english

Avertisseur radar Alerte GPS G520

Le test de l'avertisseur radars G520 de Alerte GPS

Plusieurs milliers de kilomètres dans toute la France

Avec la multiplication des radars fixes et contrôles, les systèmes avertisseurs de points de contrôles deviennent le seul moyen de connaître les points dangereux. Ils rappellent la vitesse maximum autorisée, incitant à lever le pied quand il faut. Si la plupart des navigateurs GPS incorporent la signalisation des radars fixes, il n'en est que rarement de même avec les radars mobiles et jumelles. Mais surtout, les avertisseurs de radars spécifiques incluent en plus la possibilité de dialoguer entre eux. Du coup, il est possible de bénéficier d'une alerte donnée par un autre usager étant passé au même endroit quelques instants plus tôt.

Sorti en février 2009, le G520 est l'évolution majeure du G300 et du G320 de la marque. Interface graphique en couleur, importante base utilisateurs - supérieure au concurrent Coyote (1 million pour Alerte GPS contre 400.000 pour Coyote) - efficace dans toute l'Europe, le G520 apparaît comme la Rolls des modèles du marché. Et effectivement, à 249 euros, l'avertisseur se paye assez cher, même s'il inclue les mises à jour RTA pendant un an, voire un abonnement à vie pour 299€. Alors, utile malgré le prix ou gadget par rapport à un GPS indiquant les positions des radars ?

Essai AlerteGPS G520

Essai de Alerte GPS G520

Ecran G520Si la boite est grosse, le modèle est petit, même s'il est plus volumineux avec sa forme en carré de 7x7cm et 2 cm d'épaisseur que son prédécesseur G300. Par contre, il inclut désormais un écran LCD en couleurs qui fournit de nombreuses informations simultanées : vitesse, type de radar (fixe, jumelles, embarqué, radar de feu rouge...), fréquence du radar, nombre d'utilisateurs dans le périmètre, vitesse autorisée maximum, batterie, etc...

L'écran permet aussi d'effectuer les nombreux réglages possibles de façon simple avec un joystick frontal : paramètres des alertes, paramètres sons, paramètres écran, réglages locaux, paramètres batterie, limiteur de vitesse, POI, Informations. Pour chaque type de radar, on peut régler les alertes... vocales, bip ou muet.

Menus AlerteGPS G520Il est fourni avec tous les accessoires nécessaires : chargeur secteur, cable USB, CDROM d’informations mais aussi du cable allume-cigare pour ceux qui veulent l’utiliser pour la voiture.

La plupart des bons avertisseurs de radars incorporent désormais une prise casque, indispensable pour une utilisation en deux-roues; c'est aussi le cas du G520.

Pour la voiture, l'avertisseur incorpore également un connecteur pour y connecter une antenne GPS extérieure, notamment en cas de problème de pare-brise athermique.

Kit brassard motard

Par défaut, il n’est pas livré avec les accessoires motards indispensables : oreillette (voire double-oreillette), rallonge audio filaire avec réglage de volume et brassard de protection de l'avertisseur. Ces accessoires sont vendus en complément par AlerteGPS dans un coffret au prix de 34,90€ sous le nom de "Biker Kit" ou "Kit Motard". L'ensemble est petit et spécialement conçu pour le G520, mais se rajoute au prix global de l'équipement.

Essai AlerteGPS G520

Installation

Chargé, le G520 est utilisable immédiatement. Il est par contre fortement conseillé d’installer le logiciel permettant de télécharger les mises à jour sur internet. Ce logiciel inclut à la fois le driver USB et un logiciel spécifique qui permet d’effectuer certains réglages (miles ou km/h, voix utilisée...) et surtout de prendre en compte les dernières mises à jour. Une version du firmware a ainsi été publiée pendant l'été 2009, améliorant non seulement l'affichage des informations mais rajoutant des informations et réglages complémentaires. Du coup, le G520 est désormais quasiment parfait, et au même niveau que le Wikango One, sortis plus tard.

L’installation du logiciel et du driver ne prennent que quelques minutes (sur PC). Le G520 ne nécessite pas sinon de mise à jour sur PC puisque toutes les mises à jour de positions s'effectuent par GPS/GPRS. Bref, à part la mise à jour du logiciel interne, il n'est jamais besoin de connecter l'avertisseur à l'ordinateur.

Le boitier comporte un interrupteur sur le côté : « on » et « off » et un bouton d'alerte sur le dessus pour signaler aux autres usagers un radar aperçu. Pratique et facile d'utilisation en voiture, il est quasiment inutile en moto, car il faut au moins lacher le guidon d'une main et arriver ensuite à appuyer dessus à travers la protection du brassard. Et si en lieu et place du brassard, le boitier est placé dans une poche intérieure, c'est encore pire. Par contre en voiture, c'est très facile, et l'avertisseur demande ensuite le type d'alerte - accident (1ere proposition), type de radar - puis le sens de circulation pour la position du radar en dernier. Et si par hasard un usager a appuyé par erreur, un autre usager peut signaler la désactivation du radar. L'avertisseur indique ensuite de quand date l'alerte effectuée par un autre usager; exemple : 6mn.

