Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Top 10 des meilleurs pilotes Français en Grand Prix

Les champions du monde et meilleurs tricolores depuis 1949

Il y en a eu des pilotes français qui ont pris part aux Grands Prix moto depuis leur création au siècle dernier. Mais si la discipline a été et est dominée par les pilotes italiens, espagnols et britanniques (trois nationalités qui totalisent 168 titres mondiaux depuis 1949), les pilotes tricolores ont su s'imposer au plus haut niveau et glaner plusieurs sacres.

Pour réaliser ce top, nous avons retenu le palmarès comme principal critère, ce qui nous a amené aussi à faire une sélection subjective, notamment entre des hommes comme Raymond Roche qui signa 10 podiums en 500 avant de partir s'imposer en Superbike, les multiples victoires de Jean-François Baldé, Patrick Fernandez et Guy Bertin, les 15 ans de longévité de Randy de Puniet ou encore le trio Jacques Bolle/Thierry Espié/Chrisitan Sarron qui composa le seul podium 100% français de l'histoire lors du GP 250 de Silverstone en 1983.

Alors qui sont ceux qui ont le plus marqué le sport motocycliste français, par leurs victoires et leurs titres ? Voici le classement, pas toujours objectif, des 10 meilleurs Français de l'histoire des Grands Prix moto depuis la création du Championnat en 1949.

Pierre Monneret

Fils de Georges et demi-frère de Philippe, Pierre Monneret a participé au mondial de vitesse moto pendant quatre saisons. S'il n'a jamais été sacré champion du monde, malgré sa belle 4e place dans la catégorie 500 en 1956, Pierre Monneret restera à jamais le premier vainqueur français dans la discipline grâce à son doublé au Grand Prix de France 54 lorsqu'il s'impose sur sa Gilera en 500 et sur son AJS en 350.

Pierre Monneret

Michel Rougerie

Arrivée dans le Continental Circus à 22 ans, Michel Rougerie fait rapidement parler de lui sur les motos Harley-Davidson, notamment en 250 cm3. En 1975, le natif de Montreuil passe tout près de l'exploit en s'imposant deux fois et en montant sur 5 podiums des 8 courses qu'il dispute, mais en face, Walter Vila est trop fort et décroche le titre. Rougerie passera alors sur des motos japonaises et renouvellera plusieurs podiums jusqu'au Grand Prix de Yougoslavie 1981 et son tragique dénouement...

Michel Rougerie

Arnaud Vincent

Arrivé à temps plein dans les Grands Prix 125 en 1998, Arnaud Vincent se positionne rapidement comme un des espoirs de la vitesse française. Sur le podium et/ou victorieux chaque saison, il rentre dans l'histoire en 2002 en décrochant le premier titre mondial en 125 avec 5 victoires et 5 podiums sur son Aprilia. A la suite de ce titre, Vincent chute dans la hiérarchie et ne parvient plus à jouer aux avant-postes. Son passage en 250 en 2004 ne change pas la donne et il tire sa révérence fin 2006.

Arnaud Vincent

Jean-Louis Tournadre

Jean-Louis Tournadre n'a pas roulé très longtemps en Grand Prix, il n'a également remporté qu'une seule et unique victoire dans sa carrière lors du Grand Prix de France 1982, mais cette année-là il parvient à se hisser en tête du mondial grâce à 7 autres podiums et à devenir le tout premier pilote Français Champion du Monde de Grands Prix.

Jean-Louis Tournadre

Mike Di Meglio

Mike Di Meglio fait des débuts précoces en Grand Prix 125 qu'il intègre dès ses 15 ans. Le jeune Français ne met pas longtemps à s'imposer puisqu'il monte sur son premier podium et gagne sa première course en moins de 2 ans. C'est en 2008, alors qu'il quitte Honda pour Derbi qu'il atteint les sommets, en enchaînant les podiums et victoires, notamment au GP de France et décroche le titre de Champion du Monde en 125. Après des débuts prometteurs en 250, son passage à la Moto2 est compliqué, mais le Toulousain parvient tout de même à se hisser jusqu'à la catégorie reine en 2014 et 2015. Après 13 ans de Grands Prix, il se tourne vers l'endurance.

