english

Fiche géo-politique Tunisie

Données géo-politiques, économiques et historiques

Entre terre et mer

Il suffit de traverser la Méditerranée pour trouver le soleil et la mer. C’est là, aux portes de l’Afrique, entre Occident et Orient, que les terres de Tunisie s’étendent sur plus de 160 000 km2 dont 25 000km2 de désert. La richesse des paysages de la Tunisie en font un pays très touristique avec plus de 7 millions de touristes chaque année.

La Tunisie compte 9 millions d’habitants, majoritairement concentrés dans les trois plus grandes villes que sont Tunis, Sousse et Sfax. La langue officielle est l’arabe mais le français est également parlé sur tout le territoire. La monnaie du pays est le Dinar tunisien.

L’histoire

Séparée de l’Europe par la mer méditerranéenne, la Tunisie offre le spectacle d’un pays dont l’histoire est faite de conquêtes, de batailles et d’exploits. Traversé par plusieurs civilisations, le passé de ce petit pays a été marqué par la glorieuse Carthage, la plus puissante civilisation du monde Antique, puis par une province romaine quand Carthage fut vaincu.
Conquise par les Arabes à la fin du VIIIe siècle, la Tunisie connaîtra des périodes de grande prospérité. Très en avance sur son temps, la civilisation arabo-musulmane fit de la Tunisie un endroit privilégié en en faisant le maillon central entre l’Occident et l’Orient. Plus tard, le pays sera la scène de la lutte qui opposa les Espagnols et les Turcs Ottomans pour la suprématie en mer Méditerranée.

Climat

Le pays connait néanmoins de grandes diversités en termes de climat puisque la chaîne de la dorsale tunisienne sépare les zones soumises au climat méditerranéen de celles soumises au climat aride et sec du Sahara. Les températures varient donc en fonction de l’altitude, de la latitude et de l’éloignement de la mer Méditerranée. Toutefois, on note une température moyenne de 13°C en hiver et de 28°C en été bien que les températures peuvent atteindre plus de 50°C dans les régions désertiques et 0°C dans les montagnes de Kroumirie par exemple. On notera aussi un taux d’ensoleillement élevé dépassant les 3000 heures par an.
La période idéale pour voyager en Tunisie est comprise entre les mois d’octobre à avril.

Tourisme

Qu’ils soient venus goûter à la chaleur et à la splendeur des oasis du Sahara ou admirer les nombreux vestiges archéologiques, la Tunisie accueille chaque année plus de 7 millions de touristes. Il faut dire que le dépaysement est total, entre les déserts ardents, les lacs salés et les côtes ensoleillées en passant par les plaines verdoyantes, la Tunisie comble aussi bien les amoureux de nature et de montagne que les afficionados des plages et du sable chaud.
Il en va de même pour les motards qui apprécieront les grandes variétés de paysages et de reliefs. Les plus joueurs pourront s’amuser à crapahuter sur les dunes de sable du Sahara tandis que les plus aventureux seront tentés par les routes escarpées et les steppes.

Conduire en Tunisie

Peu d’infrastructures sont dédiées aux motards en Tunisie, la grande majorité des véhicules circulant dans le pays étant des automobiles. Il est en effet plutôt rare de croiser des motards sur les quelques 31.000 km du réseau routier tunisien qui comprend aussi bien des routes nationales également appelées grands parcours que des routes secondaires dites moyennes communications.

Pour ce qui est du code de la route, il s’agit du même que celui actuellement en vigueur en Europe Occidentale (priorité à droite). En ce qui concerne les limitations de vitesses, elles correspondent à peu de choses près à celles pratiquées en France, c’est-à-dire 50 km/h en ville, 90 km/h en dehors des zones communales et 110 km/h sur autoroute sauf indications contraires.

Afin de disposer du droit de conduire en Tunisie, il faut se munir d’un titre de propriété du véhicule, d’un permis de conduire valable (un permis de conduire international est conseillé), une carte grise et une carte verte pour l’assurance. Si la Tunisie ne figure pas dans la liste des pays où votre carte vous assure, vous pouvez contracter une assurance de 2, 7 ou 21 jours au bureau des douanes dès votre entrée en Tunisie.

Géographie

La capitale, Tunis, située au nord-est du pays offre un visage complet de la Tunisie, des médinas pittoresques en passant par ses rues animées. Autres lieux incontournables, le village blanc et bleu de Sidi Bou Saïd dominant le golfe de Tunis avec son très célèbre « café des délices » et la mythique cité de Carthage dont il ne reste que quelques vestiges.

En partant vers l’Est, c’est une toute autre Tunisie qui vous attend avec ses côtes rocheuses et ses forêts verdoyantes qui conduisent de Bizerte au vieux port encore intact jusqu’à Tabarka dont les eaux recèlent de corail.
Connu pour la splendeur de ses plages et de ses ports de plaisances, Le Sahel recèle un important patrimoine historique, notamment à Kairouan, ville sainte, réputée pour la beauté de ses mosquées. Et puis à quelques kilomètres du Cap Bon et de sa célèbre station Hammamet, il y a Nabeul, pays de la poterie et des orangers avec un choix impressionnant de céramiques peintes à la main.
Le Sud tunisien offre lui aussi son lot de splendeurs avec les oasis de l’île de Djerba, ses étendues de sable et ses villes atypiques ; Tozeur, Nefta, Matmata, Tamerza. Il y a aussi les palmeraies, les tentes berbères et leur folklore ainsi que les festivals locaux pour vivre des instants inoubliables. 

Economie

Le territoire tunisien dispose de ressources naturelles modestes et tend plutôt à valoriser ses richesses terrestres, son emplacement géographique privilégié et le dynamisme de sa population active où les jeunes diplômés et les femmes occupent une place significative.

L’économie du pays connaît une croissance continue et figure parmi les plus développées du continent sud-africain. Ses secteurs les plus porteurs sont largement tournés vers l’extérieur avec les services (tourisme, nouvelles technologies, commerce) qui représentent 54% du PIB. Vient ensuite le secteur de l’industrie (agroalimentaire, mines et énergie : phosphates et pétrole, textile,…) avec 35% du PIB et enfin l’agriculture (olives (troisième exportateur mondial), céréales, dattes, pêche, agrumes,…) pour 11% du PIB.

Commentaires

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

dafy