english

Top 10 des motos V8

Les plus emblématiques 2-roues à 8 cylindres

Mono, bicylindre, trois et quatre cylindres ou même six cylindres se retrouvent majoritairement à équiper nos motos. Mais ces cinq constructions de moteur sont loin d'être les seules à exister sur les deux roues et l'histoire a également connu son lot de tentatives plus ou moins fructueuses sur des blocs plus développés. Très apprécié sur les automobiles sportives et notamment les muscles car américaines, le 8 cylindres reste assez marginal dans l'univers du deux-roues.

Au-delà du problème évident lié à l'encombrement d'une telle motorisation, ce sont le plus souvent les problèmes de fiabilité et les coûts de production trop élevés qui ont mis un frein à ceux-ci. Les quelques tentatives ont d'ailleurs toujours porté sur une architecture en V. Voici donc notre top 10 des plus emblématiques deux-roues reposant sur cette architecture moteur si particulière. Et parce que le V8 est suffisamment rare comme ça, on vous propose de découvrir la mélodie de chacune de ces machines lorsque la technique nous le permet. Forcément, pour les modèles du début du 20e siècle où le cinéma était encore muet, on n'a pas vraiment de prise de son existante...

Encore une fois, c'est en toute subjectivité que ce classement a été réalisé, il y aura donc des déçus.

Curtiss V8

Le 8 cylindres en V n'est peut-être pas monnaie courante sur les deux-roues motorisés, il n'en reste pas moins qu'il existe depuis plus d'un siècle. C'est en effet à l'Américain Glenn Curtiss que l'on doit la première machine du genre. Assemblée en 1906, la Curtiss V8 reposait alors sur un moteur d'avion Curtiss B-8 de 8 cylindres en V de 4.410 cm3. Délivrant péniblement 40 petits chevaux, la machine avait tout de même permis à son créateur d'atteindre les 219 km/h. Une performance hallucinante pour ce 24 janvier 1907.

Aurora Hellfire V8

Bi-Autogo

Le V8 a également été mis à l'épreuve dans des prototypes, notamment de cyclecar avec la Bi-Autogo imaginée en 1908 par James Scripps Stand, toujours aux Etats-Unis. Ici, le modèle repose sur deux roues en bois et sur deux petites roues rétractables. Le moteur de 6.306 cm3 délivrait pour sa part 45 ch. Un seul exemplaire fut construit, il repose aujourd'hui dans un musée de Detroit, sa ville natale.

Bi-Autogo

Boss Hoss V8

Boss Hoss BHC3-LS3

C'est probablement l'exemple moderne le plus évident de moto à V8 : les Boss Hoss. Ces énormes choppers américains reposent sur des V8 Chevrolet allant de 5.700 à 8.230 cm3. Avec 445 chevaux et 574 Nm pour sa version 6,2 litres française, le moteur sait être démonstratif.

Sabertooth Turbocat

Sabertooth Turbocat

Dans la même famille, on retrouve les Sabertooth qui font ici le pari de miser sur un V8 Ford Racing de 4,6 litres développant, selon le modèle de 350 à 600 chevaux. C'est le cas de la TurboCat qui, comme son nom l'indique, reçoit un double turbo histoire de booster encore un peu plus cette puissance. Mais comme leur cousine, les Sabertooth sont surtout destinées à la frime et au cruising avec leurs 2 vitesses et leur empattement de paquebot.

Morbidelli V8

Morbidelli V8

Le V8 peut toutefois être enrobé d'un peu plus de finesse, comme l'a prouvé Morbidelli au milieu des années 90 avec sa V8. Prévue pour devenir un sport-touring haut de gamme, la moto de 850 cm3 vit son aventure écourtée en raison des coûts de fabrication trop importants. En 1998, 4 exemplaires, dont le prototype d'origine, avaient ainsi été produits. Rares sont les chanceux qui ont pu rouler sur ce modèle quasi unique.