Les alertes sonores sont doublées par des alertes visuelles, notamment avec les leds du témoin rouge ou bleu placé sur le boitier entourant le joystick. Invisible en conduite moto, c'est par contre très utile en voiture.

Pour la voiture, le boitier est fourni avec un support qui s'accroche sur les grilles d'aération/ventilation. C'est efficace et pratique.

Nombre d'utilisateurs AlerteGPS G520

Utilisation

Quand on l'allume, l'avertisseur recherche tout d'abord les satellites. Autrefois signalé par un "Rech. Satellites. Patientez SVP" puis par un message vocal "recherche satellite terminée", le boitier se contente désormais d'un sobre "connecté" quand il est actif. Cette recherche peut prendre entre 30 secondes et 2 minutes en fonction des lieux et est en général plus rapide quand elle est faite à l'extérieur. Il semble que le pare-brise gêne souvent la première recherche des satellites.

La vitesse, la réception, l'état de la batterie sont alors affichés... puis quelques minutes plus tard le nombre d'éclaireurs situés devant. Le maximum d'éclaireurs lors de l'essai a été de 48 sur 3 km, ce qui donne un niveau de fiabilité clairement supérieur à la seule carte.

La lisibilité offerte par l'écran de 1.8" se révèle excellente même par fort soleil. Un bon point pour l'utilisation en voiture.

Sur route, le G520 commence à réagir 500 mètres environ avant un radar et le rappel de la vitesse maximum (visuel uniquement). Puis à partir de 300 mètres avant le radar, une indication vocale et visuelle précise le type de radar : fixe, embarqué, sur pied ou jumelles. Les diodes placées sur la gauche grimpent alors, symbolisant l'approche et la distance au radar qui diminue.

Un bip ou la voix ponctuent le passage du radar, en fonction des préférences. Par contre, côté radars mobiles signalés par un autre usager, l'alerte est plutôt de l'ordre de la sirène, fonctionnant sur le principe qu'une alerte humaine est plus fiable/récente que les positions habituelles. Que ce soit pour les fixes ou mobiles, cette précision et de l'ordre de 20 mètres.

En banlieue parisienne, le système a tendance à alerter souvent : entre les modèles fixes, embarqués, sur pied et jumelles et les éventuelles zones accidentogènes.

Aucun radar fixe n’a été oublié lors du test. Les positions « connues » de jumelles ou embarqués sont bien signalées. Mais comme ils sont rarement partout à la fois, le nombre d'alertes non justifiées est très important en agglomération.

En plusieurs milliers de kilomètres, il est arrivé une seule fois qu'un radar mobile ne soit pas signalé.

Le G520 a surtout gagné récemment avec son système d'éclaireur, signalant le nombre d'utilisateurs autour de soi, en précisant la distance du rayon. Du coup, on connait le nombre d'éclaireurs et le risque éventuel ou non à rester son regard fixé sur le compteur pour ne pas dépasser d'1 km/h ou au contraire on se concentre sur la route.

L'évolution du firmware laisse ainsi présager que le modèle peut évoluer et évoluera, et jusqu'à maintenant de façon gratuite. Un plus pour la longévité de l'équipement et un gage de sérieux pour un investissement malgré tout conséquent.

Conclusion

Petit, léger, fiable pour les radars fixes, fonctionnant aussi derrière un pare-brise athermique et avec tous les accessoires nécessaires, le G520 est un modèle d’avertisseur privilégié pour les automobilistes. Les alertes vocales disponibles grâce à la prise casque en font également un avertisseur utile et adapté aux motards. Il pourrait mériter une autonomie accrue; pas génante en voiture grâce à la prise allume-cigare, les 5 heures d'autonomie sont limite en moto où il sera nécessaire d'éteindre l'avertisseur sur une longue journée de route. Vient ensuite le prix à 249 euros - identique à la concurrence - qui peut faire encore hésiter mais peut se rentabiliser assez rapidement en fonction de la conduite.

Autant l'essai du G520 était noté 7/10 en février 2009, il vient de gagner une meilleure note avec sa mise à jour récente et l'affichage évident des éclaireurs : un net plus pour la fiabilité au jour le jour.

Points forts Points faibles
  • Fiabilité pour les radars fixes
  • Système d'éclaireurs
  • Mises à jour automatiques par GPRS (plus besoin de le connecter à un ordinateur)
  • Utilisable sur toute l'Europe
  • Prix
  • Autonomie

note : 9/10

Liens utiles

Vos réactions sur le forum motos et motards

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Alerte GPS G520? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Alerte GPS G520 en 2mn avec Axa 2 Roues