Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire de Cuba

Peu de traces de l'ère précolombienne

Des colonies aux dictatures

Histoire de CubaL'histoire précise de Cuba avant l'arrivée des Espagnols n'est pas réellement connue. Si l'on sait que les tribus indigènes sont présentes depuis -2000 av. JC., les informations disponibles précédant 1492 sont rares.

La découverte de l'île par les Européens

Christophe Collomb débarque le 28 octobre 1492 sur l'île, pensant avoir atteint les Indes orientales. Ce n'est que 20 ans plus tard que les premiers Espagnols commencent à occuper Cuba. Leur arrivée est brutale pour les autochtones, qui sont rapidement réduits en esclavage afin de piller leur or et travailler dans les champs. Le sucre, puis le tabac, sont cultivés sur l'île. Les colonisateurs s'enrichissent rapidement et font venir des esclaves d'Afrique lorsque les populations indigènes commencent à décliner. En 1525, une révolte des esclaves unit les Africains et les Indigènes.

Au début du 18ème siècle, les Espagnols ont créé un monopole de l'industrie du tabac. En 1762, les Anglais s'installent pour une dizaine de mois et font exploser le nombre d'esclaves importés sur l'île. De plus, ils augmentent de façon phénoménale les surfaces exploitées pour la production de sucre : de 10 000 à 150 000 acres en moins d'un an. A la fin du siècle, ce sont les Français qui arrivent en masse sur l'île, des suites de la Révolution haïtienne de 1791. Ils amènent avec eux l'expertise de la production de café. Même après leur départ, autour de 1809, Cuba bénéficie de cette expertise et en 1835, l'exportation de café est un des moteurs de l'économie de l'île.

En 1868, un riche propriétaire libère ses esclaves et déclenche la guerre des Dix Ans, qui se termine par l'abolition de l'esclavage et l'égalité des droits entre Blancs et Noirs. Ce n'est qu'en 1886 que l'esclavage est finalement aboli. Avant cela cependant, des Améridiens, Chinois, Syriens et Egyptiens, sont réduits en esclavage. Finalement, les accords signés n'étant pas respectés, le peuple se soulève de nouveau, entraînant une guerre d'indépendance. Les Cubains reçoivent le soutien des Etats-Unis, ce qui accélère le processus : en 1998, le traité de Paris met fin au conflit et chasse les Espagnols de Cuba. L'indépendance est proclamée le 20 mai 1902.

Le temps des dictatures

Une instabilité politique s'installe durablement. Les Etats-Unis restent fortement impliqué dans la vie politique du pays et interviennent à de nombreuses reprises sur le territoire à la demande du gouvernement. Ils sont aussi les principaux partenaires commerciaux de Cuba. La Première Guerre Mondiale arrive, les prix du sucre flambent, créant de nombreuses fortunes. Mais l'entre deux-guerre met une halte à la prospérité et plonge de nombreuses fortunes dans la misère. La crise achève de plonger Cuba dans une situation de crise.

C'est à cette époque que le temps des dictatures s'installent. tout d'abord avec le général Machado y Morales, jusqu'à l'intervention des Etats-Unis en 1933, qui est finalement un échec. Le sergent Fulgencio Batista est nommé chef des armées et va pendant des années faire et défaire les présidents successifs. Le droit des femmes, le code du travail, la nationalisation de l'électricité sont instaurés à cette époque. Le protectorat des Etats-Unis prend fin en 1934.

En 1938, le Parti communiste cubain est autorisé. Batista devient finalement Président deux ans plus tard et tente d'instaurer une nouvelle série de réformes sociales, comme le salaire minimum, les congés payés et les retraites. Mais en 1952, Batista renverse son successeur et instaure une nouvelle dictature. C'est ainsi que Fidel Castro apparaît sur le devant de la scène, créant un mouvement de protestation contre Batista. Il recrute 1200 jeunes, qu'il entraîne militairement. S'il est arrêté en 1953 des suites d'une attaque ratée, puis écroué, ses idées continuent de se diffuser sur l'île.

A sa sortie de prison, il s'exile quelques temps au Mexique, où il rencontre Che Guevara. Ils se rendent tous les deux à Cuba et se cachent dans les montagnes pour préparer la guérilla. Il faut deux ans aux forces armées révolutionnaires pour venir à bout de la dictature. Batista finit par fuir le pays le premier janvier 1959.

Cuba sous Fidel Castro

Dès lors, Fidel Castro assure le rôle de ministre de la Défense, tandis que Manuel Urrutia Lleó devient président. S'ils annoncent ne pas vouloir entacher les relations du pays avec les Etats-Unis, ces dernières se gèlent en réalité très rapidement. La nationalisation de firmes américaines accélère le processus et dès 1960, le gouvernement américain autorise l'armement de groupes d'opposition. L'URSS intervient alors pour soutenir Cuba, ce qui pousse les Américains à lancer un embargo contre l'île et couper toute relation diplomatique avec celle-ci.

Parallèlement, la presse est muselée, les partis supprimés, les terres sont redistribuées, l'éducation et la santé rendues gratuites. Les opposants politiques connaissent une répression terrible, à l'image de l'URSS. La peine de mort est rétablie. En octobre 1962, Cuba accepte que l'URSS installe des rampes de lancement de missiles sur son territoire, ce qui pousse les Etats-Unis à mettre en place un blocus autour de l'île. Une guerre nucléaire semble se profiler et est évité grâce au retrait des Russes.

Dans le contexte de la guerre froide, Cuba est une menace pour les Etats-Unis et une aubaine pour l'URSS. Les relations avec l'Amérique du Nord restent donc extrêmement tendues jusqu'à la chute de l'URSS. Ces décennies de conflits et d'embargo ont poussé des centaines de milliers de Cubains à émigrer en Floride. Si l'économie reste à flot grâce aux importations et exportations avec le bloc de l'Est, l'effondrement de celui-ci plonge l'économie cubaine dans la tourmente. Le PIB diminue de 35%, l'électricité se fait rare.

La chute de l'URSS force Cuba à entamer des séries de réformes : les députés sont désormais élus par suffrage universel direct, l'économie se libéralise, la dépendance aux sources étrangères d'énergie est réduite... En 2006, Fidel Castro délègue ses pouvoirs à son frère, qui est ensuite élu président en 2008. Une politique de modernisation se met peu à peu en place, pour donner accès aux ordinateurs, aux portables et à internet aux habitants. Le tourisme est encouragé. Ce n'est qu'en 2014 que les relations diplomatiques avec les Etats-Unis sont renouées. L'embargo est assoupli, les réfugiés cubains n'obtiennent plus automatiquement le droit d'asile.

Plus d'infos sur les voyages