english

Fiche technique Moto Guzzi 500 Bicilindrica

Sur le papier (données constructeurs)

Moteur

Modèle 1951

Type Bicylindre en V à 120° longitudinal, 4 temps, refroidissement par air, distribution par simple arbre à cames en tête, deux soupapes par cylindre
Cylindrée 494 cm3 (68 x 68 mm)
Puissance 52 cv à 8.000 tours/minute
Couple NC
Allumage Magneto Magneti Marelli
Lubrification Carter sec
Alimentation Deux carburateurs Bing CV de 28 mm (version restaurée)

Transmission

Embrayage Multi disques en bain d’huile
Boîte de vitesses 4 rapports
Chaîne secondaire Par chaîne

Partie cycle

Cadre Cadre double berceau à épine dorsale en tubes d'acier
Longueur - mm
Largeur - mm
Empattement 1.400 mm
Garde au sol - mm
Hauteur de selle - mm
Poids 145 kg
Suspension avant Fourche à balanciers
Suspension arrière Bras oscillant avec deux amortisseurs à friction ajustables
Angle de chasse -
Chasse à la roue - mm
Frein avant Deux tambours simple came de 220 mm opposés
Frein arrière Simple tambour à simple came de 220 mm
Roues Jantes aluminium Akront à rayons, WM2/1.85 avant et arrière
Pneu avant 3.25 x 19 Avon Speedmaster MK.2
Pneu arrière 3.50 x 19 Avon Speedmaster MK.2

Contenances

Réservoir - litres
Coloris Rouge
Prix - euros
La Moto Guzzi 500 Bicilindrica de 1951 restaurée par le Sammy Miller Museum
La Moto Guzzi 500 Bicilindrica de 1951 restaurée par le Sammy Miller Museum

Plus d'infos sur la Moto Guzzi 500 Bicilindrica

Commentaires

1364

Ça doit être marrant de piloter ces vieilles gloires !
Enfin, une fois restaurées. clin d'oeil

28-03-2021 11:06 
jeannot

28-03-2021 15:24 
jeannot

il fallait surtout avoir un gros coeur pour piloter ca vu les freins, les pneus et la securite des circuits a l'epoque.

28-03-2021 15:26 
la carpe

Magnifique ! Enfin, la mécanique et l'habillage, parce que le bras oscillant en fer plat et l'amortisseur à compas, ça fait peur !
Et puis, pour la millième fois, c'est la position du vilebrequin qui compte, donc ce moteur est transversal et non longitudinal, et c'est l'inverse pour le traditionnel moteur Guzzi en V face à la route, qui est donc, lui, longitudinal (erreur dans votre récent post sur la V7).

29-03-2021 08:41 
1364

NAN! Mais pas pour faire des perfs ! Juste à essayer pour tester et se faire une idée.

Alors, bien sûr les pilotes de l'époque étaient des héros... Mais comme à chaque période,,, en fait.
À chacune ses particularités, ses participants, ses risques potentiels... Ses détracteurs et ses moralisateurs. clin d'oeil

29-03-2021 19:54 
chourave

Quelle beauté !

L'échappement du cylindre arrière qui passe derrière l'arbre de renvoi. Belle utilisation du décalage des cylindres !


30-03-2021 23:38 
A-Lain

Citation
chourave
Quelle beauté !

L'échappement du cylindre arrière qui passe derrière l'arbre de renvoi. Belle utilisation du décalage des cylindres !

Ta remarque m'a interpellé et du coup j'ai regardé.
Cette machine est absolument fabuleuse.
Tu as en même temps une énorme inventivité
ET à coté de cela des choses totalement sidérante comme le garde boue avant.

Dans les choses qui moi me laisse rêveur.
SI je ne dis pas de bêtise, c'est moteur porteur ?
L'amortisseur arrière : c'est un compas.
La qualité et l'ergonomie (relative certes) la beauté mécanique dans toute sa noblesse.

Tu as tout de même une sacré dose de réflexion dans tous cela. C'est ce qui me laisse songeur, tout ce que l'on voit maintenant et qui parait "normal" tellement normal que ce n'est plus enseigné que d'une seul phrase tellement cela semble évident, tout cela , tu en trouves les origines dans cette moto (entre autre bien sur).

Quelle beauté.

03-04-2021 09:47 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Mutuelle