Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Afrique du Sud : tout sur la météo

Deux océans, du désert, de la montagne, des hauts plateaux, de la mangrove...

Un pays grand comme deux fois et demi la France, qui demande un peu de préparation

DAfrique du Sud : météoepuis l'avènement de la démocratie et l'élection de Nelson Mandela en 1994, l'Afrique du Sud est à la mode. Et l'on comprend facilement pourquoi, car le tourisme, même à moto, y est assez facile. On y parle anglais quasiment partout, le réseau routier est excellent, il n'y a pas de problèmes logistiques pour se loger ou faire le plein, on y mange plutôt bien. Cerise sur le gâteau : le taux de change est particulièrement avantageux en ce moment ! Et les paysages y sont aussi magnifiques que variés.

La tête en bas

Avant de partir, on aura bien pris soin de prendre note que, située tout en bas de l'hémisphère sud, l'Afrique du Sud présente des saisons inversées et donc une météo en rapport. En gros, c'est l'hiver en juillet et l'été à Noël. Et, c'est au printemps ou à l'automne que l'on y vit les moments les plus agréables.

L'un des grands attraits de ce gigantesque pays (1 219 212 km2, soit plus de deux fois la France) réside dans la grande diversité de ses paysages et de ses écosystèmes.

  • Le Cap : raisonnablement chaud l'été (aux environs de 25°C, parfois vers les 30°C), mais le vent de l'océan apporte toujours un peu de fraicheur ce qui rend la région très supportable. L'hiver, des précipitations arrivent très régulièrement en provenance du Pôle Sud, les pluies peuvent être violentes et les températures fraîches, avec de la neige très occasionnellement.
  • Vers le nord, en direction de la Namibie : plus on monte vers le nord, sur la côte ouest et plus cela va être désert. Plages de sables blanc et petits villages de pêcheurs, c'est une autre ambiance, mais attention : le courant du Benguela longe la côte toute l'année et l'océan est très frais. L'hiver, cela génère même des gros bancs de brouillards et si, un peu plus haut, la Namibie est connue pour être the Skeleton Coast, la côte des squelettes, ce n'est pas par hasard. On a arrêté de compter les épaves de bateaux qui se sont échoués.
  • Sur la côte de l'Océan Indien, plus on va vers l'est et plus le climat est chaud et humide toute l'année, avec un hiver qui est très supportable puisque l'on peut toujours se baigner dans l'océan, dont la température descend rarement en dessous de 22°C, même l'hiver.
  • A l'intérieur du pays, côté ouest : la province du Northern Cape est la moins dense du pays et les étendues désertiques constituent la grande majorité du paysage. Quelques villes valent le coup d'œil, comme Pella, par exemple. Hivers secs aux nuits glaciales, étés chauds, à vous de voir. Préférez cependant le début du printemps (vers le 15 août), quand le Namaqualand se recouvre de fleurs. C'est magique !

Afrique du Sud : météo, printemps dans le Namaqualand

  • Plus au centre, entre Bloemfontein et Pretoria, en passant par Johannesburg, on a les hauts plateaux, le HighVeld. Ces régions céréalières n'offrent pas les plus beaux paysages, c'est vrai. Mais avec un peu d'effort, les villes sud-africaines méritent le coup d'œil, pour leur culture et leur architecture, pour la créativité de leur scène musicale et théâtrale, pour les musées qui raocntent l'histoire complexe de ce pays. Dans ces endroits, les hivers sont historiquement frais (20°C le jour, presque 0°C la nuit), avec un ciel bleu métallisé et pas une goutte d'eau. La luminosité est incroyable. Les étés sont plus chauds, avec souvent un orage le soir. L'intensité des éclairs sur les gratte-ciels de Johannesburg donne des panoramas incroyables.
  • Un peu plus bas, le Lesotho est un royaume indépendant et très montagneux. Etés chauds et parfois humides; on a beau être en Afrique, les hivers sont très froids (cela peut descendre à - 15°C en altitude aux abords du Sani Pass et on est tout le temps à plus de 2000 m et l'on peut monter des cols à plus de 3000), avec de la neige en abondance.
  • Plus à l'est, dans les environs du parc Kruger, les étés sont chauds et les hivers aussi !

Bref, quand l'office du tourisme d'Afrique du Sud prétend que chez eux, on a "un monde dans un seul pays", ce n'est pas totalement faux ! Ce pays ne présente pas de difficultés majeures pour la pratique de la moto et l'on préférera donc le printemps ou l'automne, qui ont le mérite d'être agréables à peu près partout. Attention cependant aux pluies violentes du Cap en hiver et aux coups de froids du Highveld...

Plus d'infos sur les voyages

Motoblouz Motoblouz Motoblouz