Mike Di Meglio

Olivier Jacque

Olivier Jacque, OJ pour les intimes, aura marqué les amateurs de Grand Prix par son pilotage porté sur l'attaque, les fameuses Jacque Attacks. Arrivé en 250 avec le team Tech 3, OJ s'impose très rapidement dans la catégorie après avoir été élu meilleur rookie. S'il affiche régulièrement de bons résultats, c'est en 2000 que le pilote marquera les esprits en allant décrocher le titre dans une finale d'anthologie face à son coéquipier Shinia Nakano qu'il dépasse sur la ligne pour être sacré. Mémorable. La suite sera l'affaire de malchance en catégorie reine où il ne fera que trois saisons complètes avant de revenir ponctuellement en remplacement chez Kawasaki.

Olivier Jacque

Alain Michel

Il fut une époque où le Championnat du Monde de vitesse moto intégrait également les sidecars. Et dans cette catégorie, le Français Alain Michel a de loin été le meilleur de nos représentants. Trois fois vice-champion du monde en 1978, 81 et 86, il décroche finalement le précieux sacre en 1990 avec Simon Birchall à ses côtés. Après 16 ans de Grands Prix, il quitte la compétition en 1991.

Alain Michel

Patrick Pons

Patrick Pons restera à jamais comme l'un des plus grands pilotes français de l'histoire. Rapidement repéré grace à sa victoire dans la coupe Kawasaki, il devient pilote officiel Sonauto dès sa 2e année de Grands Prix. En 1974, il termine déjà 3e des Grands Prix 250 et 350. Mais c'est à travers la Formula 750, qui ne restera que 3 saisons au championnat du monde, que Pons atteint le Graal en remportant le titre 1979, toujours sur Yamaha. Il devient alors le tout premier pilote français à remporter une compétition internationale de vitesse. Quelques mois plus tard, il décède tragiquement suite à un accident au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Patrick Pons

Christian Sarron

Arrivé lui aussi par la Coupe Kawasaki, Christian Sarron fait son entrée dans les Grands Prix grâce à Patrick Pons. Rapidement victorieux en 250, il intègre les 500 dès 1979 mais se blesse en 750. De retour en 250 dès 82, il renoue rapidement avec la victoire et revient progressivement aux avant-postes en terminant vice-champion dès la saison suivante. C'est en 1984 qu'il décroche le titre mondial dans la catégorie intermédiaire avant de partir pour la catégorie reine où il parviendra à terminer à deux reprises sur le podium du championnat. Avec un palmarès de 37 podiums dont 7 victoires en GP, il restera pendant longtemps le Français le plus capé de l'histoire.

Christian Sarron

Johann Zarco

Johann Zarco commence à faire parler de lui en 2008 en remportant la 1ère édition de la Rookies Cup, l'antichambre des Grands Prix. C'est logiquement qu'il accède aux 125 en 2009. Après deux ans de découverte, il commence à enchaîner les podiums et parvient même à s'imposer, mais perd le titre face à Nico Terol. En Moto2, il progresse constamment pendant trois ans puis explose en 2015, multipliant les victoires et les podiums. Resté dans la catégorie intermédiaire, il parvient à conserver son titre. C'est le premier pilote de Moto2 à réaliser cet exploit et surtout le premier Français à remporter 2 titres mondiaux. Il rejoint alors Tech3 en catégorie reine et ne tarde pas à s'illustrer avec poles et podiums, se mêlant souvent à la lutte aux avants-postes. Et le mieux dans tout ça, c'est qu'à 27 ans le plus titré des pilotes Français a encore de beaux jours devant lui.

Johann Zarco

Plus d'infos sur les pilotes de Grands Prix

Commentaires

froggyfr99

Aaaaah, l'attaque à outrance de Mimile !

