Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Pilote de légende : Randy Mamola

4 fois vice-champion du monde 500

L'éternel second et pro du "rodéo"

Randy Mamola - crédit photo : DRAncien pilote de Grand Prix, Randy Mamola restera comme l'un des plus célèbres et talentueux seconds de la catégorie reine, notamment par sa fougue et son style de conduite à part.

Né du côté de San José, en Californie, en 1959, Randy grandit en espérant devenir batteur, mais abandonna finalement la musique à 12 ans pour se consacrer aux courses moto. Disputant avec succès divers championnats régionaux et nationaux, il devient professionnel à l'âge de 16 ans et intègre le championnat américain AMA. C'est en 1978 qu'il décroche son premier succès notable en s'imposant dans l'AMA 250 Grand Prix.

A 20 ans, il intègre le Championnat du Monde en 250 avec Bimota et ne tarde pas à faire parler de lui en signant deux podiums sur ses trois premières courses, même si à cette époque c'est un autre Américain qui retient toute l'attention : Kenny Roberts. Changeant de team au printemps pour rejoindre Zago, il court ensuite sur Yamaha en 250 et sur Suzuki en 500. Il continue d'enchaîner les podiums et termine sa première année 4e en 250 et 8e en 500.

Passé chez Heron-Suzuki en 1980, le Californien se concentre alors sur la seule catégorie reine avec sa RG500. C'est en Belgique qu'il décroche la première victoire de sa carrière puis enchaîne les podiums. Il doit finalement s'incliner face à Roberts pour le titre.

En 81, Mamola prend le dessus sur Barry Sheene et Roberts, mais c'est cette fois Mario Lucchinelli qui le prive de sacre. L'année suivante, de nouveaux adversaires de tailles font leur arrivée, surtout un certain Freddie Spencer. Toujours sur Suzuki, il doit se contenter de la 3e place en 83 derrière ses deux compatriotes.

En 1984, Mamola quitte Suzuki pour Honda. Toujours aussi brillant, il doit encore s'incliner et encore contre un Américain, Eddie Lawson. Le Californien en est déjà à son troisième titre de vice-champion. Si la saison 85 est plus compliquée, c'est aussi lors du Grand Prix de San Marino qu'il entrera définitivement dans l'histoire en réalisant l'un des plus célèbres sauvetages de l'histoire des GP.

Le titre n'est pas venu avec Suzuki ou Honda, peut-être que la Yamaha YZR500 lui permettra d'atteindre son objectif. Mais non, pourtant Mamola termine encore 3e du championnat en 87, puis second en 88.

Voilà qu'une nouvelle génération de champions commence à éclore avec les Wayne Rainey, Kevin Schwantz et autres Mick Doohan. Randy Mamola ne parvient plus à s'imposer et voit ses résultats décliner. A l'issue de la saison 1992 il décide de mettre fin à sa carrière.

Randy Mamola lors de ses dernières saisons avec Cagiva

D'abord pilote d'essai pour Yamaha, il est aujourd'hui toujours présent dans l'univers de la course puisqu'il officie en tant que commentateur des GP à la télé.

Avec 57 podiums dont 13 victoires et 4 places de vice-champion du Monde, Randy Mamola restera cet éternel second, mais sera intronisé à l'AMA Hall of Fame en 2000 et devient officiellement une MotoGP Legends en 2018, il est d'ailleurs le premier à atteindre ce statut sans jamais avoir été sacré.

Désormais commentateur, Mamola est également devenu une MotoGP Legend

Palmarès de Randy Mamola en Grands Prix

Saison Cat. Courses 1er 2ème 3ème Podiums Poles Moto Pts Cl.
1992 500cc 12 0 0 1 1 0 Yamaha 45 10
1990 500cc 13 0 0 0 0 0 Cagiva 55 14
1989 500cc 13 0 0 0 0 0 Cagiva 33 18
1988 500cc 12 0 0 1 1 0 Cagiva 58 12
1987 500cc 15 3 5 4 12 1 Yamaha 158 2
1986 500cc 11 1 4 2 7 1 Yamaha 105 3
1985 500cc 12 1 0 2 3 0 Honda 72 6
1984 500cc 10 3 3 3 9 1 Honda 111 2
1983 500cc 12 0 2 3 5 0 Suzuki 89 3
1982 500cc 9 1 2 0 3 0 Suzuki 65 6
1981 500cc 11 2 3 2 7 0 Suzuki 94 2
1980 500cc 8 2 1 1 4 2 Suzuki 72 2
1979 500cc 4 0 2 0 2 0 Suzuki 29 8
1979 250cc 9 0 3 0 3 0 Yamaha 64 4

Plus d'infos sur Randy Mamola