Norton Nemesis

Dans le même temps, un autre grand nom de la moto européenne se mettait lui aussi à rêver d'un V8. Norton présenta alors au monde sa Nemesis, une superbike censée rivaliser avec les machines les plus performantes. Son moteur de 1.479 cm3 délivrant 235 ch et censé atteindre les 360 km/h ne parviendra pas à sauver le projet qui, au-delà de son design particulier, doit encore céder à cause (ou grâce) à ces coûts de production trop élevés.

Norton Nemesis

Drysdale V8

Drysdale 1000 V8

En Australie aussi on s'est penché sur le cas du V8 dès les années 90 alors que Ian Drysdale mit au point une sportive sur base de V8 de 750 cm3. L'idée de départ était de mettre au point un moteur de sidecar mais s'est transformée en la confection d'une superbike. La 750 fut déclinée en version naked puis c'est une 1000 V8 qui vit le jour, dans une certaine confidentialité.

PGM V8

PGM V8

L'Australie ne s'est pour autant pas résignée et poursuit dans cette voie dès 2008 avec Paul Maloney qui imagine la PGM V8. Cet ancien ingénieur de superbike assemble deux moteurs de R1 pour créer un V8 de 1.996 cm3 unique capable d'envoyer 334 chevaux ! Le roadster s'habille même d'équipements racing avec des suspensions Öhlins, des freins Brembo ou encore un habillage en carbone. Malgré l'importance du bloc moteur, le poids reste sous les 250 kg.

Aurora Hellfire V8

Aurora Hellfire V8

C'est à l'automne 2015 sur le salon EICMA de Milan que le constructeur Aurora présente sa Hellfire V8 au public. Présentée comme "l'Ultrabike", la machine australo-thaïlandaise affiche des valeurs à faire pâlir les amateurs de vitesse. Son V8 de 2.575 cm3 est en effet capable de délivrer 417 chevaux et un couple de 319 Nm pour une vitesse maximale annoncée à plus de 340 km/h. Mais forcément, avec une telle architecture, la moto doit également composer avec un gabarit assez imposant pour une sportive comme en témoignent ses 265 kg à sec et ses 1.600 mm d'empattement. Clairement, le "feu de l'enfer" se destine à la vitesse pure.

Moto Guzzi V8

Moto Guzzi 500 V8

Et forcément, on vous garde le meilleur pour la fin avec la mythique Moto Guzzi Ottocilindri. Produite entre 56 et 58, la machine fut imaginée par Guilio Carcano pour concourir en GP 500. Performante, ça, la Guzzi l'est, en revanche on ne peut pas en dire autant de sa fiabilité. Tous les pilotes s'y casseront les dents, car quand ce n'est pas le moteur qui souffre, c'est la partie cycle qui peine à supporter la puissance. Après deux ans de carrière, la V8 tire sa révérence avec le constructeur, mais reste ancrée dans la mémoire collective.

Plus d'infos sur les V8

Commentaires

cajo

respect Sammy Miller sur le Guzzi !!

31-01-2018 16:07 
cajo

31-01-2018 16:12 
Gringo

V'là la garde au sol.

Citation

deux moteurs de R1 pour créer un V8 de 1.996 cm3 unique capable d'envoyer 334 chevaux

'Truc de ouf.

31-01-2018 17:27 
waboo

Curtiss V8 - 219 km/h en 1907... et pas de freins...

Big Balls !!!

01-02-2018 08:35 
Lightning

Est-ce Ludovic Lazareth n'a pas lui aussi produit des motos à moteur V8 ?

27-06-2019 16:14 
dante

Citation
Lightning
Est-ce Ludovic Lazareth n'a pas lui aussi produit des motos à moteur V8 ?

Des quads à moteur V8 plutôt de mémoire

27-06-2019 17:34 
Godzilla

Une "moto" pendulaire à quatre roues (!) dotée d'un V8 Maseratti.

28-06-2019 13:23 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Suzuki Suzuki