30-05-2018 08:11 
freedom ciao tutti

hey, les gars votre reportage est trop incomplet !
Léon, Chemarin, Fernandez, Chevallier, Tchernine, Appietto, Bayle, Auriol, Petheransel, Neveu, Vimond, Ravel, Offensdat, Auréal, Lefévre, vous connaissez ?
j'en oublie, sans eux peut être que la moto ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui, et les journaux / médias n'ont plus !

30-05-2018 10:41 
froggyfr99

On a dit "Top 10" ...

ange

30-05-2018 11:04 
L'iguane

Et on a dit en Grands Prix.
Z'ont fait quoi Neveu, Auriol, Vimond, Peter... en GP ?

30-05-2018 11:28 
fift

Et Bayle, en GP, hein, l'a quand même un palmarès, heu, si, si, en cherchant bien on doit en trouver un !

30-05-2018 13:49 
eric 12 bandit

Pas de Raymond Roche question


VVVV

30-05-2018 15:41 
freedom ciao tutti

et les pilotes d'endurance champion du monde, aucun champion du monde ne mérite de figurer dans le top 10 ?

31-05-2018 09:13 
Le Modérateur

rappel : top 10 français ET motogp... il y a d'autres top10 en préparation avec les autres catégories... Bayle pour le MX peut être ?

31-05-2018 09:30 
CLEW

et le magnifique maire de Nice ? C'est vrai que sa carrière politique est plus importante que sa carrière de pilote

31-05-2018 10:12 
eric 12 bandit

Citation
Le Modérateur
rappel : top 10 français ET motogp... il y a d'autres top10 en préparation avec les autres catégories... Bayle pour le MX peut être ?

Roche est un pilote de vitesse, certainement l'un des plus beaux palmarès parmi les pilotes français et il a couru en catégorie reine.

En 84 il termine troisième du championnat derrière Lawson et Mamola, rien que ça.

Quant à Arnaud Vincent, il n'a jamais foutu les roues en Motogp...
Champion du monde 125, passage en 250, une quarantaine de courses et rien... Pas un podium, pas une pole, nada !


Et je ne parle pas d'Alain Michel
Malgré tout le respect que j'ai pour lui. respect


VVVV

31-05-2018 10:40 
GromonoFou

Citation
El Bandido
(...)
Et je ne parle pas d'Alain Michel sourire
Malgré tout le respect que j'ai pour lui

--> Moi, je préférais Dan Rowe, d'abord !!!
timide

31-05-2018 12:43 
eric 12 bandit

Coquin ! clin d'oeil



VVVV

31-05-2018 14:53 
CLEW

et on voit pas non plus notre Régis LACONI

31-05-2018 17:20 
commando

Du temps des 125 et des 250, y avait des 500, je crois pas qu'on appelait ça moto gp, sinon, y a beaucoup de pilotes cités qu'ont jamais mis les roues en moto gp

31-05-2018 18:35 
eric 12 bandit

Citation
commando
Du temps des 125 et des 250, y avait des 500, je crois pas qu'on appelait ça moto gp, sinon, y a beaucoup de pilotes cités qu'ont jamais mis les roues en moto gp

C'est ce à quoi je voulais venir. clin d'oeil
Du coup nous parlons bien de pilotes de vitesse.


VVVV

31-05-2018 19:08 
fift

Citation
Le Modérateur
Bayle pour le MX peut être ?

C'est sûr que si vous faites un top 10 français MX sans JM Bayle, ça risque de râler dans les chaumières

01-06-2018 13:17 
BIG83

Salut
Histoire de rester un peu dans le Var

Bald%C3%A9.jpg


ruggia-coude_hd.jpg

qui faisait (déjà) frotter les coudes...

Quand à JMB, des AHP applaudissement Je crois qu'il a fait "seulement" une pôle en vitesse... à Assen crois-je

01-06-2018 13:40 
Flakes

C'est dingue comme les "anciennes" motos GP paraissent énormes par rapport à celles d'aujourd'hui...

01-06-2018 14:42 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous