english

Les réseaux basse consommation des traqueurs motos

Les Réseau Bas Débit à Longue Portée ou LPWAN (Low-Power Wide-Area Networks)

Quand on parle de réseau, on pense d'abord au réseau de communication et internet (1969 avec Arpanet). Mais il y a plein de réseaux de communication, destinés à envoyer de l'information, comme le réseau radio depuis la découverte des premières ondes radio en 1886-1887. Et on pense au premier réseau de communication depuis le télégraphe en 1837.

Et dans ces réseaux, il y a des réseaux à faible portée et des réseaux à moyenne et longue portée. Et pourquoi en parler ? Parce que ces réseaux et notamment le réseau basse consommation longue portée à faible débit est utilisé dans tous les objets connectés et notamment les traqueurs motos (prochain dossier). Explications...

Les réseaux basse consommation
Les réseaux basse consommation

Réseau à faible portée

Les réseaux à faible portée, on les utilise tous les jours chez soi et via nos téléphones mobiles, avec notamment le Wifi et le Bluetooth. C'est ce dernier qui est utilisé notamment pour la plupart des objets connectés ou désormais sur les motos pour connecter son téléphone au tableau de bord de la moto et les fameuses dalles TFT qui affichent désormais toutes les informations et notamment la navigation. On n'oublie pas non plus les fameuses puces RFID.

Réseau à moyenne et longue portée

Les réseaux à moyenne et longue portée ont eux une portée beaucoup plus lointaine pouvant couvrir plusieurs dizaines de kilomètres. C'est notamment le réseau cellulaire utilisé pour la téléphonie mobile (GSM, LTE, 2G, 3G, 4G, 5G). Ce réseau a besoin de faire transiter beaucoup d'informations (vidéo...) à des débits élevés et nécessite des infrastructures puissante, ce qui entraîne un coût important. Les objets eux-mêmes consomment beaucoup d'énergie (il suffit de voir la consommation de nos téléphones portables et leur autonomie de quelques jours au grand maximum).

Réseau à faible consommation

Mais dans de nombreux cas, on n'a pas besoin d'une telle puissance. Il y a donc eu une recherche de mise en place d'un réseau à basse consommation, sans besoin de puissance, permettant d'avoir un réseau économique à mettre en place et à utiliser avec des objets consommant peu afin d'offrir une autonomie importante (plusieurs mois voire jusqu'à 10 ans). Et c'est notamment le cas des objets connectés qui ont essentiellement besoin de faire savoir de temps en temps qu'ils sont là. C'est à partir de ce besoin que sont nés les Réseau Bas Débit à Longue Portée (LPWAN en anglais) avec 3 critères majeurs :

  • un coût bas
  • une très basse consommation
  • un réseau à couverture nationale

Et parce qu'il y a moins besoin de transit de données, ce réseau nécessite 10 fois moins d'antennes qu'un réseau cellulaire. A titre d'exemple, avec 1.500 antennes uniquement, Sigfox couvre 90% du territoire français.

Non seulement avec ces technologies, un objet peut communiquer à un serveur mais aussi à un autre objet, avec des communications dans tous les sens.

Ces réseaux peuvent utiliser à la fois des réseaux utilisant des bandes ISM ou licenciées, avec des avantages respectifs, la bande ISM étant la moins chère, la bande licenciée étant plus fiable mais aussi plus chère. Chacune de ses bandes a ses contraintes, ne serait-ce que de bande de fréquence utilisée; la bande ISM n'est par exemple pas identique en Europe (868 MHz) et aux Etats-Unis (915 MHz).

Les bandes ISM non licenciées

Le développement des réseaux utilisant la bande ISM s'est faite avec le pionnier français SigFox & LoRa (Long Range) mais aussi Wize, Ingenu, Telensa, IEEE 802.15.4k, IEEE 802.15.4g, Weightless-W / Weightless-N / Weightless-P, DASH7 et notamment Lorawan, issu d'une alliance de 70 sociétés. Dans ces réseaux, certains sont gênés par les obstacles naturels.

