english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Afrique du Sud : Code de la route

Conduite à gauche et prudence vis-à-vis des autres usagers

Afrique du Sud : Code de la route - crédit photo : Peter SouthwoodL'utilisation d'un véhicule particulier, automobile ou moto, est de loin la meilleure solution si vous voyagez en Afrique du Sud et comptez découvrir le pays. Toutefois, si la règlementation n'est pas très éloignée de la nôtre, les habitudes de conduite sont bien différentes.

Pour pouvoir conduire dans le pays, il faudra obligatoirement être en possession de son permis de conduire et d'un permis international. La chose la plus importante à retenir ensuite est que la conduite se fait à gauche, comme au Royaume-Uni.

Le réseau routier du pays est en assez bon état sur les gros axes. En dehors de ces derniers, on rencontre beaucoup de pistes en terre ainsi que des routes avec nids-de-poule, déformations et autres signalisations manquantes. Il faudra donc redoubler de prudence sur les routes d'autant que le pays reste extrêmement meurtrier sur les routes avec près de 10.000 décès chaque année.

Limitations de vitesse

De façon générale, la vitesse est limitée à 60 km/h en ville et 100 km/h hors agglomération. Sur les grandes routes, celle-ci monte jusqu'à 120 km/h. Cependant, les limitations sont assez peu respectées dans l'ensemble, un peu à l'image de l'ensemble du code de la route.

On notera que les contrôles aux jumelles et radars existent aussi ici, naturellement dans des longues lignes droites. Mais sachant que les autoroutes sont parfois aussi traversées par des piétons et des animaux, la prudence est de mise et pas uniquement à cause des radars.

Attention ! traversée d'animal sauvage

Alcool

La législation est simple à retenir concernant l'alcool puisque la limite est la même qu'en France, à savoir 0,5 gramme par litre de sang.

Autres règles et usages

Sur la route, le principal danger viendra le plus souvent des autres usagers. Ces derniers ont en effet tendance à ne pas respecter le code, notamment sur les dépassements où ils n'hésitent pas à doubler même sans visibilité. Les taxis-minibus sont également très agressifs dans leur conduite et sont à eux seuls responsables d'un gros pourcentages des accidents. Ils respectent peu voir pas les feux, double par les bas côtés (en terre les bas côtés, c'est à dire là où ne les attend pas du tout).

Les piétons ne sont pas en reste et ont, dans les zones très peuplées, une fâcheuse tendance à traverser là où bon leur semble.

Il est également déconseillé de rouler de nuit en raison du manque d'éclairage et de signalisation (virages, travaux...).

En tout état de cause, notamment à Johannesburg, on évitera de s'arrêter aux feux rouges la nuit. On ralentit, on regarde et on passe sans s'arrêter. Et si l'on se fait arrêter (très rare dans ce cas), il faut indiquer que l'on ne sentait pas en sécurité. Car c'est en effet aux feux rouges, voiture ou moto arrêtée, que l'on peut se faire agresser.

Plus d'infos sur l'Afrique du Sud