english

Championnat du monde Superbike à Misano : preview

Le 8e rendez-vous de la saison sur la mer Adriatique sur un tout nouveau circuit

Après le déluge du superbike de Silverstone, qui avait entrainé l'annulation de la deuxième manche, les concurrents du championnat du monde Superbike ont rendez vous ce week-end sur les bords de la mer Adriatique où le soleil devrait répondre largement présent. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, c'est également sur un circuit de Misano entièrement refait qu'ils y disputeront la huitième épreuve de la saison. Une manche qui promet bien du spectacle car après des années passées à tourner dans le sens inverses des aiguilles d'une montre, le tracé italien sera pour la première fois dans l'histoire du Superbike utilisé dans le sens opposé.

TOSELAND INQUIET

Une nouveauté qui ne semble pas trop affecter l'ensemble des concurrents excepté peut être James Toseland. En effet le pilote Honda CBR 1000RR, leader du championnat, n'a pas eu l'opportunité de venir tester la nouvelle configuration des lieux. « Misano ne fait pas partie de nos circuits d'entraînement et nous sommes le seul team à n'avoir pas effectué d'essais depuis les travaux. Plus que le fait de tourner à l'inverse de ce que nous connaissions auparavant, c'est surtout le fait de découvrir le grip du circuit qui risque d'être un peu pénalisant vis-à-vis de nos adversaires. Cela ne m'empêchera pas de donner le maximum afin de préserver ma première place au championnat. » Victime d'une chute sous la pluie de Silverstone, le britannique a en effet lâché quelques points sur ses adversaires et entend bien ne plus leur refaire ce genre de cadeau, car les écarts se sont quelque peu resserrés..

BAYLISS A DOMICILE

Parmi ceux-ci on retrouve Troy Bayliss, vainqueur de l'unique manche de Silverstone. L'officiel Ducati après un début de saison entaché d'une chute, remonte doucement mais surement dans la hierarchie et reste l'un des prétendants à la victoire finale. Aussi ce rendez vous de Misano est de la plus haute importance pour l'Australien. Situé à une centaine de kilomètres du siège de Ducati, Misano est un rendez vous particulier pour toute l'équipe et Bayliss en est conscient. « Avec l'Australie, Misano est en fait ma deuxième course à domicile. Je sais que les supporters attendent beaucoup et j'espère que nous serons en mesure de leur donner ce qu'ils attendent. Le nouveau circuit est très sympa à rouler et je pense que le spectacle sera au rendez vous. »

BIAGGI AUSSI

Un spectacle dans lequel Max Biaggi aura certainement son mot à dire. L'Italien a encore laché un peu de terrain en Angleterre et espère bien se refaire sur ses terres. Pour le pilote Suzuki et sa GSX-R 1000, le rendez vous est donc très important lui qui vient de perdre une place au provisoire. Désormais troisième avec seulement douze points d'avance sur Bayliss, Biaggi n'a pas d'autre solution ce week-end que de jouer la victoire. Une situation qu'il n'a plus connu depuis la première manche d'ouverture de la saison au Qatar.

HAGA SEREIN

Alors que ses adversaires sont sous pression, Noriyuki Haga, deuxième au provisoire, semble un peu hors de cas de figure avant ce rendez vous de Misano. Certes, il compte 23 points de retard sur Toseland mais depuis sa victoire à Donington, l'officiel Yamaha semble plus serein et aligne des résultats très réguliers. Autant d'atouts qui laissent à penser que ce week-end encore Haga devrait être un candidat sérieux à la victoire.

SOFUOGLU DOIT SE REPRENDRE

Solide leader du championnat du monde Supersport, le Turc Kenan Sofuoglu attend avec impatience ce rendez vous de Misano. Après sa chute de Silverstone dès le premier virage, l'officiel Honda entend bien démontrer à tous ses adversaires qu'il s'agissait d'un simple incident de parcours. Reste que ses adversaires savent désormais qu'il n'est pas infaillible et espèrent que Misano pourra leur permettre de continuer de déstabiliser Sofuoglu. On attend donc une sérieuse bataille en tête de la catégorie entre lui et notamment Fabien Foret (Kawasaki), Broke Parkes (Yamaha) et on l'espère Sébastien Charpentier son coéquipier. Si pour le double champion du monde en titre, l'obtention d'une troisième couronne semble désormais fort compromise, cela ne remet pas en cause ses capacités personnelles. Pour l'instant il lui manque la réussite, espérons que Misano sera l'élément déclancheur…

Plus d'infos sur le Championnat du Monde Superbike

Mutuelle