Les bandes licenciées

Mais il y a également l'utilisation de bandes licenciées comme EC-GSM-IoT, LTE-M (Long Term Evolution, category M1), NB-IoT (Narrow-Band IoT).

Tous les objets connectés et notamment la grande majorité des traqueurs GPS actuels utilisent ces réseaux à basse consommation LPWAN... et ces réseaux sont d'autant plus clefs que le nombre d'objets connectés est en pleine explosion. Il était en effet de 7 milliards en 2018 et devrait passer la barre des 20 milliards d'objets prochainement avec une progression de l'ordre de 30% par an.

Les différences entre les besoins des objets connectés et des réseaux à utiliser résident dans la précision de géolocalisation possible (du mètre à quelques dizaines de kilomètres), dans la sécurité de transmission des données, dans la fréquence de communication, dans leur consommation électrique. C'est ce qui explique que les traqueurs moto utilisent souvent plusieurs réseaux afin d'optimiser les différents points.

Plus d'infos sur les réseaux

  • Voir tous les dossiers technique

Commentaires

dg6759

Bonjour,
J'utilise depuis longtemps deux traqueurs Invoxia (un sur chaque moto), qui globalement sont de très bon outils. L'un est configuré en Sigfox (couverture Europe), l'autre en Lora (France uniquement). Bizarrement, les deux fonctionnent à l'identique, même à plus de 100km au delà des frontières françaises. En discutant avec le support, ils m'ont expliqué que le traqueur s'accroche à tout ce qu'il peut : les bornes radio biensûr, mais aussi par défaut à mon smartphone qui n'est jamais loin, ou les box internet en ville, pour affiner la géolocalisation. C'est ce que précise David dans les dernières lignes du papier. J'ai déjà bondi en voyant ma moto ailleurs que chez moi, uniquement parce que mon traqueur a capté une box mal configurée. C'est ce que m'a indiqué le support. Donc le système reste perfectible.

22-06-2022 17:57 
MatenAT

Je confirme utilisant également , ce traqueur est performant et parfois en zone très dispersée les informations sont erratiques mais j’en connais la raison maintenant !

22-06-2022 21:26 
VieuxBiker

Pour le moment la meilleure solution reste le réseau mobile avec abonnement, j'avais acheté l'Invoxia que j'ai rapidement retourné, aucune fiabilité et pourtant j’habite en Ile de France dans un lotissement, rien d’exceptionnel quoi ! et ça ne fonctionnait pas vraiment les quelques déplacements que j'ai fait pour vérifier le fonctionnement c'était du grand n'importe quoi, même devant la maison ça déconnait bref inutile dans mon cas.

22-06-2022 22:42 
MatenAT

Je confirme utilisant également , ce traqueur est performant et parfois en zone très dispersée les informations sont erratiques mais j’en connais la raison maintenant !

23-06-2022 19:00 
SZ Shelby

Citation
VieuxBiker
Pour le moment la meilleure solution reste le réseau mobile avec abonnement, j'avais acheté l'Invoxia que j'ai rapidement retourné, aucune fiabilité et pourtant j’habite en Ile de France dans un lotissement, rien d’exceptionnel quoi ! et ça ne fonctionnait pas vraiment les quelques déplacements que j'ai fait pour vérifier le fonctionnement c'était du grand n'importe quoi, même devant la maison ça déconnait bref inutile dans mon cas.

Bien sur que c'est fiable, tu as simplement acheté un produit sans savoir à quel usage il était destiné. Invoxia n'a jamais eu la prétention de fournir un traçage GPS ultra-précis en temps réel, c'est un petit "gadget" qui ne coute RIEN (ni à l'achat, ni à l'installation, ni mensuellement) et qui te permet d'avoir un aperçu d'où se trouve la bécane en cas de vol. Tu n'arriveras pas à rattraper sur la route le camion qui se barre avec, mais une fois à l'arrêt et avec les différentes options que proposent l'application, accompagné des FDO ça permet clairement de mettre la main dessus.

24-06-2022 16:06 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

CFMoto