Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire pilote : Stéphane Mertens

Double champion du monde d'Endurance

Plus de 100 victoires et 188 podiums à son actif

Histoire pilote : Stéphane MertensStéphane Mertens naît à Paris le 14 mai 1959. Il débute la compétition moto dès 1980 en prenant part à la fameuse Coupe Kawasaki, un tremplin vers les hautes sphères du sport moto pour de nombreux jeunes pilotes de l’époque.
En 1981, il s’engage en Championnat de Belgique promos et décroche sa première victoire sur circuit à Gedinne. Il est titré Champion de Belgique à la fin de l’année 1981 et entre en Championnat d’Europe 250 dès l’année qui suit mais éprouve encore quelques difficultés à s’imposer.

Premières victoires internationales

En 1983, il remporte son premier grand succès en décrochant la victoire à Imatra dans le cadre du Championnat d’Europe 250. Dès la course suivante, Mertens continue de susciter l’attention en venant se battre aux côtés de Carlos Lavado pour s’emparer de la troisième place de la course d’Anderstorp. Hélas, le pilote belge chute mais son nom est déjà sur toutes les lèvres dans le monde des Grands Prix et il devient vice-champion d’Europe 250cc.
Au cours des années qui suivent, Stéphane Metens progresse vite et signe quelques jolies places en championnats en devenant notamment une nouvelle fois Champion de Belgique. Il s’engage bientôt dans les compétitions mondiales et remporte en 1988 la course disputée à Estoril au Championnat du monde de Superbike.

Un sacre manqué en WSBK

Histoire pilote : Stéphane MertensEn 1989, il reprend le chemin du mondial Superbike avec l’ambition de décrocher le sacre. Il réalise une excellente saison et pointe en tête du championnat lors de la dernière épreuve qui se tient à Mansfield en Nouvelle-Zélande.
Au cours de la première manche, sa Honda RC30 est victime d’une rupture du disque avant qui le pousse à la chute. Il remonte en selle pour la seconde manche et s’empare de la victoire mais il est déjà trop tard et Fred Merkel lui souffle le titre de champion du monde, le laissant occuper la seconde place du classement mondial.

Passage chez Ducati

L’année suivante, il court aux 24 Heures du Mans ainsi qu’au Bol d’Or avec Viera Mattioli et remporte ses deux premières victoires en endurance au guidon de la Honda d’usine. En WSBK, le sacre lui échappe une fois de plus et il décide de passer chez Ducati à partir de la saison 1991.

Histoire pilote : Stéphane Mertens (Photo : DR)D’entrée de jeu, le Belge s’offre la victoire à Donington pour sa toute première course au guidon d’une Ducati. Pourtant, les victoires se font plus rares lors des manches suivantes, Ducati préférant privilégier son pilote américain Doug Polen puis le britannique Carl Fogarty pour des raisons politiques et commerciales.
Mertens reste cependant fidèle au constructeur italien jusqu’en 1994, année au cours de laquelle il choisit de quitter le championnat.

Un titre de champion du monde d'Endurance

L’année suivante, il prend le départ des 24h de Spa-Francorchamps aux côtés du team privé Guignabodet. Avec ses coéquipiers Mattioli et Siméon, Mertens s’offre une remarquable victoire et devient à la fin de la saison champion du monde d’Endurance. En 1996, il est sacré Champion de Hollande et décroche le titre en Supersport 600.

En 1999 il troque ses motos contre des voitures de course en participant au championnat de Belgique Belcar GT. Malgré de jolies performances, il préfère revenir à la moto où les budgets pour courir à haut-niveau sont plus raisonnables.

Un long palmarès

Histoire pilote : Stéphane Mertens (Photo : Jonathan Godin)En 2000 il est sacré vice-champion du monde d’Endurance et entreprend une autre brillante saison en 2001. Au cours de l’année qui suit, il est couronné du titre de Champion d’Europe BMW Boxer Cup et termine à la troisième place du Championnat du monde d’Endurance.
2002 est elle aussi une année qui compte dans le palmarès du Belge qui s’empare du titre de Champion du monde d’Endurance et revient prendre sa place de leader en Championnat d’Europe BMW Boxer Cup.

Après un nouveau sacre de champion du monde d’Endurance en 2003, Stéphane Mertens choisit de se retirer du monde de la compétition à l’issue de la saison 2006. Il répond néanmoins présent à l’appel de BMW qui lui propose de reprendre le chemin des circuits avec une R1200S Boxer. Lors des essais, il se blesse et reste deux mois hospitalisé, ne lui permettant pas de prendre le guidon.
Il remonte sur la selle d’une moto lors des essais du Bol d’Or mais ne se sent pas encore véritablement prêt à piloter de nouveau en endurance.

Depuis, auteur de plus de 100 victoires et 188 podiums, Stéphane Mertens pratique la moto à titre personnel, courant occasionnellement dans quelques compétitions et occupant le rôle de moniteur au sein de sa propre moto école.

Plus d'infos sur Stéphane Mertens