Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Avantageuses prémonitions

Transfert de conscience

Dans un autre de mes scénarios éveillés récurrents, je me retrouve aux environs de mes 15 ans avec l'expérience que j'ai à l'heure actuelle. Pas très original, mais ça fait du bien.

Avantageuses prémonitions

Comme le voyage dans le temps est compromis pour des raisons liées à la culture des bégonias en pleine terre, je me rabats parfois sur le transfert de conscience/mémoire. Ce qui fait que je me retrouve aux alentours de l'âge de quinze ans avec trente ans d'expérience en plus. Comme j'ai l'intention de sauter l'épisode "boulot moche dans une chaîne de restaurants", je mémorise quelques cours de bourse plus les numéros d'un tirage de loto pour avoir un capital de départ.

A quinze ans, donc, j'ai trois ans pour profiter brièvement d'une 51 Mag Max puis d'une 125 avec mon permis AL -probablement une KDX parce que j'aime bien ce petit quadrilatère en alu à la jonction de la selle et du réservoir, ou sinon une CR-M car que je crois me souvenir que c'était le moteur le plus jouissif des quatre.

Avec les sous du tirage gagnant du loto, je m'ouvre une cave chez un courtier en bourse quelconque et je boursicote tranquillement histoire de faire grimper le compteur ; le tout est de demeurer raisonnable dans mes "coups de bol" pour éviter que l'AMF ne s'intéresse trop à moi.

A dix-huit ans et quelques, je passe mon permis gros cube les doigts dans le nez, puisque forcément j'ai 25 ans de conduite derrière moi. Et là... ha ha ! Je me déniche, malin, un authentique Spazio 250, de préférence bleu. Insensible aux quolibets des copains, je reste droit dans mes bottes tant ce scoot précurseur mérite que je m'y attarde. Il me reste moins de 10 ans à attendre avant la sortie du Burgman 400.

Ah, si, un truc important : au lieu de rester à bafouiller en me tortillant les mains sans trop savoir quoi faire à chaque fois qu'Emmanuelle Bousquet arrive dans la classe, je me décide à... heuh... à faire... à faire quelque chose ! Là ! Non mais zut, à la fin.

Donc, récapitulons : j'ai vingt ans, des sous, un scooter, la demoiselle de ma vie, probablement un appart' quelque part dans Paris parce que sinon ça ne sert à rien de gagner autant de fric et donc... heuh... j'achète quoi comme bécane après le Spazio ? Une Eliminator 250 ? Ou la plus jolie des Zephyr, la 550 ? Ou l'ultime série de la RG 250 ?

Sinon, vers 1994, je me fais un petit plaisir : mettre des sous dans Netscape au bon moment. Pour pouvoir, vingt ans plus tard, snober Elon Musk. Acheter une Virago 535 bleue, la version à grand réservoir et guidon droit : trop jolie.

1998. Je garderais bien la Zephyr. Il me faut un garage plus grand. 1998... c'est aussi Anne Delange avec sa main à deux doigts de la mienne ce jour-là, au café du coin . Allez ! Ce ne doit pas être aussi difficile que ça de lui dire, non ? Non ? C'est pourtant pas dur. Il suffit de... Ah ! Mais zut ! Sinon : vendre mes actions IBM, me rapprocher de Sergey et de Larry si d'aventure ils auraient besoin de sous pour leur petite entreprise. Organiser l'enlèvement de Zinedine le 11 juillet et me taper le cul par terre de rire pendant les dix années qui suivent à me rappeler leur tronche à tous ces suceurs de cocardes.

2001 : j'ai trente ans, des sous, plein de bécanes, une demoiselle de ma vie ou deux, une maison ailleurs qu'à Paris avec un grand garage. Je fais l'impasse sur la 2e version du Burgman au cul très moche, en attendant le modèle 2003. Penser à acheter une trentaine de CX 500 en prévision de la vague Hipsters.

Un simple transfert de conscience, c'est pourtant pas demander beaucoup, non ?

Plus d'infos sur les kroniks

Notez cet article : Note actuelle: 5/5 (1 vote)

  • Currently 5.00/5

Commentaires

Le Modérateur

le destin conduit celui qui accepte...

04-07-2017 12:42 
Aristoto

"Penser à acheter une trentaine de CX 500 en prévision de la vague Hipsters." sourire

Ah c'est beau l'expérience

rigolo, rigolo

24-07-2017 14:53 
Godzilla

Tout ça pour acheter un.... machin là.... un Spazio 250...au bord des larmes

Non mais non...

Et encore, y'a une Zéphyr 550, tout n'est pas perdu.
Mais quand même.
Toute cette expérience et penser à s'acheter la plus infâme baignoire à roulettes qu'un designer ait pondu un soir de cuite.muet

24-07-2017 21:00 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous