoGP. Celui qui a passé l'ensemble de sa carrière chez Honda, depuis ses débuts en 125, avait tout pour réussir au plus haut niveau. Depuis 2002, le Catalan s'est systématiquement imposé au cours de chaque saison. Après ses trois titres en 125 et 250, Pedro a rapidement pris ses marques en MotoGP pour se hisser au rang de vice-champion dès 2007. Mais l'officiel Honda fait face à trois pilotes exceptionnels : Rossi, Lorenzo et Stoner. En 2012, alors que Stoner est longuement blessé, Pedrosa lutte jusqu'en fin de saison pour le titre malgré ses 7 succès. Stoner parti à la retraite, on se dit que Dani a l'occasion de prendre la place du numéro un. Mais c'était sans compter sur son rookie de coéquipier, un certain Marc Marquez... Le coup est dur, mais le Catalan n'abdique pas, poursuivant avec la même envie et espérant toujours décrocher ce précieux titre qu'il lui manque...

Dani Pedrosa

  • 30 victoires (série encore en cours)
  • Trois fois vice-champion
  • Trois fois troisième

Plus d'infos sur les pilotes de Grand Prix